INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-la-Motte

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-la-Motte
Période d'activité :
1857 - 2017
Commune :
Vesoul
Département :
Haute Saône

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Vesoul
Hameau/Lieu-dit :
La Motte
Diocèse :
Actuel: Besançon (1857 - 2017)
Ancien:
Paroisse :
Actuelle: Unité pastorale de Notre-Dame de la Motte (? - 2017)
Ancienne: Saint-Georges (1247 - ?)

Site

Type de site :
Colline
Altitude :
375 m
Compléments :
La colline de La Motte domine la ville de Vesoul. La vieille ville s'étend au sud-est de cette éminence.

Paysage

Type de couvert végétal :
Bois
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Château
Cours d'eau
Prieuré
Compléments :
Au Moyen Âge, la chapelle Notre-Dame qui abritait la statue « miraculeuse » était une chapelle castrale. Le château a été détruit dans la seconde moitié du XVe siècle. Le prieuré dont nous signalons la proximité était celui du Marteroy, desservi par les chanoines de Saint-Pierre de Mâcon, où la statue fut déposée après la destruction du château ; le prieuré fut détruit également à la fin du XVIe siècle.
Au pied de La Motte, au coeur de la ville actuelle, coulent deux rivières, La Colombine et le Durgeon, qui se rejoignent au sud-ouest de La Motte.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-la-Motte (1857 - 2017)
Compléments :
Ce sanctuaire a été établi à l'emplacement d'une chapelle castrale qui abrita, au Moyen Âge, une statue que l'on disait miraculeuse. Cette chapelle a été en partie détruite à la fin du XVe siècle, la statue déplacée, puis perdue au XVIIe siècle.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame
Saints patrons :
  • Vierge Marie (1857 - 2017)
Compléments :
Le sanctuaire actuel de Notre-Dame de la Motte a été édifié au milieu du XIXe siècle. Il est toujours fréquenté.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Nature de l'objet :
Matériau de l'objet :
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Datation de l'objet :

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Le culte de la Vierge à La Motte remonterait au Moyen Âge. Une statue de Notre-Dame aurait été vénérée dans la chapelle du château de La Motte (voir fiche Notre-Dame du Chastel), au sommet de la butte, château détruit par les troupes de Louis XI vers 1479. Elle aurait ensuite été transportée en l'église du prieuré Saint-Nicolas du Marteroy, situé sur les pentes de La Motte, puis déplacée à nouveau à la fin du XVIe siècle dans la chapelle du Rosaire, près de l'hôpital, lors de la destruction du prieuré. Le souvenir de cette dévotion médiévale, qui suscitait un pèlerinage, est à l'origine du voeu de 1854, voeu qui donna lieu à la construction d'un nouveau sanctuaire marial au sommet de la butte.
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Voeu
Recours :
  • Epidémie
  • Voeu
Jour(s) de fête :
  • Assomption
Type de fréquentation :
Pratiques individuelles :
  • Prières
  • Pèlerinage
Pratiques en présence du clergé :
  • Processions
  • Messe
  • Neuvaines
  • Pèlerinage
Ex voto :
  • Texte gravé
    De nombreuses plaques ex-voto sont apposées sur les murs d'accès à la grotte et sur ceux de la grotte elle-même.
Confrérie(s) :
    Indulgence(s) :
    • Partielle 40 j. (1857)
      Le 8 octobre 1856, le cardinal Mathieu, archevêque de Besançon, accorde une indulgence de 40 jours à tous ceux qui feront contrition en voyant le monument de La Motte.
    • Plénière (1857)
      Le 23 juin 1857, le pape Pie IX accorde à tous ceux qui visiteront le sanctuaire aux cinq fêtes principales de la Vierge une indulgence plénière, et une indulgence de 200 jours pour les autres jours de l'année.
    • Partielle 40 j. (1859)
      Le 27 février 1859, le cardinal Mathieu, archevêque de Besançon, accorde une indulgence de 40 jours à tous ceux qui réciteront une certaine prière à Notre Dame.
    Compléments sur le culte :
    En plus de prières et oraisons à la Vierge, il existait également une prière du chemin de croix (éditée en annexe de l'opuscule du prêtre J. C. Boilloz). Le Vendredi saint, une procession du chemin de Croix, qui gravit la colline jusqu'à la chapelle, a toujours lieu ; elle a par exemple réuni 500 personnes en 2012 (La Presse de Vesoul, édition du 6/04/2012).

