INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Blaise

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Blaise
Période d'activité :
1472 - 2017
Commune :
Leimbach
Département :
Haut Rhin

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Leimbach
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Strasbourg (1801 - 2017)
Ancien: Bâle (1472 - 1789)
Paroisse :
Actuelle: Leimbach (1456 - 2017)
Ancienne: Rammersmatt (? - 1456)

Site

Type de site :
Altitude :
370 m
Compléments :

Type de site : vallon


Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Axe de circulation
Cours d'eau
Compléments :

A environ 1,5 km de la route du col de Bussang, axe très fréquenté au Moyen Âge.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Blaise (1472 - 2017)
Compléments :
La première mention est la date du miracle n°7, qui précise que saint Blaise est le patron de Leimbach, "sant Blasien, ein hußherr zu Leimbach"
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Blaise
Saints patrons :
  • Blaise (1472 - 2017)
Compléments :
L'église ne devient paroissiale que le 8 avril 1456. Auparavant, Leimbach est une filiale d'Erbenheim (village disparu), puis de Rammersmatt. Le couvent d'Oelenberg en a la collation.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Blaise
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
reliques châsse ?
Datation de l'objet :
301-350
Compléments :
L'église de Leimbach possède la calotte crânienne de saint Blaise recouverte d'or.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
D'après les actes de saint Blaise rédigés en grec, celui-ci aurait été médecin, puis évêque de Sébaste et aurait été martyrisé vers 316 avec des peignes en fer puis décapité.
Miracles :
De son vivant, saint Blaise aurait guéri un jeune garçon qui étouffait à cause d'une arête de poisson demeurée plantée dans sa gorge. Un autre miracle de saint Blaise est célèbre : un loup, qui avait volé un cochon à une pauvre veuve le ramena. La légende rapporte encore que des chasseurs en quête de bêtes sauvages pour les jeux du cirque furent étonnés de les voir se rassembler autour du saint. Le livre de miracles de saint Blaise de Leimbach est conservé : il relate 61 miracles de 1472 à 1516 et un miracle de 1584. En pays germanique, saint Blaise n'est pas seulement compétent pour les maux de gorge, il est également invoqué pour les problèmes de vessie à cause de l'homophonie Blasius (Blaise)-Blase (vessie). Le livre de miracles de Leimbach relate 19 cas de guérison de calculs rénaux dont 16 concernent des enfants, le plus jeune d'entre eux étant âgé de 10 semaines.
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Epizootie
  • Grâce particulière
  • Thérapie
  • Voeu
Jour(s) de fête :
  • Blaise
Type de fréquentation :
Continu
Compléments sur les fréquentations :
Bénédiction de saint Blaise
Pratiques individuelles :
  • Cire
  • Prières
  • Dons
Pratiques en présence du clergé :
  • Vinage
Ex voto :
  • Anatomique (1472-1516)
    Calcul rénal.
  • Autre (1472-1516)
    Laisse d'un boeuf perdu et retrouvé.
  • Cire (1472-1516)
    Yeux en cire.
  • Métal (1472-1516)
    Étoiles d'argent.
Confrérie(s) :
  • Bruderschaft zu sankt Blasien (1407)
    Les statuts de la confrérie sont de 1507, mais leur introduction dit que celle-ci avait été fondée il y a plus de cent ans.
Indulgence(s) :
  • Partielle (1472)
    En 1472, le suffragant de l'évêque de Bâle accorde 40 jours d'indulgences pour les péchés mortels et 100 jours pour les péchés véniels à tous ceux qui, animés d'un repentir sincère, se confesseront et diront un "Pater" et un "Ave".
Compléments sur le culte :
Depuis le Moyen Âge, les pèlerins boivent du vin dans le crâne de saint Blaise recouvert d'or le jour de sa fête.

L'ÉDIFICE

Description :
L'église, située en bordure du village, a été détruite à plusieurs reprises, la dernière fois en 1917. Elle a été reconstruite à un autre emplacement, dans le village. De l'église primitive, il ne reste que quelques vestiges épars, dont un portail de style roman.
Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
    Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

      HISTOIRE DU SANCTUAIRE

      Origines :
      Date de première mention :
      Initiative de la fondation :
      • Chapitre
      Environnement institutionnel, politique et religieux :
      La première mention est incertaine : 1181 ou 1302 ou 1472. L'initiative de la fondation revient au chapitre augustin d'Oelenberg. Leimbach est situé dans la seigneurie de Thann qui a appartenu aux comtes de Ferrette jusqu'en 1324, puis aux Habsburg jusqu'en 1648. La collation de l'église est au chapitre d'Oelenberg.
      Phases d'évolution :
      Evénements marquants :
        Rayonnement(s) :
        • Local (1472 -> 2017)
          L'immense majorité des pèlerins répertoriés dans le livre des miracles étaient originaires d'un lieu situé à moins d'une dizaine de kilomètres. Deux d'entre eux étaient originaires de Molsheim (environ 100 km), un du Tyrol du Sud ; un autre, de Neuenfels (Brisgau), a fait son voeu en Italie

        RÉFÉRENCES

        Source(s) :
        • Archives (1472-1516)
          Archives départementales du Haut-Rhin, 15 J 2053. Archives départementales du Bas-Rhin, 12 J 919.
        Bibliographie :
        Etude(s) universitaire(s) :

        PHOTOGRAPHIES LIÉES

        Objet de dévotion :
        Edifice :
        Autre :

        À PROPOS DE L'ENQUÊTE

        Enquêteur :
        • CLEMENTZ Elisabeth
        Rédacteur :
        • CLEMENTZ Elisabeth
        Date de l'enquête :
        2009
        Date de rédaction de la fiche :
        2010
        Etat de l'enquête :
        En cours
        Pour citer cette ficheCLEMENTZ Elisabeth, « Saint-Blaise », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
        url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/417/saint-blaise, version du 06/12/2012, consulté le 22/10/2017