INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Fontaine-Saint-Laurent

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Fontaine-Saint-Laurent
Période d'activité :
XVIIe siècle - 2018
Commune :
Anstaing
Département :
Nord
L'oratoire Saint-Laurent

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Anstaing
Hameau/Lieu-dit :
Place Jules Guesde
Diocèse :
Actuel: Lille (1913 - 2018)
Ancien: Tournai (XVIIe siècle - 1801)
Paroisse :
Actuelle: Paroisse de l?Emmanuel (? - 2018)
Ancienne:
Compléments :
Le sanctuaire ressortissait, entre 1801 et 1913, au diocèse de Cambrai.

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
32 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Forêt
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Fontaine-Saint-Laurent (XVIIe siècle - 2018)
Type de lieu de culte :
Oratoire
Nom du lieu de culte :
Saint-Laurent
Saints patrons :
  • Laurent (1886 - 2018)
Compléments :
Autour d'une source dédiée à saint Laurent se développa un pèlerinage, connu avant 1625. Afin de la protéger et de la mettre en valeur, un oratoire, sous le même vocable, fut construit à proximité de l'église paroissiale elle-même consacrée à saint Laurent. Elle fut édifiée bien après les débuts de la dévotion. 

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Fontaine de saint Laurent
Nature de l'objet :
Autre
Matériau de l'objet :
Autre
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Contre le mur droit de la petite chapelle, à quelques mètres de l’église paroissiale Saint-Laurent
Datation de l'objet :
Compléments :
L’église paroissiale Saint-Laurent possède par ailleurs des ossements du saint, conservés dans un demi-globe de verre. 

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
La source aurait été découverte au IIIe siècle par saint Piat, évangélisateur de la région. Elle fut placée sous le patronage de saint Laurent en raison des maux qu’elle guérit. En effet, Laurent, diacre du IIIe siècle, disciple de saint Sixte II, fut brûlé vif sur un gril en raison de sa foi, sur ordre de l’empereur Valérien. Pour cette raison, on l’invoque contre les brûlures et maux associés. 
Miracles :
 De nombreuses guérisons sont à signaler. Chaque année, aux alentours de la Saint-Laurent, de nouveaux miraculés se font connaître, notamment au travers d’articles de La Voix du Nord.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
  • Laurent (10 août)
Type de fréquentation :
Annuel (= juste pour une fête)
Compléments sur les fréquentations :
L’eau de Saint-Laurent serait efficace contre les dartres, boutons, brûlures (notamment celles des rayons X) et maladies de peau en général, les maux de reins, de dos et d’épaules. Sur les conseils du clergé, dans l’église d’Anstaing, saint Laurent était également invoqué pour la libération des âmes du Purgatoire.
Pratiques individuelles :
  • Prières
  • Baisers
Pratiques en présence du clergé :
  • Bénédictions
  • Messe
Ex voto :
  • Texte gravé (XXe siècle)
    Les murs de la chapelle sont recouverts de plaques votives remerciant le saint pour ses miracles.
Confrérie(s) :
  • Confrérie de Saint Laurent (XIXe siècle)
    Le 10 août, à l’occasion de la clôture de la neuvaine, une messe était dite dans l’église paroissiale pour les membres de la confrérie. Aujourd’hui, la messe pour les confrères est dite chaque lundi. À la mort d’un confrère, une messe y est dite pour le repos de son âme. Tout le monde peut s’y inscrire : en 1933, la cotisation était fixée à 1 franc par an ; en 2018, elle est de 5 euros par famille.
Indulgence(s) :
    Compléments sur le culte :
    Depuis le XVIIe siècle au moins, les fidèles se rendaient à la fontaine pour laver les parties malades de leurs corps et boire l’eau réputée miraculeuse, après qu’elle fut bénie (Buzelin, p. 277). Aux XIXe et XXe siècles, les pèlerins se rendaient à la fontaine après avoir vénéré les reliques de saint Laurent, conservées dans l’église. Ils étaient particulièrement nombreux durant les octaves des fêtes de Saint-Laurent (10 août) et de la Sainte-Trinité (8e dimanche après Pâques) (Notice, p. 26-27).
    Au XXIe siècle, les fidèles n’ont plus directement accès à la source. L’eau thérapeutique est distribuée en bouteilles par le clergé, à l’issue des messes célébrées durant la neuvaine annuelle, du 2 au 10 août, jour de la Saint-Laurent. Des médailles de saint Laurent sont bénies et distribuées à l’occasion. Depuis 2013, pour des raisons sanitaires, il est interdit aux pèlerins de boire l’eau.

