INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Vulfran

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Vulfran
Période d'activité :
XIe siècle - ?
Commune :
Saint-Wandrille-Rançon
Département :
Seine Maritime

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Saint-Wandrille-Rançon
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel:
Ancien: Rouen (XIe siècle - ?)
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne: Saint-Michel

Site

Type de site :
Rive de cours d'eau
Altitude :
10 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Forêt
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Abbaye
Axe de circulation
Compléments :

Le sanctuaire était proche de l'abbaye de Jumièges et de Rouen, et se trouvait sur la rive droite de la Seine.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Vulfran (XIe siècle - ?)
Compléments :
Ce pèlerinage avait lieu dans l'église abbatiale de l'abbaye de Fontenelle.
Type de lieu de culte :
Abbatiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Pierre-Saint-Wandrille de Fontenelle
Saints patrons :
  • Pierre et Wandrille (VIIe siècle - 2018)
Compléments :
La dédicace à saint Pierre remonte au VIIe siècle. Le double patronage Saint-Pierre-Saint-Wandrille date de la dédicace de l'église abbatiale en 1033. L'abbaye est sous le patronage de saint Wandrille.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saint Vulfran
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
À l'intérieur de l'église abbatiale Saint-Pierre (depuis 1027), position surélevée.
Datation de l'objet :
Compléments :

Corps mis au jour à l'occasion de travaux entrepris dans la crypte de l'église Saint-Paul à l’initiative de l'abbé Gérard (1008-1031). Est transféré de l'église Saint-Paul dans l'église abbatiale Saint-Pierre (1027).

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Saint Vulfran, métropolitain de Sens, se fait moine à Fontenelle. Il est connu pour avoir participé à l'évangélisation de la Frise (VIIe siècle). Il est inhumé à Fontenelle, dans l'une des églises du complexe abbatial, l'église Saint-Paul.
Miracles :
Environ 80 miracles connus par deux recueils de miracles du XIe siècle, l'Inventio et miracula sancti Vulfranni (1053-1054) et les Miracula sancti Vulfranni (1054-1066).
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
  • Grâce particulière
  • Folie
  • Délivrance
Compléments :
Les pèlerins recourent aux reliques de saint Vulfran en cas de cécité, de paralysies, d'infirmité. Le métropolitain de Sens est présenté comme un saint dont le secours est particulièrement recherché en cas de noyade. Sont essentiellement concernés les enfants, les adolescents et les marchands.
Jour(s) de fête :
  • Vulfran
  • Vulfran (translation)
Type de fréquentation :
Annuel (= juste pour une fête)
Compléments sur les fréquentations :
On fête le dies natalis de saint Vulfran le 20 mars et l'inventio de ses reliques le 15 octobre.
Pratiques individuelles :
  • Toucher
  • Incubation
  • Dons
Pratiques en présence du clergé :
  • Processions
  • Vinage
  • Office liturgique
Ex voto :
  • Anatomique (XIe siècle)
    Figures de cire à l'image de la partie du corps guérie.
  • Autre (XIe siècle)
    calcul urinaire.
  • Cire (XIe siècle)
    Cierges (seconde moitié du XIe siècle).
Confrérie(s) :
    Indulgence(s) :
      Compléments sur le culte :
      Les pèlerins cherchent à dormir sous la châsse, à toucher le reliquaire et offrent des figures de cire à l'image de la partie du corps atteinte par la maladie. Certains miraculés se font sainteurs (dédition personnelle).

      L'ÉDIFICE

      Description :
      Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
        Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : XIe siècle
          Initiative de la fondation :
          • Religieux
          Environnement institutionnel, politique et religieux :

          Après avoir mis au jour les restes de Vulfran, sous l'abbatiat de Gérard (1008-1031), les moines de Fontenelle entreprennent de développer le culte de Vulfran dans la région. Prétexte est pris d'une sécheresse et d'une épidémie pour mener le corps du métropolitain de Sens en procession jusqu'à Rouen (1053).

          Phases d'évolution :

          Au début, les pèlerins semblent originaires des domaines appartenant au monastère. Après la procession de 1053, l'audience de Vulfran s'élargit.

          Evénements marquants :
          • Découverte d'un corps saint (XIe siècle)
            Au lendemain de la restauration de l'abbaye, invention des reliques de saint Vulfran lors des travaux entrepris dans la crypte de l'église Saint-Paul à l'initiative de l'abbé Gérard (1008-1031).
          • Translation (1053)

            Translation des reliques de saint Vulfran à Rouen (campagne de lancement du culte de Vulfran à l'initative des moines).

          Rayonnement(s) :
          • Diocésain (1001 -> 1100)

            Correspondance étroite entre la provenance des miraculés et le patrimoine de l'abbaye de Fontenelle. Assise sociale assez large, allant des familiers de l'abbaye aux grands du duché (épouse de l'archevêque Robert, également comte d’Évreux, qui fait appel à Vulfran lors d'un accouchement difficile).
            Néanmoins, tentative de spécialisation (marchands et marins), sans doute à mettre en relation avec l'implantation du monastère sur le littoral de la Manche et de la mer du Nord.

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
          • Recueil de miracles
            Inventio sancti Vulfranni : 1053-1054 ; Miracula sancti Vulfranni : 1054-1066.
            Inventio et miracula sancti Vulfranni, Laporte J. (éd.), Mélanges (Société de l'Hitoire de Normandie), Rouen, Lestringant, Paris, Picard, 1938, p. 1-87.
          • Acta sanctorum
            Miracula sancti Vulfranni, AASS, mars, III, 1865, p. 149-160.
          Bibliographie :
          • VAN HOUTS, E. M. C., «Historiography and Hagiography at Saint-Wandrille : the inventio et miracula sancti Vulfranni », in Anglo-Norman Studies, 12, 1989, p. 233-250.
          • GONTHIER D., LE BAS, C., «Analyse socio-économique de quelques recueils de miracles dans la Normandie du XIe au XIIIe siècle », in Annales de Normandie, 24e année, n° 1, mars 1974, 1974, p. 3-36.
          Etude(s) universitaire(s) :
          • TRAN-DUC, Lucile, Le culte des saints en Normandie (IXe-XIIe siècle). Enjeux de pouvoir dans les établissements bénédictins du diocèse de Rouen, Thèse de 3e cycle, ss. dir de Véronique Gazeau et Claude Lorren, Caen Basse-Normandie, 2015, 2 volumes.

          PHOTOGRAPHIES LIÉES

          Objet de dévotion :
          Edifice :
          Autre :

          À PROPOS DE L'ENQUÊTE

          Enquêteur :
          • TRAN-DUC Lucile
          Rédacteur :
          • TRAN-DUC Lucile
          Date de l'enquête :
          2015
          Date de rédaction de la fiche :
          2016
          Etat de l'enquête :
          En cours
          Pour citer cette ficheTRAN-DUC Lucile, « Saint-Vulfran », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
          url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/645/saint-vulfran, version du 31/05/2016, consulté le 20/11/2018