INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Sainte-Radegonde

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Sainte-Radegonde
Période d'activité :
XIIe siècle - 1900
Commune :
La Génétouze
Département :
Vendée

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
La Génétouze
Hameau/Lieu-dit :
Route du Poiré
Diocèse :
Actuel: Luçon (1317 - 2018)
Ancien: Poitiers (? - 1317)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Pierre-des-Genêts (1997 - 2018)
Ancienne: La Génétouze (? - 1997)

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
74 m
Compléments :
Bocage.

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Compléments :
Proximités : abbaye de Prémontrés.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Sainte-Radegonde (XIIe siècle - 1900)
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Sainte-Radegonde
Saints patrons :
  • Radegonde (1190 - XIXe siècle)
Compléments :
Richard Coeur de Lion fonda un monastère de Prémontrés au Lieu Dieu par la charte du 5 mai 1190, époque où fut construite la chapelle de la Génétouze.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Radegonde
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Bois
Dimensions de l'objet :
120 cm
Emplacement :
Au-dessus de l'autel
Datation de l'objet :
1634
Compléments :
La statue posée sur l'autel représente une reine couronnée, portant un sceptre et vêtue d'une robe monastique et d'un manteau bleu foncé constellé d'or : sur le piédestal, on peut lire : « Sancta Radegundis ora pro nobis » et la date de 1634. La statue est contemporaine de celle qui fut sculptée par Nicolas Legendre (1619-1706) pour l'église Sainte-Radegonde de Poitiers où la sainte porte aussi les attributs royaux. La statue fut restaurée en 1900 et classée à l'inventaire des monuments historiques le 6/9/1969.
Des vestiges corporels de sainte Radegonde sont offerts en 1864 par l'église Sainte-Radegonde de Poitiers (voir rubrique "Culte").

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Selon la tradition locale, le miracle des avoines, qui permit à la reine Radegonde (519-587) d'échapper aux soldats envoyés par le roi Clotaire 1er pour la ramener à la cour, se serait déroulé dans le champ entourant la chapelle à La Génétouze et non à Saix (Vienne), comme le raconte cette légende née au XIVe siècle. Le miracle, en faisant pousser très rapidement l'avoine juste semée pour que la reine s'y cache, permit à celle-ci d'échapper à ses poursuivants et de commencer sa vie religieuse en fondant le monastère Notre-Dame (puis Sainte-Croix) de Poitiers, en 552.
Miracles :
Nombreux sur sa tombe : guérisons.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
  • Biens de la terre
  • Fécondité
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    Jour de fête : le dimanche qui suit l'Assomption.
    Récit des grâces et des guérisons obtenues en 1862 : plus spécialement contre les convulsions enfantines et contre l'infertilité féminine. Mais aussi moissons abondantes et assurances de moissons (archives de l'évêché).
    Pratiques individuelles :
    • Dons
    Pratiques en présence du clergé :
    • Bénédictions
    • Processions
    • Messe
    Ex voto :
      Confrérie(s) :
        Indulgence(s) :
          Compléments sur le culte :
          - Pratiques individuelles : jusque vers 1870, les fidèles déposaient des offrandes en nature dans la chapelle, qui consistaient en mesures de froment, de seigle et d'avoine ; elles étaient déversées dans un grand coffre divisé en trois compartiments de contenances inégales. - En présence du clergé : messe, bénédiction, procession lors du pèlerinage annuel dont l'affluence fut extraordinaire après l'arrivée en 1864 d'une relique de la sainte offerte par l'église Sainte-Radegonde de Poitiers où elle avait été inhumée en 587. Fréquentation très importante de 1863 à 1870, date à laquelle les ex-voto ont été retirés.

          L'ÉDIFICE

          Description :
          Petite chapelle de style roman dont les éléments les plus anciens datent de 1190. Elle fut ruinée en 1850 et reconstruite à l'identique en 1863.
          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          • Autel en plein air
            Grande esplanade.
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
          • Autel (1863)
            Regain d'intérêt avec l'arrivée de la relique en 1864.

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : 1190
          Initiative de la fondation :
          • Seigneur laïc
          Environnement institutionnel, politique et religieux :
          Avant de partir à la croisade, le roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion, (1189-1199) qui avait précédemment reçut le duché d'Aquitaine de sa mère Aliénor, offrit la terre de Lieu-Dieu aux Prémontrés pour y fonder un monastère. La chapelle est contemporaine. Date de la première mention : charte du 5 mai 1190.
          Phases d'évolution :
          Evénements marquants :
          • Destruction (1568)
            La chapelle fut ravagée en 1568 par les Protestants lors de la première Guerre de Religion. Le sanctuaire était actif en 1634 quand y fut installée la nouvelle statue. L'édifice, épargné pendant la Révolution, permit aux catholiques sans prêtre de s'y réunir. La chapelle était en ruine en 1850. Les guérisons et grâces obtenues en 1862 suscitèrent la reconstruction du sanctuaire à l'identique. L'offrande d'une relique de la sainte fut à l'origine d'un afflux continu de pèlerins de 1864 jusqu'en 1900.
          Rayonnement(s) :
          • Local (1190 -> 1900)
            Rayonnement local de 1190 à 1900.

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
            Bibliographie :
            • Galipeau, Nathalie, Inventaire des lieux de pèlerinage en Vendée, Maîtrise ms Rennes 2, 1989.
            Etude(s) universitaire(s) :

            PHOTOGRAPHIES LIÉES

            Objet de dévotion :
            Edifice :
            Autre :

            À PROPOS DE L'ENQUÊTE

            Enquêteur :
            • NONY-VUISCHARD Claude-Josèphe
            Rédacteur :
            • VINCENT-CASSY Mireille
            Date de l'enquête :
            2007
            Date de rédaction de la fiche :
            2010
            Etat de l'enquête :
            En cours
            Pour citer cette ficheVINCENT-CASSY Mireille, « Sainte-Radegonde », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
            url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/377/sainte-radegonde, version du 16/12/2012, consulté le 20/11/2018