INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-des-Miracles

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-des-Miracles
Période d'activité :
1838 - 1942
Commune :
Wattignies
Département :
Nord

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Wattignies
Hameau/Lieu-dit :
Place de la République
Diocèse :
Actuel:
Ancien: Cambrai (1838 - 1913)
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne: Wattignies-Templemars (? - 2018)
Compléments :
Le sanctuaire ressortissait, après 1913, au diocèse de Lille.

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
41 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-des-Miracles (1838 - 1942)
Compléments :
Le pèlerinage a débuté avant 1838 et s'est poursuivit au-delà de 1942.
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Lambert
Saints patrons :
  • Lambert (XVIe siècle - 2018)
Compléments :
L'église est sous le patronage de saint Lambert depuis une date antérieure à 1560.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Notre-Dame-des-Miracles
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Bois
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Peut-être sur l’autel de la chapelle de la Vierge (?)
Datation de l'objet :

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
La statue aurait été vénéré dès le XIe siècle ; elle avait la réputation de pleurer lors des grandes catastrophes. D’abord exposée dans la chapelle du couvent des Pauvres-Claires de Tournai, elle fut sauvée à la Révolution, puis emmenée au couvent des sœurs Colettines de Lille, où quelques-unes des clarisses tournaisiennes avaient trouvé asile. Lorsque les Colettines furent à leur tour spoliées, la statue put encore être sauvée, puis offerte à la comtesse de Lannoy, qui rétablit le culte à Wattignies (Leuridan, p. 175-176).
Miracles :
Des guérisons sont signalées.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
  • Grâce particulière
Jour(s) de fête :
  • 15 avril
Type de fréquentation :
Continu
Pratiques individuelles :
  • Prières
Pratiques en présence du clergé :
  • Messe
Ex voto :
    Confrérie(s) :
    • Notre-Dame des Miracles (1838)
      La confrérie fut érigée par Mgr Belmas, évêque de Cambrai, le 28 avril 1838, soit cinq jours après que le pape eut octroyé une indulgence.
    Indulgence(s) :
    • Plénière (1838)
      Par un rescrit du 23 avril 1838, le pape Grégoire XVI donna l’indulgence à perpétuité aux membres de la confrérie : le jour de leur entrée (à condition qu’ils prient dans leur chapelle selon les intentions du pape), à l’article de la mort, et le jour de la fête solennelle de la confrérie (Assomption). À cela, le souverain pontife ajouta une indulgence de sept ans et sept quarantaines pour quatre autres jours devant être désignés par l’évêque du lieu (Pentecôte, Toussaint, Noël et Purification de la Vierge) et soixante jours d’indulgence pour chaque œuvre de charité.
    Compléments sur le culte :
    Durant le pèlerinage, les fidèles avaient notamment pour habitude de se consacrer à Marie.

    L'ÉDIFICE

    Description :
    De style gothique, l'église de Wattignies apparaît pour la première fois dans un texte de 1156, lorsque le pape Adrien IV confirma la donation de l'autel à l'évêché de Tournai. Elle fut probablement reconstruite dans le premier tiers du XVIe siècle, puis rehaussée en 1560.  Commandé par l’abbé Richard, conçu par l’architecte Paul Destombes et financé par l’homme d’affaires Léon Carlier, le sanctuaire actuel date des années 1890 : seuls le chœur et le clocher furent conservés de l’ancien édifice. Le clocher-porche occidental est quadrangulaire, épaulé par de puissants contreforts d'angle. Il s'ouvre par une large porte surmontée d'un arc en mitre, parfois appelé « arc Tudor ».
    La partie occidentale présente trois nefs et englobe la base du clocher. La partie orientale de l'église est composée de la travée droite et de l’abside. Le mur pignon entre la travée droite et l'abside est surmonté d'une croix en pierre ornementée. La nef centrale est placée au même niveau que la travée droite du chœur. Un oratoire prolonge le bas-côté sud. Entièrement couverte d'ardoises, l'église est construite en pierre blanche de Lezennes, à l'exception du bas-côté nord, en brique, et de la sacristie, faite de brique et de pierre (cf. Anspar, p. 2-4).
    Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
      Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
      • Autel (1890-1899)
        L’église Saint-Lambert possède une chapelle latérale dite « de la Vierge  ». L’édifice, dans sa forme actuelle, fut construit entre les années 1890 et 1899, soit plusieurs décennies après l’acquisition de la statue miraculeuse. La chapelle susnommée fut peut-être érigée dans le but d’abriter Notre-Dame-des-Miracles ?

