INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-Lorette

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-Lorette
Période d'activité :
1650 - ?
Commune :
Conliège
Département :
Jura
Chapelle Notre-Dame de Lorette

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Conliège
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Saint-Claude
Ancien: Besançon (XVIIe siècle - 1822)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Désiré (? - ?)
Ancienne: Conliège (1635 - ?)
Compléments :
Le diocèse de Saint-Claude fut érigé en 1742, supprimé par le Concordat de 1801 et rattaché au diocèse de Besançon, puis rétablit en 1822. Quant à la paroisse de Conliège, elle fut créée lorsque les religieux de Baume-les-Messieurs (Jura), dont le chapitre avait été uni à la paroisse primitive de Saint-Étienne de Coldre, avaient cédé aux familiers (une compagnie de prêtres) de la collégiale de Conliège la vicairerie perpétuelle de la nouvelle paroisse de Conliège, en 1635 (Arch. dép. du Jura, 1 H 283).

Site

Type de site :
Vallée
Altitude :
339 m
Compléments :
Conliège est situé entre Lons-le-Saunier et le premier plateau jurassien, à l’entrée de la reculée de Conliège-Revigny. Le village est donc dominé par un plateau culminant à plus de 500 m.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Cours d'eau
Source
Compléments :
En contre-haut de la chapelle se trouve la source de Diane, près de laquelle aurait été découverte la statuette « miraculeuse » de Conliège. À proximité de la chapelle coule le ruisseau de la Vallière.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-Lorette (1650 - ?)
Compléments :
Le pèlerinage est né avec l’édification d’une chapelle sous l’invocation de Notre-Dame de Lorette en 1650.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame de Lorette
Saints patrons :
  • Vierge Marie (1650 - 2017)
Compléments :
Cette chapelle a été édifiée, selon le légendaire du pèlerinage, à l’emplacement d’un arbre qu’une statuette de la Vierge, découverte par un berger, aurait « élu » comme lieu de sa vénération. Son patronage est dû aux circonstances de la découverte de la statuette (voir plus bas).

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Vierge Marie
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Bois
Dimensions de l'objet :
H : 71 cm ; l : 31 cm ; pr. : 12 cm
Emplacement :
Sur le maître-autel.
Datation de l'objet :
XVIIe siècle
Compléments :
La chapelle conserve la statue d'une Vierge assise tenant l’Enfant Jésus sur son genou gauche, en bois polychrome. On ignore s’il s’agit de la statue dont il est question dans le légendaire – il y est plutôt fait référence à une statuette de la Vierge à l’Enfant (dans Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude…p. 164, il est dit que celle-ci mesurait une vingtaine de cm). Néanmoins, la datation de l’objet laisse penser qu’elle fut précocement déposée dans la chapelle Notre-Dame de Lorette, peut-être fut-elle fabriquée à cet effet. Une autre statue de la Vierge à l’Enfant, en bois, conservée au presbytère, provient de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette. Sa taille (32,5 cm x 12 cm x 8,5 cm) serait plus en rapport avec le légendaire. Elle daterait toutefois du XVIIIe s. mais n’est pas sans évoquer les statuettes de la Vierge en bois conservées dans d’autres sanctuaires de Franche-Comté (voir dossiers des deux objets dans la base Palissy).

