INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-René

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-René
Période d'activité :
XIe siècle - 2017
Commune :
Angers
Département :
Maine et Loire

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Angers
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Angers (1801 - 2017)
Ancien: Angers (XIe siècle - 1789)
Paroisse :
Actuelle: Cathédrale Saint-Maurice – Notre-Dame (? - 2017)
Ancienne: Cathédrale Saint-Maurice – Notre-Dame (XIe siècle - ?)

Site

Type de site :
Altitude :
64 m
Compléments :
Type de site : urbain

Compléments : Angers s'est développée à partir d'un promontoire rocheux qui domine les basses vallées angevines : le château d'Angers, la cité historique et la cathédrale se trouvent sur ce promontoire.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Type de proximités :
Château
Compléments :
Habitat : Oui

Proximités : Château d'Angers, cité historique, la Maine.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-René (XIe siècle - 2017)
Compléments :
René est mort en état de sainteté en 450 ; mais son culte est surtout attesté par les différentes translations de ses reliques dont la première connue date de 1012.
Type de lieu de culte :
Cathédrale
Nom du lieu de culte :
Saint-Maurice
Saints patrons :
  • Maurice (VIIIe siècle - 2017)
Compléments :
La cathédrale est le siège de l'évêque d'Angers depuis le IVe siècle (sa première mention remonte à 470 lors de son incendie par les Francs).

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
René
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
La châsse de saint René a le privilège d'être placée sur l'autel du saint, derrière le grand autel.
Datation de l'objet :
450
Compléments :
Nature de l'objet : Ossements.

Datation de l'objet : 450 (date de la mort du saint). Il y eut d'autres translations de ses reliques en 1012, 1082, 1150 et 1255 : c'est à cette dernière occasion que les reliques furent placées dans une châsse d'argent dorée et déposée sous l'autel Saint-René.

En 1562, les protestants brisèrent la châsse et en brulèrent les reliques. Quelques ossements furent néanmoins sauvés, qui furent déposés dans une petite châsse en argent doré. Celle-ci disparu en 1793, lorsque les révolutionnaires ravagèrent la cathédrale d'Angers. Toutefois, un os du pied de saint René était conservé dans l'église Notre-Dame de Chalonnes, dont un morceau fut détaché pour la cathédrale d'Angers et un autre pour l'église Saint-Maurille de Chalonnes.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
: Selon la légende, la mère de saint René ne parvenait pas à avoir d'enfant, jusqu'à ce que saint Maurille intervienne en sa faveur par ses prières. Mais il n'avait que 7 ans lorsqu'il fut touché par une terrible maladie qui le tua finalement, sans avoir été auparavant baptisé. Se jugeant indigne de l'épiscopat, Maurille s'enfuit dans les forêts d'Armorique où il vécut en ermite jusqu'à ce que Dieu l'informe qu'il lui accorderait la vie de l'enfant. Revenu vers l'église Saint-Pierre d'Angers où l'enfant était enterré, il fit ouvrir le tombeau et ressuscita l'enfant. L'enfant fut baptisé et nommé « René » (Renatus), en souvenir de ce miracle. Placé à l'école épiscopale, René devint bientôt archidiacre puis administrateur de l'église de Chalonnes. Enfin, après la mort de Maurille, René devient évêque d'Angers. Mais le fardeau de l'évêché lui devint bientôt insupportable ; il se retira en ermite à Sorento, dans le royaume de Naples. On prétend qu'il en devint plus tard évêque. C'est là qu'il mourut et fut enterré, avant qu'une grande partie de ses ossements ne soit finalement ramenée à Angers.
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Compléments sur les fréquentations :
    Le pèlerinage à saint René est qualifié d' « immémorial » par toutes les sources.

    Plusieurs voeux à l'évêque Jean Michel associent saint René au pèlerinage réalisé entre le XIVe et le XVIe siècle (B.M.A., ms. 701, n°214, 268, 305, 315 et 335).
    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
        Ex voto :
          Confrérie(s) :
          • Confrérie Saint-René d'Angers (1349)
            Date de fondation : Attestée dès 1349 (A.D.M.L., G 341). Les papes Léon X et Clément VII l'enrichirent de nombreuses indulgences. La confrérie fut ranimée par l'évêque François de Rohan en 1509, qui multiplie les marques d'intérêt envers elle : il en recommande le développement (Synode de Pentecôte de 1510), abaisse de moitié le montant du versement à effectuer pour en devenir membre (synode de la Saint-Luc en 1510), prescrit la célébration de messes pour les membres vivants et défunts de la confrérie (synode de la Saint-Luc 1510 et de Pentecôte 1511), interdit les confréries nouvelles autres que celle de Saint-René (Saint-Luc, 1510 et Pentecôte, 1520) ("Histoire des diocèses de France". Angers, sous la dir. de F. Lebrun, Paris, Beauchesne, 1981, p. 96).
          Indulgence(s) :
          • Partielle
            Il existe des indulgences pour les membres de la confrérie de Saint-René.
          Compléments sur le culte :
          Recours : Guérison (notamment infertilité, délivrance des femmes enceintes…). Jour de fête : 12 novembre. Saint René reçoit la visite de plusieurs princes, de Mesdames d'Angoulême, d'Alençon et de Dunois au début du XVIe siècle, du roi et de la reine en 1506, 1508 et 1510.

          L'ÉDIFICE

          Description :
          On ne connait rien des reconstructions successives de la cathédrale d'Angers, jusqu'à celle qui fut opérée « depuis ses fondations » par l'évêque Hubert de Vendôme au début du XIe siècle et donna naissance à un édifice de type roman à nef unique. Apres l'incendie de 1032, l'édifice est rétabli au milieu du XIe siècle. Au XIIe siècle, sont ajoutées colonnes et des voûtes d'ogives : c'est la naissance du gothique angevin. La nef romane s'ouvre alors sur un choeur et un transept gothiques.
          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
            Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention :
              Initiative de la fondation :
                Environnement institutionnel, politique et religieux :
                Phases d'évolution :
                Evénements marquants :
                  Rayonnement(s) :
                  • National (XIe siècle -> 2017)
                    Pas d'informations complémentaires.

                  RÉFÉRENCES

                  Source(s) :
                  • Archives
                    B.M.A., ms. 701, n° 214, 268, 305, 315 et 335.
                  • Archives
                    A.M.A., BB 5, f. 5 et 28.
                  • Archives
                    B.M.A., ms. 732, I et II.
                  • Archives
                    B.M.A., ms. 727.
                  Bibliographie :
                  • MATZ, Jean-Michel, Les miracles de l'évêque Jean Michel, et le culte des saints dans le diocèse d'Angers (v. 1370-1560), Université Paris X-Nanterre, thèse sous la direction d'A. Vauchez (vol.1), Nanterre, 1993, p. 24.
                  • Histoire des diocèses de France. Angers, sous la direction de F. Lebrun, Paris, Beauchesne, 1981.
                  • FARCY, Louis (de), Monographie de la cathédrale d'Angers, 4 vol., Angers, 1905-1926.
                  • PORT, Célestin, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, 3 vol., Angers, J.-B. Dumoulin, 1874-1878.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  Edifice :
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • MATZ Jean-Michel
                  Rédacteur :
                  • KERBASTARD Nolwenn
                  Date de l'enquête :
                  2013
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2013
                  Etat de l'enquête :
                  Complète
                  Pour citer cette ficheKERBASTARD Nolwenn, « Saint-René », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/566/saint-rene, version du 15/05/2014, consulté le 18/08/2017