INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Étienne (n°2)

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Étienne
Période d'activité :
1683 - ?
Commune :
Besançon
Département :
Doubs

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Besançon
Hameau/Lieu-dit :
Montagne Saint-Étienne/Colline de la Citadelle
Diocèse :
Actuel: Besançon (1683 - 2018)
Ancien:
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne:

Site

Type de site :
Colline
Altitude :
320 m
Compléments :

Le mont Saint-Étienne, appelé également mont Coelius, était l’emplacement de l’« arx » antique décrite par César dans la Guerre des Gaules. C’est là que fut édifiée, au moins à la période carolingienne, une église Saint-Étienne, reconstruite au XIe s., détruite lors de la construction de la fameuse citadelle de Vauban dans la seconde moitié du XVIIe s. et « remplacée » par une chapelle à l’intérieur des fortifications de Vauban.


Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Axe de circulation
Cours d'eau
Compléments :

Le mont Saint-Étienne domine le méandre du Doubs, formant la « Boucle » dans laquelle la ville antique et médiévale s’est installée et développée. Le mont est occupé par la citadelle construite selon les plans de Vauban. Actuellement, les édifices de la citadelle sont occupés, notamment, par un musée de la Résistance et un parc zoologique.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Étienne (1683 - ?)
Compléments :

Ce pèlerinage était à destination de la chapelle Saint-Étienne de la citadelle, édifice construit pour permettre aux soldats de suivre les offices.


Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Saint-Étienne
Saints patrons :
  • Étienne (1683 - 2018)
Compléments :

Cette chapelle fut construite après la démolition de l’église Saint-Étienne pour assurer la pérennité du souvenir du protomartyr sur la colline et permettre aux garnisons d’assister au culte.


L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saint Étienne
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
?
Emplacement :
Datation de l'objet :
Compléments :

Une relique de saint Étienne fut obtenue par l’archevêque de Rohan, qui la rapporta de Rome en 1832 pour remplacer celle qui avait été détruite par les révolutionnaires en 1794. La relique fut enchâssée dans un reliquaire de vermeil par le cardinal Mathieu en 1848, archevêque de Besançon, qui l’offrit au chapitre de Saint-Jean.


LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Piété
Recours :
    Jour(s) de fête :
    • Étienne, 26 décembre
    Type de fréquentation :
    Régulier
    Compléments sur les fréquentations :

    Les fidèles se rendaient à la chapelle le jour de la Saint-Étienne, le 26 décembre. À cette occasion, la Citadelle était ouverte aux fidèles pour permettre l’accès à la chapelle.


    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
      • Bénédictions
      • Processions
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
          • Partielle 100 j. (?)

            Pie IX accorda également 100 jours d’indulgence tous les jours de l’année à ceux qui réciteraient pieusement dans cette chapelle trois fois le Pater, l’Ave et le Gloria Patri en l’honneur de saint Étienne.

          • Plénière (1853)

            Le pape Pie IX accorda, par un bref du 9 avril 1853, une indulgence plénière à tous ceux qui visiteraient l’église de la Citadelle le 26 décembre, jour de la saint Étienne.

          Compléments sur le culte :

          Après la construction de la chapelle dans l’enceinte de la citadelle, les fidèles obtinrent la permission de s’y rendre le jour de la Saint-Étienne. Après l’obtention d’une nouvelle relique du protomartyr en 1832, des processions avaient lieu en présence de l’archevêque, qui bénissait les fidèles avec la relique.

          L'ÉDIFICE

          Description :

          La chapelle est à nef unique et abside polygonale. Elle est éclairée par des fenêtres en plein cintre. La façade, à fronton triangulaire, est percée d’un œil-de-bœuf. Un clocheton couvert d’un dôme surmonte la charpente en façade.

          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
            Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 1856
              Initiative de la fondation :
                Environnement institutionnel, politique et religieux :

                Après le transfert des reliques de Saint-Étienne à Saint-Jean, on continua à vénérer les reliques d’Étienne à Saint-Jean. On construisit cependant une chapelle entre les murailles de la citadelle, pour permettre aux soldats d’assister à la messe le dimanche, mais également pour assurer la pérennité de la dévotion à saint Étienne sur la colline.

                Phases d'évolution :

                À la Révolution, la chapelle Saint-Étienne fut fermée, ce qui mit fin au pèlerinage sur la colline. L’édifice fut rendu au culte en 1815 puis fermé à nouveau en 1830. Deux ans plus tard, l’archevêque de Besançon, le cardinal de Rohan, rapporta de Rome une relique de saint Étienne. Du 26 juillet au 3 août de cette année, eut lieu une neuvaine à Saint-Jean-l’Évangéliste durant laquelle la relique fut exposée. Cette neuvaine fut suivie de prières dans tout le diocèse, période qui s’acheva le 15 septembre. En 1848, après des travaux de rénovation, la chapelle fut rendue au culte et le cardinal Mathieu fit enchâsser la relique. Lors de la bénédiction de la chapelle, le 17 février 1849, un grand concours de prêtres et de fidèles se rendit en procession à Saint-Étienne depuis Saint-Jean. Dès lors, le pèlerinage reprit au 26 décembre, jour de la Saint-Étienne. L’archevêque, son chapitre et le clergé de Besançon, montaient en procession à Saint-Étienne. Il y avait alors alors bénédiction des fidèles avec la relique. On ne sait pas jusqu’à quand s’est perpétuée cette tradition.

                Evénements marquants :
                • Consécration (1683)

                  La chapelle Saint-Étienne est consacrée le 11 septembre 1683 par l’archevêque de Besançon.

                • Arrivée de la relique (1832)

                  Le cardinal de Rohan, archevêque de Besançon, ramène de Rome à Besançon une relique de saint Étienne. Cette arrivée donne lieu à des célébrations à Besançon et dans le diocèse.

                • Reprise du culte (1848)

                  La chapelle, fermée en 1830, est rendue au culte en 1848, durant le ministère du cardinal Césaire Mathieu, archevêque de Besançon.

                • Bénédiction (1849)

                  La chapelle est bénie après sa réouverture par le cardinal Mathieu, le 17 février 1849.

                Rayonnement(s) :
                • Local (1683 -> 2018)

                  Le renouveau du pèlerinage à saint Étienne semble avoir concerné essentiellement les fidèles bisontins.

                RÉFÉRENCES

                Source(s) :
                  Bibliographie :
                  • Vie des saints de Franche-Comté par les professeurs du collège Saint-François-Xavier de Besançon, t. IV, Besançon, 1856, p. 542-547.
                  • Citadelle de Besançon. Souvenirs historiques de l?église Saint-Étienne, Besançon, J. Jacquin, 1856.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  Edifice :
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • BULLY Aurelia
                  Rédacteur :
                  • BULLY Aurelia
                  Date de l'enquête :
                  2016
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2016
                  Etat de l'enquête :
                  En cours
                  Pour citer cette ficheBULLY Aurelia, « Saint-Étienne (n°2) », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/650/saint-etienne, version du 07/06/2016, consulté le 11/12/2018