INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-Chastres

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-Chastres
Période d'activité :
1452 - 2017
Commune :
Bar
Département :
Correze
L'actuelle chapelle de Notre-Dame de Chastres

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Bar
Hameau/Lieu-dit :
Lacour
Diocèse :
Actuel: Tulle (1452 - 2017)
Ancien:
Paroisse :
Actuelle: Bar (1452 - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Colline
Altitude :
468 m
Compléments :

La chapelle se situe sur une colline qui domine la vallée de la Corrèze et de la Vimbelle.


Paysage

Type de couvert végétal :
Bois
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Axe de circulation
Cours d'eau
Compléments :

La chapelle de Lacour surplombe un gué sur la Corrèze, dont la traversée en période de crue est difficile. Elle se situe sur une ancienne route gauloise puis romaine, objet de nombreuses campagnes de fouilles (Cf. revue Lemouzi de 1962). Le lieu dit de Lacour se situe à environ 2 km du village de Bar.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-Chastres (1452 - 2017)
Compléments :
Le castrum romain voisin serait à l'origine du nom de Chastres.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame de Chastres
Saints patrons :
  • Vierge Marie (? - 2017)
Compléments :
La chapelle serait construite sur le rocher dans l'excavation duquel aurait été découverte une statue de Notre Dame.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Notre-Dame de Chastres
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Pierre
Dimensions de l'objet :
H : 64 cm; L : 21 cm; l : 20 cm, poids : 38 kg
Emplacement :
La statue orne l'actuelle chapelle de Lacour. Une copie récente de cette statue se situe sous le rocher qui supporte la chapelle, dans l'excavation où, d'après la tradition locale, elle aurait été découverte.
Datation de l'objet :
XVIe siècle
Compléments :
Il s'agit d'une Vierge à l'Enfant, en calcaire peint, polychrome, debout, portant une couronne fleurdelisée (la datation de la couronne n'est pas certaine), un manteau vert et un voile blanc décoré de fleurons. Elle porte l'Enfant-Jésus sur le bras gauche. La statue du sanctuaire de Bar a été mutilée pendant les Guerres de Religion, mais elle a échappé à la destruction révolutionnaire grâce au fait que les habitants l'ont cachée, selon la légende, dans une ruche en paille. Cette statue a été inscrite aux Monuments Historiques en 1973. Elle serait la copie conforme d'une statue plus ancienne.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
La statue de Notre-Dame de Chastres aurait été trouvée dans une excavation sous le rocher qui supporte la chapelle. La légende veut qu'un taureau se soit mis à beugler longuement devant le rocher, alertant les habitants qui auraient alors fait appel au curé. Ce dernier demanda de dégager l'excavation.
Miracles :
L'origine de cette piété est liée au phénomène de passage à gué. La tradition locale rapporte qu'il y aurait eu de nombreux miracles lors de la traversée de la rivière en crue.
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Piété
Recours :
  • Grâce particulière
  • Thérapie
  • Fécondité
Jour(s) de fête :
  • Nativité Vierge Marie
  • Pentecôte
  • Assomption
  • Lundi de Pâques
Type de fréquentation :
Continu
Compléments sur les fréquentations :
Selon la tradition, ce pèlerinage remonterait au XIe siècle. Cependant, la première mention que nous ayons de la chapelle ne date que de 1452.
Pratiques individuelles :
  • Prières
  • Dons
Pratiques en présence du clergé :
  • Bénédictions
  • Prières
  • Processions
  • Messe
  • Retraite
Ex voto :
    Confrérie(s) :
      Indulgence(s) :
        Compléments sur le culte :
        Lors de la procession, on contournait la chapelle par la gauche afin d'emprunter un chemin, assez difficilement accessible, permettant de se rendre à la grotte. Pour la fécondité, les jeunes filles devaient, après les prières à Notre-Dame, toucher les ferrures de la chapelle. Par ailleurs, une pratique particulière consistait à prendre des pierres du Rocher du taureau et les faire bouillir. On se servait ensuite de l'eau comme « bénéfique pour tout ».

        L'ÉDIFICE

        Description :
        Le premier édifice, dont on ne connaît pas la date de construction, était un simple oratoire abritant la statue miraculeuse. Puis, il fut remplacé en 1815 (et agrandi en 1877) par une modeste chapelle, en forme de rectangle de 12 m de long sur 5 m de large avec une petite sacristie.
        Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

            HISTOIRE DU SANCTUAIRE

            Origines :
            Date de première mention : 1452
            Initiative de la fondation :
              Environnement institutionnel, politique et religieux :
              La paroisse de Bar, mentionnée dès le VIIe siècle, était le siège d'une vicairie carolingienne.
              Phases d'évolution :
              On ne sait que peu de choses sur les origines de ce pèlerinage. Il semble cependant connaître un grand concours de peuple aux XVe et XVIe siècles.
              Evénements marquants :
              • Pillage (XVIe siècle)
                Sac par les protestants durant les Guerres de Religion.
              • Destruction (1794)
                La chapelle fut détruite en 1794, puis reconstruite en 1815 et agrandie en 1877.
              Rayonnement(s) :
              • Régional (? -> 2017)
                Le sanctuaire était tout particulièrement fréquenté le jour de la Nativité de la Vierge. Cependant, des actions de grâce étaient demandées tout au long de l'année.

              RÉFÉRENCES

              Source(s) :
              • Carte de Cassini
                La chapelle apparaît sur la carte de Cassini, feuille Tulle, n°34, 154e feuille, 15G.
              • Archives
                Archives Dupront, CARE - Diocèse de Tulle - Dossier Notre-Dame de Chastres. Copies d'actes privés, feuilles volantes compilées par J.B. Champeval et reprises par Nicole Courtine. Il s'agit de la description des rentes du noble Jacques de Molceau.
              Bibliographie :
              • MEYSSIGNAC, M., Sanctuaires et pèlerinages en Corrèze, Brive, 2000, p. 33-40.
              • CASSAGNES-BROUQUET, S., Marie en Limousin, Rodez, 1991, p. 263-265.
              • POULBRIERE, Abbé J.-B., Dictionnaire des paroisses du diocèse de Tulle, Brive, 1964, p. 90-94.
              • BESSOU, Abbé J.-B, Notre-Dame de Chastres, ou histoire anecdote et raisonnée du culte et pèlerinage de la sainte Vierge à Chastres, Tulle, 1901.
              • NIEL, abbé, Principaux sanctuaires consacrés à la Très Sainte Vierge par un curé de campagne, Tulle, 1886.
              Etude(s) universitaire(s) :

              PHOTOGRAPHIES LIÉES

              Objet de dévotion :
              • Statue de Notre-Dame de Chastres - Céline Dubuisson - 2007
              Edifice :
              • L'actuelle chapelle de Notre-Dame de Chastres - Céline Dubuisson - 2007
              • La grotte de Notre - Dame de Chastres - Céline Dubuisson - 2007
              Autre :

              À PROPOS DE L'ENQUÊTE

              Enquêteur :
              • DUBUISSON Céline
              Rédacteur :
              • DUBUISSON Céline
              Date de l'enquête :
              1973/2013
              Date de rédaction de la fiche :
              2014
              Etat de l'enquête :
              En cours
              Pour citer cette ficheDUBUISSON Céline, « Notre-Dame-de-Chastres », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
              url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/591/notre-dame-de-chastres, version du 09/03/2015, consulté le 18/10/2017