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Au début du XVIIe siècle, un berger gardait son troupeau dans la vallée de Conliège. Il découvrit alors dans une cavité d’un rocher une petite statuette de la Vierge de 20 cm environ. Le berger emporta la statuette chez ses parents, qui la remirent au curé. Ce dernier la plaça sur le maître-autel de l’église, qu’il ferma à clefs. Au matin, la statuette avait disparu. On la retrouvera à plusieurs kilomètres de l’église, suspendue à un arbre à l’est de Conliège. Le soir, on enferma à nouveau la statuette dans l’église, mais, le lendemain, elle était suspendue aux mêmes branches de l’arbre. Comprenant alors que Notre Dame avait élu le lieu de son sanctuaire, les fidèles et le clergé de la collégiale de Conliège firent construire un oratoire à l’emplacement de l’arbre (Rousset, p. 278 : Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude…, p. 164 et suiv.).
Miracles :
Une quarantaine de guérisons miraculeuses auraient été consignées dans des procès-verbaux conservés par le curé de Conliège (Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude…., p. 169).
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    D’après un acte reçu par un notaire en 1658, dans la chapelle, « pour cause de miracles qui s’y font et des grâces qu’en reçoivent ceux qui dévotement la visitent, il y a affluence de personnes, tant dudit pays que des provinces voisines, qui y concourent et y abondent en chaque saison, et spécialement aux jours des principales solennités de Notre-Seigneur et de Notre-Dame » (Rousset, p. 278-279).
    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
      • Processions
      • Fondation de messes et d'offices
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
        • Notre-Dame de Lorette (1650)
          La confrérie, fondée dès 1650, fut placée sous le patronage de Notre Dame de Lorette. La tradition affirmait en effet que la statuette était revenue par les airs à un emplacement qu’elle avait choisi, tout comme la maison de la Vierge qui, selon la tradition, serait parvenue à Loreto en Italie.
        Indulgence(s) :
        • Plénière (1656)
          Le pape Innocent X accorde une indulgence plénière à tous ceux qui entrent dans la confrérie de Notre-Dame de Lorette le jour de leur réception, à l’article de leur mort et le lundi de Quasimodo, plus une indulgence de sept ans et sept quarantaines aux fêtes de la Nativité, de l’Annonciation, de la Purification et de l’Assomption de la Vierge et d’autres indulgences à ceux qui assisteraient aux messes ou aux processions dans la chapelle  (Les sanctuaires, p. 169).
        • Partielle 40 j. (1667)
          L’archevêque de Besançon Antoine Pierre Ier de Grammont accorde 40 jours d’indulgence à ceux qui visiteront la chapelle le jour de sa dédicace (Rousset, p. 279).
        • Plénière (1670)
          Le pape Clément X confirme les indulgences accordées par Innocent X au sanctuaire et y ajoute une indulgence plénière pour la fête de l’Annonciation (Les sanctuaires…, p. 170).
        Compléments sur le culte :

        L'ÉDIFICE

        Description :
        Le sanctuaire fut érigé vers 1650. Il fut agrandi en 1667 et consacré par l’archevêque Antoine Pierre Ier de Grammont la même année. La chapelle est de plan allongé, constituée d’un vaisseau unique et d’un sanctuaire. Un clocher flanque la nef de l’édifice. On pénètre dans la chapelle par quelques marches qui précèdent un porche. L’intérieur est voûté d’ogives et en berceau (voir fiche Mérimée).
        Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
          • Autel (XIXe siècle)
            Le maître-autel est surmonté d’un retable qui comporte une niche occupée par une maquette de la maison de Lorette. Au-dessus de cette maquette se trouve la statue de la Vierge à l’Enfant (voir dossier base Palissy).

