INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-Garde-Bois

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-Garde-Bois
Période d'activité :
1872 - 2018
Commune :
Chapois
Département :
Gironde
Chapelle Notre-Dame de Garde-Bois

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Chapois
Hameau/Lieu-dit :
Garde-Bois (ou Gardebois)
Diocèse :
Actuel: Saint-Claude (1872 - 2018)
Ancien:
Paroisse :
Actuelle: L?Angillon (? - 2018)
Ancienne: Saint-Mayeul (1872 - ?)

Site

Type de site :
Plateau
Altitude :
794 m
Compléments :
Chapois et le lieu-dit Garde-Bois sont situés entre les deux forêts domaniales de la Fresse et de la Joux.

Paysage

Type de couvert végétal :
Forêt
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Château
Cours d'eau
Compléments :

La chapelle de Garde-Bois, Garde-Bois étant un ancien village perché, s’élève sur le rebord d’une arête, qui forme le versant oriental de la vallée dite de l’Angillon et de Fontaine-Noire, à quelques centaines de mètres du village de Chapois. Ce dernier se trouve entre Salins-les-Bains, Champagnole et Poligny.


À l’est du village de Chapois s’élevait une demeure fortifiée du XVe s., aujourd’hui complètement ruinée.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-Garde-Bois (1872 - 2018)
Compléments :
La petite chapelle de Garde-Bois était auparavant dédiée à saint Antoine, dont elle reçut une relique en 1874 (une statue du XVIIe s. est actuellement conservée dans l’église Saint-Mayeul). Cette chapelle aurait été desservie par des Antonins au XIIIe s. (Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude, p. 22). À cette époque, le village dépendait de la seigneurie de Nozeroy. La chapelle fut restaurée au XVIIe s. puis en 1872, date à laquelle elle fut dédiée à Notre-Dame de La Salette.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame-de-Garde-Bois
Saints patrons :
  • Vierge Marie, Antoine (1872 - 2018)
Compléments :
Le patronage à saint Antoine remonte à une période indéterminée. Quant à la double dédicace de la chapelle à la Vierge et à saint Antoine, elle date de la restauration de l’édifice en 1872.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Vierge Marie
Nature de l'objet :
Relique indirecte
Matériau de l'objet :
Autre
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Au-dessus de l’autel
Datation de l'objet :
Compléments :
D’après l’auteur des « Sanctuaires du diocèse de Saint-Claude » (p. 24), les personnages du groupe sculpté en bronze représentant l’apparition de La Salette, placé dans la chapelle, reposaient sur un socle dont la partie antérieure contient trois médaillons contenant des fragments de la pierre sur laquelle la Vierge Marie était assise lors de son apparition à La Salette et de la fontaine sur laquelle elle serait apparue. Les socles en question semblent toutefois avoir disparu aujourd’hui (le groupe statuaire est toujours dans la chapelle). Deux vases étaient également placés dans la petite chapelle à la fin du XIXe s. Ils contenaient de la terre qui avait recouvert la pierre sur laquelle la Vierge Marie était assise lorsqu’elle apparut à Maximin et Mélanie (voir http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/341/notre-dame-de-la-salette).

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Il ne semble pas exister de légendaire lié à ce pèlerinage.
Miracles :
Aucun miracle n’est reconnu. Cependant, l’auteur des « Sanctuaires de la terre de Saint-Claude » ( p. 26-27), rapporte des événements qui semblent avoir été considérés comme des faveurs accordées par la Vierge Marie : un jeune homme tombé du haut d’un rocher après s’être perdu dans la nuit réchappa à la mort (ce même type de relation miraculeuse se retrouve dans le légendaire du pèlerinage à Saint-Étienne à Besançon ou à Notre-Dame du Mont à Thoraise – voir http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/649/saint-etienne ; http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/782/notre-dame-du-mont – et semble donc être souvent associé à des sanctuaires établis dans des lieux escarpés) ; un enfant dont la maison avait été touchée par le foudre échappa à toute blessure, tout comme les autres personnes présentes.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Biens de la terre
Jour(s) de fête :
  • Assomption
  • Mercredi précédant le 19 septembre
Type de fréquentation :
Annuel (= juste pour une fête)
Compléments sur les fréquentations :
Actuellement, le pèlerinage est annuel et se déroule au 15 août (lors de l’enquête diocésaine de 1987, le pèlerinage avait lieu le mercredi qui précède le 19 septembre). En 2012, selon la presse locale, le pèlerinage rassembla 200 personnes (article du Progrès du 18/08/2012).
Pratiques individuelles :
    Pratiques en présence du clergé :
    • Processions
    • Chants
    • Vêpres
    Ex voto :
    • Texte gravé (?)
      Quelques plaques ex-voto, assez récentes (XXe s. ?) sont déposées dans la chapelle.
    Confrérie(s) :
      Indulgence(s) :
      • Partielle 40 j. (1872)
        Une indulgence aurait été accordée à tous ceux qui réciteraient un Ave Maria en l’honneur de Notre-Dame de Garde-Bois (Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude, p. 27).
      Compléments sur le culte :
      On avait coutume de se rendre en procession à la chapelle Saint-Antoine de Garde-Bois pour demander « un temps favorable pour les fruits de la terre » (Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude, p. 6). Il s’y faisait également la bénédiction des récoltes et des abeilles.

