INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-la-Brossardière

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-la-Brossardière
Période d'activité :
1632 - 2017
Commune :
La Tardière
Département :
Vendée

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
La Tardière
Hameau/Lieu-dit :
La Brossardière près La Châtaigneraie
Diocèse :
Actuel: Luçon (1821 - 2017)
Ancien: Maillezais (1317 - 1821)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Christophe-des-Châtaigniers (1997 - 2017)
Ancienne: Notre-Dame de la Tardière (? - 1997)

Site

Type de site :
Vallée
Altitude :
170 m
Compléments :
1 km du village.

Paysage

Type de couvert végétal :
Bois
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Compléments :
Proximités : rivière et bocage

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-la-Brossardière (1632 - 2017)
Compléments :
Chapelle située à l'emplacement d'un temple protestant où les Ligueurs massacrèrent les fidèles.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame de la Brossardière
Saints patrons :
  • Notre Dame (1632 - 2017)
Compléments :
Située à l'emplacement d'un temple protestant construit en 1567 et détruit en 1595. Elle est actuellement dans une propriété privée.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Notre-Dame
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Autre
Dimensions de l'objet :
70
Emplacement :
Dans le choeur, fermé par une grille, au-dessus de l'autel néo-gothique.
Datation de l'objet :
XVIIIe siècle
Compléments :
La vierge porte l'enfant Jésus sur le bras gauche.
Une statue de la vierge de Lourdes placée sur un autel latéral de la nef recueille actuellement fleurs et cierges des pèlerins, la statue du XVIIIe siècle n'étant pas accessible.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
    Recours :
      Jour(s) de fête :
      • Nativité Vierge Marie
      • Assomption
      Type de fréquentation :
      Annuel (= juste pour une fête)
      Compléments sur les fréquentations :
      Triomphe du catholicisme à l'emplacement d'un temple-grange protestant dont les fidèles furent massacrés ou blessés le 13 août 1595.
      La chapelle fut créée par le seigneur de Vandoré (à Saint Jouin de Milly (79), Salomon qui s'était converti au catholicisme entre 1620 et 1632.
      Lieu fréquenté autant par les catholiques que par les protestants.
      Pratiques individuelles :
      • Cire
      • Dons
      Pratiques en présence du clergé :
      • Processions
      • Office liturgique
      Ex voto :
      • Texte gravé (XIXe siècle)
        Plaques gravées et aussi une paire de béquilles. Une quarantaine de plaques gravées ont été dénombrées en 2010.
      Confrérie(s) :
      • Confrérie de la Bonne mort (1896)
        Confrérie qui fut affiliée en 1897 à l'Archiconfrérie de la Bonne Mort du Jesù (Rome).
      Indulgence(s) :
        Compléments sur le culte :

        L'ÉDIFICE

        Description :
        Grande chapelle avec un haut clocher dont l'origine remonte à 1690, mais qui fut entièrement reconstruite à la fin du XIX° siècle. La chapelle fut construite entre 1665 et 1690 à l'emplacement d'un temple protestant datant de 1567 à l'intérieur duquel furent massacrés des protestants qui assistaient au culte en 1595. Le temple –grange fut détruit sur décision du roi en 1665 pour y construire Notre-Dame de Recouvrance selon le voeu du converti Salomon de Brémond en 1632. Rénovée fin XVIIIeme siècle puis brûlée en 1793, la chapelle fut entièrement reconstruite entre 1824 et 1879 par des artisans locaux.
        Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
          • Autel (1865)
            Le plafond fut réalisé entre 1858 et 1863 par des artisans locaux. Les vitraux offerts par Bailly du Pont sont l'oeuvre d'un maître–verrier de Nantes. Clocheton et cloche datent de 1879.

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : 1632
          Initiative de la fondation :
          • Laïc isolé
          Environnement institutionnel, politique et religieux :
          Symbole de la victoire de la foi catholique sur les Protestants pendant les Guerres de Religion, la construction de la chapelle fut décidée en 1532 à la suite du voeu du seigneur de Vandoré, Salomon de Brémond, originaire de Saint Jouin de Milly (79) qui s'était converti au catholicisme en 1620. Il s'engageait à faire construire une chapelle catholique à l'emplacement du temple protestant où 45 Ligueurs armés avaient massacré des protestants (31 morts, 30 blessés) en 1595 alors qu'ils assistaient au culte. La nouvelle chapelle devait s'appeler Notre-Dame de Recouvrance. Le temple-grange, qui datait de 1567, fut détruit en 1665 sur décision de Louis XIV afin de permettre l'accomplissement du voeu de Salomon Brémond de 1632.
          Phases d'évolution :
          La chapelle fut remaniée en 1760 avant d'être incendiée en 1793 puis reconstruite (1824-1879).
          Evénements marquants :
          • Acte exceptionnel de dévotion
            Rôle de l'abbé Antoine Giroud, curé de Notre-Dame de la Tardière qui fit appel à des prédicateurs lors des pèlerinages tels les Capucins ou des professeurs de Saint- Sauveur en Pareds qui prêchèrent jusqu'en 1940.
          Rayonnement(s) :
          • Local (1632 -> 2017)
            Visite de Mgr Santier en 2006.

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
          • Archives
            Archives diocésaines de Luçon, "Visites pastorales" datant de 1653, 1690, 1695.
          Bibliographie :
          • Hervouet, Pierre, Souvenirs 1595-1995, 1995.
          • Gambier, Paul, «La Brossardière. La terre inhumaine : 1595 », in Revue du Bas-Poitou, 1946.
          • Raffin, E., Les pèlerinages de la Vendée, Les Sables d'Olonne, Imprimerie l'Etoile de la Vendée, 1913, p. 11.
          • Teillet, L. (abbé), Le culte de la Sainte Vierge en Vendée, Luçon, 1906, p. 66.
          • Huet, Julien (Abbé), Notre-Dame de la Brossardière, Fontenay le Comte, 1897.
          • Huet, Julien, Cantiques pour les neuvaines de Notre-Dame de la Brossardière, Fontenay le Compte, O. Lussand.
          Etude(s) universitaire(s) :

          PHOTOGRAPHIES LIÉES

          Objet de dévotion :
          Edifice :
          Autre :

          À PROPOS DE L'ENQUÊTE

          Enquêteur :
          • NONY-VUISCHARD Claude-Josèphe
          Rédacteur :
          • VINCENT-CASSY Mireille
          Date de l'enquête :
          2008
          Date de rédaction de la fiche :
          2010
          Etat de l'enquête :
          En cours
          Pour citer cette ficheVINCENT-CASSY Mireille, « Notre-Dame-de-la-Brossardière », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
          url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/388/notre-dame-de-la-brossardiere, version du 19/11/2012, consulté le 14/12/2017