INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Jacques

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Jacques
Période d'activité :
? - 1791
Commune :
Angers
Département :
Maine et Loire

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Angers
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel:
Ancien: Angers (? - 1789)
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne: ? (? - 1789)

Site

Type de site :
Altitude :
64 m
Compléments :
Type de site : urbain.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Type de proximités :
Compléments :
Habitat : Oui
Proximités : Cathédrale Saint-Maurice, Château d'Angers, la Maine.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Jacques (? - 1791)
Compléments :
Les origines précises du culte sont inconnues.
Type de lieu de culte :
Collégiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Maurille
Saints patrons :
  • Maurille (Ve siècle - 1791)
Compléments :
La dédicace originelle aurait été à Notre-Dame (mais l'hypothèse est encore en débat). Très peu de temps après la mort de l'évêque Maurille, la dédicace à l'évêque d'Angers aurait pris le dessus jusqu'à devenir le vocable réel de l'église.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Jacques le Majeur
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Tombeau dans une chapelle que C. Ménard décrit en détail (autel, image, mosaïques, lampe… p. 93-108).
Datation de l'objet :
Compléments :
La collégiale s'enorgueillissait de posséder le tombeau intact de l'apôtre de Galice ! Un angevin, Claude Menard (Recherche et advis sur le corps de sainct Iaques le maieur, a l'occasion d'un oratoire très antien du mesme sainct qui est en l'eglise de Saint-Maurille d'Angers, Angers, A. Hernaut, 1610, XXIII et 124 pages), rapporte cette « croyance publique passée de tout temps » (p. IX), d'après laquelle les deux tombes situées dans l'ancien oratoire, sous l'église, sont celles de l'évêques d'Angers saint Maurille et de saint Jacques le Majeur. Ménard explique qu'on ait tôt procédé à la translation des reliques de l'humble évêques en laissant celles du grand apôtre dans une cave « par ce que ce s. evesque, comme planette plus eloignée de la proximité de l'infiny, ne voulait darder ses lumieres en presence de ce grand soleil » (p. 109).

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
"Vita sancti Jacobus Major" (AA.SS., Juli., p. 5-124)
Miracles :
Type(s) de motivation :
    Recours :
      Jour(s) de fête :
      • Jacques
      Type de fréquentation :
      Pratiques individuelles :
      • Prières
      • Voeux
      • Offrir
      Pratiques en présence du clergé :
      • Messe
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :
            La chapelle était lieu de pèlerinage et source de revenus pour le chapitre (compte pour les années 1490 et 1530, A.D.M.L., G 1100 et 1101). « Les pelerins retournez de Galice y portent leur bourdon, y présentent leurs voeux, y font leurs prieres, y font celebrer la messe, et nous disent partie d'entr'eux que les Espagnols, se mocquans de leurs penibles voyages, leur ont reproché qu'ils n'avoient que faire de traverser de si loin les aspres Pyrennées, pour voir ce qu'ils possédent chez eux, ce qu'ils ont en leurs terres » (BRUNEAU DE TARTIFUME (Jacques),"Histoire d'Angers contenant ce qui est remarquable en tout ce qui estoit anciennement dict la ville d'Angers", Bruxelles, Librairie P. Châtelain, 1977, p. 102). Jours de fête: 25 juillet (fête du saint).

            L'ÉDIFICE

            Description :
            L'église et le cimetière attenant ont été détruit en 1791 afin de permettre le percement de la rue Saint-Maurille. La première fonction de l'édifice a été celle de basilique funéraire ; puis un chapitre de chanoines est installé dans l'église après sa « restitution » à l'évêque au XIIe siècle.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

                HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                Origines :
                Date de première mention :
                Initiative de la fondation :
                  Environnement institutionnel, politique et religieux :
                  Phases d'évolution :
                  Evénements marquants :
                  • ?
                    Jacques Bruneau affirme que le chapitre voulant « un jour » ouvrir la tombe, le maçon commis à cet effet devint aveugle au premier coup de marteau : « la marque […] se montre et se voi encore facillement » (Idem, p. 116-117).
                  Rayonnement(s) :
                  • Local (? -> 1789)
                    Pas d'informations complémentaires.

                  RÉFÉRENCES

                  Source(s) :
                  • Archives
                    A.D.M.L., G 1100 et 1101.
                  • Érudit local (1977)
                    BRUNEAU DE TARTIFUME (Jacques), "Histoire d'Angers contenant ce qui est remarquable en tout ce qui estoit anciennement dict la ville d'Angers", Bruxelles, Librairie P. Châtelain, 1977.
                  • Érudit local (1610)
                    MENARD (Claude), "Recherche et advis sur le corps de sainct Iaques le maieur, a l'occasion d'un oratoire très antien du mesme sainct qui est en l'eglise de Saint-Maurille d'Angers", Angers, A. Hernaut, 1610, XXIII et 124 pages.
                  Bibliographie :
                  • MATZ, Jean-Michel, Les miracles de l'évêque Jean Michel, et le culte des saints dans le diocèse d'Angers (v. 1370-1560), Université Paris X-Nanterre, thèse sous la direction d'A. Vauchez (vol.1), Nanterre, 1993, p. 27.
                  • COMTE, François et Siraudeau, Documents d'évaluation du patrimoine archéologique des villes de France. Angers, Tours, Centre National d'Archéologie Urbaine, 1990.
                  • PIETRI, Luce, «Angers », in Topographie chrétienne des cités de la Gaule. T. V. Province ecclésiastique de Tours, Paris, de Boccard, 1987, p. 67-81.
                  • PORT, Célestin, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, 3 vol., Angers, J.-B. Dumoulin, 1874-1878.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  Edifice :
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • MATZ Jean-Michel
                  Rédacteur :
                  • KERBASTARD Nolwenn
                  Date de l'enquête :
                  2013
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2013
                  Etat de l'enquête :
                  Complète
                  Pour citer cette ficheKERBASTARD Nolwenn, « Saint-Jacques », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/528/saint-jacques, version du 07/04/2014, consulté le 20/08/2017