    L'ÉDIFICE

    Description :
    La chapelle actuelle de La Motte a été édifiée entre 1855 et 1857, sur les plans de l'architecte du département Février. Il s'agit plutôt d'une sorte de portique ouvert sur ses quatre côtés, coiffé en son centre d'une flèche surmontée d'une croix et de clochetons à ses angles. La statue monumentale de la Vierge (3,5 m) est placée au centre de ce portique. Ce dernier surplombe la grotte, laquelle est également ornée d'une statue de Notre-Dame, plus modeste. La chapelle fut incendiée en 1966 et reconstruite dès l'année suivante. La chapelle a fait récemment l'objet d'une restauration (2013).
    Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
    • Croix (XIXe siècle)
      Une croix de bois est élevée devant le sanctuaire. Un chemin de Croix de quatorze stations conduit au sanctuaire depuis le bas de la colline de La Motte.
    Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
    • Mobilier (1916)
      Une grotte, dans laquelle est placée une statue, est située sous le portique. Elle reçoit les nombreux ex-voto dédiés à Notre Dame. Devant cette grotte est érigée une statue de saint Michel terrassant le dragon que le curé de Vesoul fit ériger durant la première Guerre Mondiale pour étendre la protection de l'archange sur la ville.

    HISTOIRE DU SANCTUAIRE

    Origines :
    Date de première mention : 1855
    Initiative de la fondation :
    • Curé
    Environnement institutionnel, politique et religieux :
    Phases d'évolution :
    Un pèlerinage aurait existé sur la colline de La Motte dès le Moyen Âge. Celui-ci aurait perduré jusqu'au XVIe siècle, avec le transfert d'une statue miraculeuse de la Vierge dans l'église du prieuré du Marteroy après la destruction de la chapelle castrale où se déroulait le pèlerinage. Le prieuré fut lui-même détruit à la toute fin du XVIe siècle, mais la statue aurait été emportée par les religieux dans la chapelle du Rosaire, près de l'hôpital, où une procession de la paroisse, le premier dimanche de chaque mois, aurait été instituée. On perd ensuite la trace de cette statue au XVIIe siècle. En souvenir de ce pèlerinage, une croix avait été élevée par les vignerons de Vesoul à l'emplacement de la chapelle castrale (déjà présente au XVIIe siècle, Gravure du XVIIe s., BnF, Gaignières 5756). Détruite à la Révolution, la croix fut rétablie durant le Concordat. Le pèlerinage à La Motte fut réactivé au XIXe siècle à l'initiative d'un curé de Vesoul qui fit le voeu de construire un nouveau sanctuaire si la ville était préservée du choléra.
    Evénements marquants :
    • Bénédiction (1854)
      En attendant le début des travaux de construction de la chapelle, une statue de Notre Dame est placée dans une grotte située au sommet de La Motte. La cérémonie de bénédiction de cette grotte a lieu le 21 novembre 1854.
    • Pèlerinage (1854)
      En 1854, alors qu'une épidémie de choléra ravage la Haute-Saône, le curé de Vesoul, J.-C. Boilloz, organise un pèlerinage à Notre-Dame de Solborde à Échenoz (Voir cette fiche), près de Vesoul. C'est à cette occasion qu'il formule le voeu de rétablir le sanctuaire de La Motte à Vesoul si le choléra épargne la ville.
    • Bénédiction (1855)
      Le 12 août 1855 a lieu la bénédiction de la première pierre du sanctuaire. Dix mille personnes, dont le cardinal Mathieu, archevêque de Besançon, auraient assisté à cette cérémonie. Les quatorze stations d'un chemin de croix menant à la chapelle furent bénies en même temps, ainsi que la grotte.
    • Construction (1855)
      Le 9 juillet 1855 débute la construction du sanctuaire.
    • Fabrication d'une statue (1857)
      Le 2 juillet1857, les travaux étant achevés, une statue en bronze de Notre Dame de 3,50 mètres de hauteur est installée.
    • Inauguration (1857)
      Le 9 août 1857 a lieu l'inauguration du monument.
    Rayonnement(s) :

      RÉFÉRENCES

      Source(s) :
        Bibliographie :
        • MOREY, J., La chronique de l'église de Vesoul composée d'après les titres originaux, Montbéliard, imp. P. Hoffmann, 1886, p. 231.
        • HAMON, A. J. M., Notre Dame de France ou histoire du culte de la Sainte Vierge en France, 6e volume, Paris, 1866, p. 291-293.
        • BOILLOZ, J. B., Notre Dame de la Motte de Vesoul ou Notice historique sur le sanctuaire et le pèlerinage de Notre Dame de la Motte, à Vesoul, Besançon, impr. Jacquin, 1860.
        Etude(s) universitaire(s) :

        PHOTOGRAPHIES LIÉES

        Objet de dévotion :
        Edifice :
        Autre :

        À PROPOS DE L'ENQUÊTE

        Enquêteur :
        • BULLY Aurelia
        Rédacteur :
        • BULLY Aurelia
        Date de l'enquête :
        2015
        Date de rédaction de la fiche :
        2015
        Etat de l'enquête :
        En cours
        Pour citer cette ficheBULLY Aurelia, « Notre-Dame-de-la-Motte », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
        url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/600/notre-dame-de-la-motte, version du 22/03/2015, consulté le 23/10/2017