      L'ÉDIFICE

      Description :

      La chapelle de Garde-Bois est un petit édifice rectangulaire, bâti en rebord de falaise. Un petit clocheton s’élève à l’arrière-droite de la chapelle, et une statue de Notre-Dame couronne le pignon. Une statuette de saint Antoine est logée dans une niche surmontant la porte de l’édifice. L’intérieur est voûté en plein cintre. Des statuettes représentant la Vierge face aux petits bergers de La Salette (voir fiche Notre-Dame-de-La Salette) sont placées à l’aplomb de l’autel.

      On ignore l’année de sa construction mais une chapelle de Garde-Bois figure déjà sur la carte de Cassini (XVIIIe s.).

      Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
      • Croix (XIXe siècle)
        Un chemin de croix était associé à la chapelle à la fin du XIXe s. Nous ignorons s’il existe encore ou ce qu’il en subsiste.
      • Statue (XIXe siècle)
        Une statue de l’Immaculée Conception de 1,05 m de haut, en fonte, surplombe l’entrée de la chapelle.
      Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
      • Mobilier (?)
        À la fin du XIXe s., deux tableaux représentant les apparitions de La Salette et de Pontmain ornaient les murs de la chapelle (Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude, p. 25).
      • Autel (XIXe siècle)
        Un autel, de facture récente, occupe le fond de la petite chapelle.

      HISTOIRE DU SANCTUAIRE

      Origines :
      Date de première mention : 1872
      Initiative de la fondation :
      • ?
      Environnement institutionnel, politique et religieux :
      Lors de restauration au XIXe s., la chapelle appartenait à des particuliers, la famille Colombet. Cette restauration et la dédicace de la chapelle à la Vierge Marie intervinrent dans un contexte de nombreuses manifestations en faveur de la Vierge, dans un Jura où ce culte était déjà largement implanté. Le dogme de l’Immaculée Conception avait été proclamé en 1854. Dans les années 1860, des répliques de grands sanctuaires furent érigées dans le diocèse : Notre-Dame-de-La Salette à Lavigny en 1862, Notre-Dame de Lourdes à Epy en 1869 et à Frontenay en 1875. En 1873, l’abbé Besson conduisit 120 000 personnes vers les églises dédiées à Notre Dame ou aux saints régionaux. À Garde-Bois, il aura sans doute fallu simplement réactiver, comme en d’autres lieux, une dévotion séculaire – ici à saint Antoine – tombée petit à petit en désuétude, tant en raison de la ruine progressive du lieu de pèlerinage que de la perte d’attractivité de certaines dévotions « anciennes ».
      Phases d'évolution :
      Evénements marquants :
      • Restauration (1676)
        La chapelle est restaurée après avoir subi les déprédations des troupes du duc de Saxe-Weimar.
      • Bénédiction (1872)
        Le 23 octobre 1872, la chapelle est bénie, après avoir été restaurée au mois de septembre de la même année, en présence de Dom Gréa, vicaire général du diocèse et fondateur des Chanoines réguliers de l’Immaculée Conception (Semaine religieuse, n° du 5 octobre 1872), qui assure en réalité la direction du diocèse, Mgr Nogret malade, ne quittant plus Saint-Claude.
      • Pèlerinage (1873)
        Le 27 juillet 1873, premier jour de fête officiel du sanctuaire depuis sa rénovation, entre 1200 et 1500 pèlerins se seraient pressés à la chapelle, rassemblant des habitants de tous les villages alentour.
      Rayonnement(s) :
      • Local (1872 -> 2018)
        D’après l’enquête menée dans le diocèse de Saint-Claude en 1987, le pèlerinage de Notre-Dame de Garde-Bois figurait parmi les sanctuaires locaux.

      RÉFÉRENCES

      Source(s) :
      • Brochure (1873)
        Semaine religieuse de Saint-Claude, n° du 23 août 1873, p. 380-382.
      • Brochure (1872)
        Semaine religieuse de Saint-Claude, n° du 5 octobre 1872, p. 418-419.
      Bibliographie :
      • FERRY, M. abbé, Vierges comtoises. Le culte et les images de la Vierge en Franche-Comté en particulier dans le diocèse de Besançon, Besançon, André Cart, 1946, p. 32.
      • LACROIX, Pierre, Le Jura, terre mariale, Lons-le-Saunier, 1888.
      • s. a., Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude. Leur histoire et leurs pèlerinages en 1873 par un curé du diocèse, Grenoble, 1874, p. 15-38.
      Etude(s) universitaire(s) :

      PHOTOGRAPHIES LIÉES

      Objet de dévotion :
      Edifice :
      • Chapelle Notre-Dame de Garde-Bois - http://www.racinescomtoises.net/, licence Creative Commons
      • Chapelle Notre-Dame de Garde-Bois - http://www.racinescomtoises.net/, licence Creative Commons
      • Chapelle Notre-Dame de Garde-Bois, groupe sculpté représentant l'apparition de La Salette - http://www.racinescomtoises.net/, licence Creative Commons
      Autre :
      • Statue de saint Antoine, située au-dessus de la porte de la chapelle - http://www.racinescomtoises.net/, licence Creative Commons
      • Statue de la Vierge Marie, couronnant le pignon de la chapelle - http://www.racinescomtoises.net/, licence Creative Commons

      À PROPOS DE L'ENQUÊTE

      Enquêteur :
      • BULLY Aurelia
      Rédacteur :
      • BULLY Aurelia
      Date de l'enquête :
      2018
      Date de rédaction de la fiche :
      2018
      Etat de l'enquête :
      En cours
      Pour citer cette ficheBULLY Aurelia, « Notre-Dame-de-Garde-Bois », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
      url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/790/notre-dame-de-garde-bois, version du 06/12/2018, consulté le 11/12/2018