    L'ÉDIFICE

    Description :
    Située tout près de l’église paroissiale, la chapelle Saint-Laurent est un petit édifice (5 m2 environ) en briques rouges, fermée par une porte grillagée. Elle fut construite en 1886, autour de la source, pour la protéger et la mettre en valeur. Elle fut bénie le dimanche 17 juillet 1887 (Delassus, p. 3). Elle fut restaurée en 1989, date à laquelle on y ajouta des boiseries néo-gothiques provenant d'une église de Wasquehal.
    La chapelle renferme aujourd’hui la source miraculeuse, une statue de saint Laurent et une dizaine d' ex-voto.
    Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
      Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

        HISTOIRE DU SANCTUAIRE

        Origines :
        Date de première mention : 1625
        Initiative de la fondation :
        • ?
        Environnement institutionnel, politique et religieux :
        Phases d'évolution :
        D’après la tradition, la dévotion autour de la fontaine de saint Laurent daterait du IIIe siècle. Sa première mention remonte à l’ouvrage Gallo-Flandria (1625) de Jean Buzelin : « Près de [l’église], jaillit une source appelée Fontaine Saint-Laurent, que les habitants d’Anstaing et les pèlerins estiment grandement et, pleins de respect pour cet illustre martyr, boivent avidement de ses eaux en demandant pour leurs maux et surtout pour les dartres leur guérison » (op. cit., p. 277).

        La fontaine aujourd’hui vénérée est-elle celle dont parlait le père Buzelin ? Attira-t-elle ainsi les pèlerins depuis le XVIIe siècle jusqu’à aujourd’hui sans interruption ? Fut-elle sacralisée au XIXe siècle, en mémoire d’une ancienne source anstinoise, sous l’influence des écrits de Buzelin ? La source est sans aucun doute la même qu’au XVIIe siècle. Buzelin la situait en effet « près du temple » : or la fontaine Saint-Laurent se situe bien à proximité de l’église actuelle, érigée au XVIIIe siècle, sur le site de l’ancien lieu de culte. Nous ignorons néanmoins si la dévotion enregistra une véritable interruption ou un simple déclin. Toujours est-il qu’elle connut une seconde vie à partir de la fin du XIXe siècle, lorsqu’on construisit la petite chapelle Saint-Laurent, autour de la fontaine, durant l’été 1886.

        En 2006, la source fut condamnée à cause de la présence dans l'eau d’entérocoques et de colibacilles, mais la neuvaine continua à être célébrée dans l’église, attirant toujours aux alentours de 700 pèlerins. Après le creusement d’un nouveau puits et l’achèvement du tout-à-l’égout par la communauté urbaine de Lille  à la demande insistante des paroissiens, la chapelle put à nouveau accueillir les pèlerins en août 2013. Elle fut toutefois fermée derechef en 2015, puis rouverte en 2017.

        Evénements marquants :
          Rayonnement(s) :
          • Local (XVIIe siècle -> 2018)
            La fontaine attire essentiellement les pèlerins de la paroisse et des paroisses voisines.

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
          • Journal régional (2017)
            VANDEKERKHOVE, M., « Le pèlerinage à saint Laurent retrouve son eau miraculeuse », La Voix du Nord, 2 août 2017.
          • Journal régional (2016)
            « La miraculeuse fontaine de Saint-Laurent – Anstaing », Nord Découverte, 9 août 2016, url : http://nord-decouverte.fr/la-miraculeuse-fontaine-saint-laurent-anstaing/ (consulté le 1er mars 2018).
          • Journal régional (2013)
            « L’eau à nouveau propre au miracle », La Voix du Nord, 3 août 2013.
          • Presse (2006)
            MAURICE, S., « Le breuvage d'Anstaing, toujours bénit mais plus sain », Libération, 11 août 2006.
          • Livrets de dévotion (1933)
            DEWAILLY, F., Pèlerinage à St Laurent et à sa célèbre fontaine en l’église d’Anstaing, Lille, 1933.
          • Source publiée (1887)
            DELASSUS, A., Allocution prononcée le jour de la bénédiction de la chapelle sur la célèbre fontaine de Saint-Laurent à Anstaing, Lille, Librairie salésienne, 1887.
          • Chronique (1625)
            BUZELIN, J., Gallo-Flandria, Douai, chez Wyon, 1625.
          • Archives
            Archives diocésaines de Lille, 42 G 2 : Enquête Lestienne, 1939-1942.
          Bibliographie :
          • s. n., Notice sur le culte de saint Laurent et sa célèbre fontaine à Anstaing, Lille, Desclée de Brouwer, 1886.
          Etude(s) universitaire(s) :

          PHOTOGRAPHIES LIÉES

          Objet de dévotion :
          Edifice :
          • L'oratoire Saint-Laurent - Cl. Florent Vanooteghem - 2018
          • L'�glise paroissiale Saint-Laurent - Cl. Florent Vanooteghem - 2018
          Autre :

          À PROPOS DE L'ENQUÊTE

          Enquêteur :
          • VANOOTEGHEM Florent
          Rédacteur :
          • VANOOTEGHEM Florent
          Date de l'enquête :
          2017
          Date de rédaction de la fiche :
          2017
          Etat de l'enquête :
          En cours
          Pour citer cette ficheVANOOTEGHEM Florent, « Fontaine-Saint-Laurent », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
          url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/781/fontaine-saint-laurent, version du 02/10/2018, consulté le 22/10/2018