      HISTOIRE DU SANCTUAIRE

      Origines :
      Date de première mention : 1838
      Initiative de la fondation :
      • Curé
      Environnement institutionnel, politique et religieux :
      Phases d'évolution :
      Le culte naquit après la Révolution, lorsque la statue de Notre-Dame-des-Miracles fut offerte vers 1838 à l’église Saint-Lambert, par la dernière sœur colettine de Lille, dont le couvent avait été spolié en 1792. L’église de Wattignies conservait jusqu’ici des os de saint Lambert, par la comtesse de Lannoy, qui les avait elle-même reçus de la dernière sœur colettine de Lille. L’arrivée de la statue succéda à la perte de ces reliques, emportées par des révolutionnaires lors des inventaires. La dévotion des fidèles, privés des reliques de leur saint patron depuis plusieurs décennies, se transféra sans doute sur la statue. Une confrérie de dévotion fut érigée durant l’année-même.
      Le culte déclina probablement dans la deuxième moitié du XIXe siècle : dès 1859, le curé Charles-Louis Geenaert restaura le pèlerinage de saint Lambert en acquérant de nouvelles reliques, publia un livret de dévotion et fit graver des médailles en argent à l’effigie de Notre-Dame-des-Miracles et de saint Lambert. Le culte ne retrouva toute son attractivité qu’au début du XXe siècle, à l’instigation du curé de l’époque, et plus particulièrement durant la Seconde Guerre mondiale, les fidèles, confrontés aux malheurs de la guerre, ayant besoin de réconfort et d’espérance.
      La statue disparut vraisemblablement entre le milieu des années 1940 et la fin des années 1990 (cf. Ansar, p. 5 ; enquête Lestienne).
      Evénements marquants :
      • Arrivée de l'objet de dévotion (1838)
        La statue, sauvée des révolutionnaires, fut offerte à la paroisse de Wattignies par la dernière religieuse colettine de Lille.
      Rayonnement(s) :
      • Local (XIXe siècle -> XXe siècle)
        Le pèlerinage était sans doute essentiellement le fait des fidèles de la paroisse et des paroisses voisines.

      RÉFÉRENCES

      Source(s) :
      • Site internet
        ANSAR, P., « Église St. Lambert de Wattignies » sur www.wattimars.com, septembre 1998, url : http://www.wattimars.com/wp-content/uploads/2012/03/Histoire_St_Lambert.pdf (consulté le 27 janvier 2018).
      • Livrets de dévotion
        GEERAERT, C.-L., Le pe?lerinage de St. Lambert, e?ve?que et martyr, ve?ne?re? a? Wattignies, pre?s Seclin, suivi de quelques pratiques de pie?te? en l'honneur de N.-D. des Miracles, honore?e dans la me?me e?glise, Moulins-Lille, Imprimerie Wilmot-Courtecuisse, 1865.
      • Archives
        Archives diocésaines de Lille (AdL) :  42 G 2, Enquête Lestienne, 1939-1943.
      Bibliographie :
      • LEURIDAN, T., Histoire de Wattignies, Chaulnes, Res Universis, 1993.
      Etude(s) universitaire(s) :

      PHOTOGRAPHIES LIÉES

      Objet de dévotion :
      Edifice :
      Autre :

      À PROPOS DE L'ENQUÊTE

      Enquêteur :
      • VANOOTEGHEM Florent
      Rédacteur :
      • VANOOTEGHEM Florent
      Date de l'enquête :
      2018
      Date de rédaction de la fiche :
      2018
      Etat de l'enquête :
      En cours
      Pour citer cette ficheVANOOTEGHEM Florent, « Notre-Dame-des-Miracles », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
      url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/749/notre-dame-des-miracles, version du 30/04/2018, consulté le 21/11/2018