INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-la-Salette

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-la-Salette
Période d'activité :
1854 - 1874
Commune :
Le Gué-de-Velluire
Département :
Vendée

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Le Gué-de-Velluire
Hameau/Lieu-dit :
Colline du calvaire
Diocèse :
Actuel: Luçon (1821 - ?)
Ancien: Maillezais (1317 - 1821)
Paroisse :
Actuelle: Sainte-Thérèse des Marais (1997 - ?)
Ancienne: Le Gué de Velluire (? - ?)

Site

Type de site :
Altitude :
36 m
Compléments :
Vallon, au pied d'un calvaire

Paysage

Type de couvert végétal :
Bois
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Axe de circulation
Compléments :
A proximité de la route de Velluire. Au pied d'une colline.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-la-Salette (1854 - 1874)
Compléments :
Echec du culte.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame de la Salette
Saints patrons :
  • Notre Dame (1854 - 1870)
Compléments :
Bénie en 1855, la chapelle ruinée est démolie dès 1870.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Notre-Dame de la Salette
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Inconnu
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Dans une petite chapelle spécialement construite
Datation de l'objet :
1854
Compléments :
Statues de la Vierge et des deux enfants Maximin et Mélanie.
Offrande en 1854 d'un "groupe de la Salette" au curé de la paroisse.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Apparition de la Vierge à deux petits bergers de La Salette–Fallavaux (Isère) : Maximin 12 ans et Mélanie 16 ans en septembre 1846. Elle les charge de faire connaître aux fidèles les châtiments épouvantables dont elle les menace pour leurs actes d'impiété.
Miracles :
Type(s) de motivation :
    Recours :
      Jour(s) de fête :
        Type de fréquentation :
        Annuel (= juste pour une fête)
        Compléments sur les fréquentations :
        Jours de fête : 15 août et 19 septembre.
        Pratiques individuelles :
          Pratiques en présence du clergé :
            Ex voto :
              Confrérie(s) :
                Indulgence(s) :
                  Compléments sur le culte :

                  L'ÉDIFICE

                  Description :
                  Une chapelle de 5 mètres sur 5 mètres. La chapelle était située en contrebas du calvaire. Lettre du curé Perocheau à l'évêque du 30 décembre 1854 (Archives de l'évêché) : il explique son choix de placer la chapelle en bas de la colline pour permettre aux handicapés de s'y rendre en pèlerinage.
                  Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
                    Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
                    • Chapelle (1855)
                      La construction dura 9 mois. L'abbé Perocheau, très actif, obtint que des bénévoles travaillent au terrassement et recueillent sur place des moellons. Il suscita les dons des fidèles en proposant des lots : toiture, porte, ferrures, vitraux, ( lettre à l'évêque du 3 février 1855).

                    HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                    Origines :
                    Date de première mention : 1855
                    Initiative de la fondation :
                    • Prêtre
                    Environnement institutionnel, politique et religieux :
                    Le culte de Notre-Dame de la Salette, qui fit des miracles dès 1847, fut reconnu en 1851 par l'évêque de Grenoble mais il était très controversé au sein du clergé lui-même puisque le curé d'Ars, qui avait rencontré Maximin en 1851 croyait à un mensonge de l'enfant. On ne connaît pas le nom du donateur des statues et il est remarquable que l'initiative du curé du Gué de Velluire ait obtenu l'accord de l'évêque de Luçon en 1855 pour instaurer ce culte.
                    Phases d'évolution :
                    Non adhésion des fidèles à ce culte, si bien que la chapelle tomba en ruine 15 ans plus tard.
                    Evénements marquants :
                    • Destruction (1870)
                      Lettre du curé Sestre à l'évêque le 6 août 1870 qui décide de faire disparaître cet édifice ruiné.
                    Rayonnement(s) :

                      RÉFÉRENCES

                      Source(s) :
                      • Archives
                        Archives de l'Evêché de Luçon : deux lettres de l'abbé Perocheau à l'évêque du 30 septembre 1854 et du 3 février 1855, et lettre de l'abbé Sestre du 6 août 1870.
                      Bibliographie :
                      • Galipeau, Nathalie, Inventaire des lieux de pèlerinage en Vendée, Maîtrise ms Rennes 2, 1989, p. 150.
                      Etude(s) universitaire(s) :

                      PHOTOGRAPHIES LIÉES

                      Objet de dévotion :
                      Edifice :
                      Autre :

                      À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                      Enquêteur :
                      • NONY-VUISCHARD Claude-Josèphe
                      Rédacteur :
                      • VINCENT-CASSY Mireille
                      Date de l'enquête :
                      2010
                      Date de rédaction de la fiche :
                      2011
                      Etat de l'enquête :
                      En cours
                      Pour citer cette ficheVINCENT-CASSY Mireille, « Notre-Dame-de-la-Salette », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                      url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/393/notre-dame-de-la-salette, version du 19/11/2012, consulté le 18/10/2017