INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-René

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-René
Période d'activité :
? - 1791
Commune :
Angers
Département :
Maine et Loire

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Angers
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel:
Ancien: Angers (? - 1791)
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne: Angers (? - 1791)

Site

Type de site :
Altitude :
64 m
Compléments :
Type de site : urbain.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Type de proximités :
Château
Compléments :
Habitat : Oui

Proximités : Cathédrale Saint-Maurice, Château d'Angers, cité historique, la Maine.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-René (? - 1791)
Type de lieu de culte :
Collégiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Pierre
Saints patrons :
  • Pierre (Ve siècle - 1791)
Compléments :
Si la date de construction de l'édifice originel nous est inconnue, la "Vita s. Maurilii" nous informe que celui-ci existait déjà du temps de l'évêque, c'est-à-dire entre 423 et 453. Un débat a d'ailleurs longtemps couru à Angers pour déterminer lequel de Saint-Pierre ou de Saint-Maurice était l'édifice de culte le plus ancien de la ville. Depuis les travaux de Luce Pietri, on sait qu'il s'agit de la cathédrale et non de Saint-Pierre.

La première fonction de Saint-Pierre était d'ordre funéraire : elle devint église collégiale lors de la reconstruction du bâtiment au début du XIe siècle.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
saint René
Nature de l'objet :
Tombeau vide
Matériau de l'objet :
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Chapelle souterraine
Datation de l'objet :
Compléments :
Si les reliques du légendaire évêque d'Angers avaient été transférées en partie à la cathédrale Saint-Maurice, son tombeau se trouvait en l'église Saint-Pierre, « en la chapelle ou il fut enterré et ressuscité sept ans apres par saint Maurille lors evesque d'Angiers, laquelle chapelle est soubzterre en l'eglise de S. Pierre du costé des escolles aux droictz » (BRUNEAU DE TARTIFUME J., "Histoire d'Angers contenant ce qui est remarquable en tout ce qui estoit anciennement dict la ville d'Angers", Bruxelles, Librairie P. Châtelain, 1977, p. 100). La chapelle a été exhumée en 1971 (MALLET J., « L'église Saint-Pierre d'Angers d'après les fouilles et les textes », "Les pays de l'Ouest. Etudes archéologiques" ("Actes du 97e congrès national des sociétés savantes", Nantes, 1972), Paris, 1977, p. 205-240).

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Selon la légende, la mère de saint René ne parvenait pas à avoir d'enfant, jusqu'à ce que saint Maurille intervienne en sa faveur par ses prières. Mais il n'avait que 7 ans lorsqu'il fut touché par une terrible maladie qui le tua finalement, sans avoir été baptisé auparavant. Se jugeant indigne de l'épiscopat pour ne pas être parvenu à baptiser l'enfant à temps, Maurille s'enfuit dans les forets d'Armorique où il vécut en ermite jusqu'à ce que Dieu l'informe qu'il lui accorderait la vie de l'enfant. Revenu vers l'église Saint-Pierre d'Angers où l'enfant était enterré, il fit ouvrir le tombeau et ressuscita l'enfant. En souvenir de ce miracle, celui-ci fut baptisé et nommé « René » (Re-natus). Placé à l'école épiscopale, René devint bientôt archidiacre puis administrateur de l'église de Chalonnes. Enfin, après la mort de Maurille, René devient évêque d'Angers. Mais le fardeau de l'évêché lui devint bientôt insupportable, et il se retira en ermite à Sorento, dans le royaume de Naples. On prétend qu'il en devint plus tard évêque. C'est là qu'il mourut et fut enterré, avant qu'une grande partie de ses ossements ne soient finalement ramenés à Angers. Ce culte dont on ignore les origines qui peuvent être précoces, connut de nouveaux développements notamment à l'initiative des Angevins de Naples dont le roi René, au XVe siècle.
Type(s) de motivation :
    Recours :
      Jour(s) de fête :
      • Pierre
      Type de fréquentation :
      Compléments sur les fréquentations :
      Le culte est attesté aux XIVe-XVIe siècle.
      Pratiques individuelles :
      • Prières
      • Procession
      Pratiques en présence du clergé :
      • Messe
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :
            Jour de fête : 12 novembre (fête du saint). Pratiques individuelles : prières, procession, les fidèles « font plusieurs voyages à la crypte ou cave Saint-René » (BRUNEAU, p. 99).

            L'ÉDIFICE

            Description :
            La collégiale Saint-Pierre a été démolie en 1791, après avoir été vendue comme Bien national. Plus aucune trace n'en est visible.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

                HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                Origines :
                Date de première mention :
                Initiative de la fondation :
                  Environnement institutionnel, politique et religieux :
                  Phases d'évolution :
                  Evénements marquants :
                    Rayonnement(s) :

                      RÉFÉRENCES

                      Source(s) :
                      • Érudit local
                        BRUNEAU DE TARTIFUME (Jacques), "Histoire d'Angers contenant ce qui est remarquable en tout ce qui estoit anciennement dict la ville d'Angers", Bruxelles, Librairie P. Châtelain, 1977.
                      Bibliographie :
                      • MATZ, Jean-Michel, Les miracles de l'évêque Jean Michel, et le culte des saints dans le diocèse d'Angers (v. 1370-1560), Université Paris X-Nanterre, thèse sous la direction d'A. Vauchez (vol.1), Nanterre, 1993, p. 29.
                      • COMTE, François et Siraudeau, Documents d'évaluation du patrimoine archéologique des villes de France. Angers, Tours, Centre National d'Archéologie Urbaine, 1990.
                      • PIETRI, Luce, «Angers », in Topographie chrétienne des cités de la Gaule. T. V. Province ecclésiastique de Tours, Paris, de Boccard, 1987, p. 67-81.
                      • MALLET, Jacques, «L'église Saint-Pierre d'Angers d'après les fouilles et les textes », in Les pays de l'Ouest. Etudes archéologiques (Actes du 97e congres national des sociétés savantes, Nantes, 1972, Paris, 1977, p. 205-240.
                      • PORT, Célestin, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, 3 vol., Angers, J.-B. Dumoulin, 1874-1878.
                      Etude(s) universitaire(s) :

                      PHOTOGRAPHIES LIÉES

                      Objet de dévotion :
                      Edifice :
                      Autre :

                      À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                      Enquêteur :
                      • MATZ Jean-Michel
                      Rédacteur :
                      • KERBASTARD Nolwenn
                      Date de l'enquête :
                      2013
                      Date de rédaction de la fiche :
                      2013
                      Etat de l'enquête :
                      Complète
                      Pour citer cette ficheKERBASTARD Nolwenn, « Saint-René », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                      url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/573/saint-rene, version du 15/05/2014, consulté le 20/08/2017