INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Laurent

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Laurent
Période d'activité :
XIe siècle - XXe siècle
Commune :
Les Magnils-Reigniers
Département :
Vendée

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Les Magnils-Reigniers
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Luçon (1317 - 2017)
Ancien: Poitiers (? - 1317)
Paroisse :
Actuelle: Notre-Dame de la Plaine (1997 - 2017)
Ancienne: Saint-Nicolas Les Magnils Reigniers (1100 - 1997)

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
15 m
Compléments :
Bocage et marais.

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Bourg
Type de proximités :
Prieuré

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Laurent (XIe siècle - XXe siècle)
Compléments :
Le pèlerinage peut se faire par un procureur qui s'adresse à une des «vireuses » du village (témoignage en 1906).
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Nicolas
Saints patrons :
  • Nicolas (XIe siècle - XXe siècle)
Compléments :
La statue de Saint-Laurent est dans l'église paroissiale Saint-Nicolas qui semble avoir été d'abord sous la titulature de Saint-Laurent (la première église en bois fut détruite par les Vikings).

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saint Laurent
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Pierre
Dimensions de l'objet :
70
Emplacement :
Dans une niche
Datation de l'objet :
Compléments :
La statue tient un gril à la main: instrument de son supplice. Le prieuré proche de Barbetorte dépendant de l'ordre de Gramont (1076)aurait eu aussi une chapelle dédiée à Saint-Laurent.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Laurent est un des 7 diacres romains du pape Sixte II. Il subit le martyre en 258 grillé sur le feu, ce qui permit son rapprochement entre ce supplice du feu et le feu ressenti par le mal des Ardents dit aussi mal de Saint-Laurent qu'il était réputé guérir. Cette maladie provoquée par l'ergot du seigle atteignit en effet les campagnes d'Occident dès le XIe siècle.
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Délivrance
  • Epidémie
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Compléments sur les fréquentations :
    Type de fréquentation locale et régionale, diocésaine.
    Pratiques individuelles :
    • Récitations
    Pratiques en présence du clergé :
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :
            Pratiques individuelles: récitation de neuvaines sur place. Procurations. Au XIXe siècle, les pèlerins malades devaient réciter une neuvaine ou n'importe quelle prière du missel à la page du saint. Ils s'agenouillaient au pied du vitrail tandis que le curé vêtu de son étole lisait le début de l'Evangile de Jean. S'ils ne pouvaient se déplacer les pèlerins malades pouvaient se faire remplacer (virer le voyage) par un procureur à condition de le payer. Cet argent devait au préalable avoir été placé à l'extérieur sous une tuile car le mal commençait à décroître dès cet instant. Arrivé au sanctuaire le procureur devait s'adresser à une des « vireuse s» attitrées du village qui allaient réciter une neuvaine au sanctuaire pour le pèlerin malade contre 27 sous en 1906. Au début du XXe siècle, avec la disparition des vireuses on pouvait toujours faire le pèlerinage en évitant le déplacement en écrivant au curé pour faire dire une messe en l'honneur de Saint-Laurent pour la guérison du mal.

            L'ÉDIFICE

            Description :
            magnifique église romane construite à partir du XIIe siècle et remaniée au XVe siècle.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
              • Autel
                la visite diocésaine du 25 mars 1878 signale, outre le maître autel, deux autels dédiés à Saint Roch et à la Vierge signale la statue du diacre saint Laurent. Il existait un vitrail représentant le saint depuis 1874.

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : XIe siècle
              Initiative de la fondation :
                Environnement institutionnel, politique et religieux :
                Le culte du diacre Laurent fut important à Rome dès les origines de l'Eglise. Le mal des Ardents appelé aussi mal de Saint Laurent associa le saint à cette grave épidémie qui s'abattit sur l'occident au XIe siècle. Si le culte de saint Laurent ne fut pas associé aux épidémies de peste de la fin du Moyen Âge, il resta le saint invoqué contre les fortes douleurs de la maladie comme l'indique l'institution des «vireuses ».
                Phases d'évolution :
                Evénements marquants :
                  Rayonnement(s) :

                    RÉFÉRENCES

                    Source(s) :
                    • Chronique
                      "Chroniques paroissiales", tome 1.
                    Bibliographie :
                    • GALIPEAU, Nathalie, Inventaire des lieux de pèlerinage en Vendée, Maîtrise ms Rennes 2, 1989, p. 33-34.
                    • TEILLET (ABBé), Les pèlerinages de la Vendée, Les Sables d'Olonne, 1913.
                    Etude(s) universitaire(s) :

                    PHOTOGRAPHIES LIÉES

                    Objet de dévotion :
                    Edifice :
                    Autre :

                    À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                    Enquêteur :
                    • NONY-VUISCHARD Claude-Josèphe
                    Rédacteur :
                    • VINCENT-CASSY Mireille
                    Date de l'enquête :
                    2008
                    Date de rédaction de la fiche :
                    2012
                    Etat de l'enquête :
                    En cours
                    Pour citer cette ficheVINCENT-CASSY Mireille, « Saint-Laurent », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                    url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/457/saint-laurent, version du 24/07/2013, consulté le 20/08/2017