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : 1660
          Initiative de la fondation :
          • Groupe de fidèles
          Environnement institutionnel, politique et religieux :
          La première source que nous ayons retrouvé à ce jour attestant l’existence du pèlerinage date de 1660 (envoi de représentants des habitants de Saint-Claude au pèlerinage de Conliège).
          Il existait à Conliège une église collégiale dédiée à la Nativité de Notre-Dame, édifiée à la fin du XIVe s. et dotée d’une familiarité qui avait reçu des statuts de l’archevêque de Besançon en 1485. À l’origine, Conliège dépendait de la paroisse Saint-Étienne de Coldres, dont l’église subsiste.
          Phases d'évolution :
          L’évolution de ce pèlerinage est difficile à décrire en raison du peu de sources disponibles. On décèle une phase d’activités dans les années qui suivirent la construction de la chapelle, sans doute un ralentissement au moment de la Révolution, puis une phase de reprise au milieu du XIXe siècle.
          Evénements marquants :
          • Acte exceptionnel de dévotion (1658)
            Le 29 mai 1658, Christophe Varoz, un diacre originaire de Vernantois (non loin de Conliège), fonde dans la chapelle Notre-Dame de Lorette une messe quotidienne à voix basse et des grands’ messes les jours de la Nativité du Christ, de la Circoncision, de l’Épiphanie, de la Résurrection, de l’Ascension, de la Pentecôte, du Corps de Dieu, de Notre-Dame (Assomption), de la Toussaint, de saint Jean-Baptiste, saint Joseph, sainte Barbe et saint Christophe. Il crée, pour desservir ces offices, quatre chapelains et leur lègue tous ses biens (Rousset, p. 279).
          • Agrandissement (1667)
            Le sanctuaire est agrandi quelques années seulement après sa construction.
          • Consécration (1667)
            À l’occasion de l’agrandissement du sanctuaire, celui-ci est consacré par l’archevêque de Besançon Antoine Pierre Ier de Grammont.
          • Visite exceptionnelle (XVIIIe siècle)
            Le Bienheureux Benoît-Joseph Labre, né en 1748, aurait visité le sanctuaire (Les sanctuaires, p. 166).
          • Pillage (1793)
            Le reliquaire en argent qui renfermait la statuette est emporté.
          • Acte exceptionnel de dévotion (1854)
            En 1854, année de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, l’abbé Louiset, curé de Conliège et le frère Ogerin, directeur des frères de la doctrine chrétienne à Lons-le-Saunier, offrent à la statuette de Conliège une châsse représentant la façade principale de l’église de Lorette et de la Santa Casa. L’inauguration de ce reliquaire est faite par Mgr Fillion, évêque de Saint-Claude.
          Rayonnement(s) :
          • Local (1650 -> ?)
            Il est probable que le pèlerinage à Conliège ait eu un rayonnement essentiellement local, même si l’on sait que les échevins de Saint-Claude envoyèrent des députés accomplir ce pèlerinage quelques années après sa naissance. En 1873, les paroisses voisines de Légna et de Fétigny organisèrent deux pèlerinages, le 3 et le 15 août, à Conliège. Après avoir entendu la messe en la collégiale, les pèlerins se rendirent en procession à la chapelle Notre-Dame de Lorette. 2500 pèlerins seraient venus à la chapelle le 15 août de cette année (Les sanctuaires…, p. 171).

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
          • Archives (1660)
            Archives municipales de Saint-Claude, BB 18, délibérations municipales, donation par les échevins de 25 fr aux députés envoyés en pèlerinage à Notre-Dame de Conliège au nom de toute la ville, 1660.
          • Site internet
            Fiche de la statue de la Vierge à l’Enfant (XVIIIe s.) de la chapelle Notre-Dame de Lorette, base Palissy.
          • Site internet
            Fiche de la statue de la Vierge à l’Enfant (XVIIe s.) de la chapelle Notre-Dame de Lorette, base Palissy.
          • Site internet
            Fiche de la chapelle Notre-Dame de Lorette de Conliège, base Mérimée.
          Bibliographie :
          • CHAMOUTON, Edmond, Notre-Dame de Lorette et Conliège, Lons-le-Saunier, imp. C. Martin, 1899.
          • CHAMOUTON, Edmond, Le sanctuaire de Notre Dame de Lorette et la madone miraculeuse de Conliège (Jura), Lons-le-Saunier, imp. J. Mayet, 1889.
          • LACROIX, Pierre, Le Jura, terre mariale, Lons-le-Saunier, 1888, p. 18, 22, 106.
          • s. a., Les sanctuaires du diocèse de Saint-Claude. Leur histoire et leurs pèlerinages en 1873 par un curé du diocèse, Grenoble, 1874, p. 137-171.
          • HAMMON, A. J. M., Notre Dame de France ou Histoire du culte de la sainte Vierge en France, 6e vol., Paris, 1866, p. 478-481.
          • ROUSSET, A., Dictionnaire géographique, historique et statistique des communes de la Franche-Comté, département du Jura, t. II, Besançon, 1854, p. 278-280.
          Etude(s) universitaire(s) :

          PHOTOGRAPHIES LIÉES

          Objet de dévotion :
          Edifice :
          • Chapelle Notre-Dame de Lorette - Aurélia Bully - 2017
          • Chapelle Notre-Dame de Lorette - Aurélia Bully - 2017
          Autre :

          À PROPOS DE L'ENQUÊTE

          Enquêteur :
          • BULLY Aurelia
          Rédacteur :
          • BULLY Aurelia
          Date de l'enquête :
          2017
          Date de rédaction de la fiche :
          2017
          Etat de l'enquête :
          En cours
          Pour citer cette ficheBULLY Aurelia, « Notre-Dame-de-Lorette », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
          url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/709/notre-dame-de-lorette, version du 11/10/2017, consulté le 24/11/2017