INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-de-Miséricorde

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-de-Miséricorde
Période d'activité :
1762 - 2017
Commune :
La Chapelle Palluau
Département :
Vendée

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
La Chapelle Palluau
Hameau/Lieu-dit :
Route d'Aizenay
Diocèse :
Actuel: Luçon (1317 - 2017)
Ancien: Poitiers (? - 1317)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Benoît des Landes (1997 - 2017)
Ancienne: La Chapelle Palluau (? - 1997)

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
40 m
Compléments :
Située sur un promontoire granitique.

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Cours d'eau
Compléments :
Bocage.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-de-Miséricorde (1762 - 2017)
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Notre-Dame-de-Miséricorde
Saints patrons :
  • Vierge Marie (1762 - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Statues disparues
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Inconnu
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Datation de l'objet :
Compléments :
Dans le choeur, un tableau de Féniotte du XVIIIe siècle a disparu. Il fut remplacé en 1873 par deux tableaux. On adjoignit une statue de la Vierge dans une niche au centre.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Deux légendes : 1) Récit de Feniotte, petite bergère guérie par l'intervention de la Vierge. 2) le récit de marins espagnols ayant échappé au naufrage et qui font voeu à Notre-Dame du Perpétuel Secours d'édifier une chapelle.
Miracles :
Guérison de Féniotte (malade d'un cancer).
Type(s) de motivation :
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
  • Voeu
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    Jours de fête : 8 septembre et 8 décembre.
    Le culte de Féniotte est le plus important, thérapie des cancers mais la Vierge est invoquée pour secourir les enfants.
    Pratiques individuelles :
    • Prières
    • Voeux
    Pratiques en présence du clergé :
    • Processions
    • Office liturgique
    Ex voto :
    • Texte gravé (XIXe siècle)
      Les tableaux datant entre le XIXe siècle et le XXe siècle sont peut-être des ex-votos. Présence d'une lampe suspendue devant l'autel et qui fut volée en 1975.
    Confrérie(s) :
      Indulgence(s) :
        Compléments sur le culte :
        Image de Feniotte sur les tableaux datant de 1873, oeuvre d'un peintre Nantais, H. Serenne. L'un représente l'apparition et la guérison miraculeuse et l'autre l'action de grâce de Feniotte. Le tableau perdu du XVIIIe siècle montrait Féniotte ulcérée d'un cancer qui priait en gardant ses moutons. La Vierge lui apparut et lui promit la guérison.

        L'ÉDIFICE

        Description :
        Petite chapelle en granit et enduit. Elle comporte un chevet plat et fut souvent remaniée de 1762 à 1975. Deux inscriptions sont encore visibles au chevet du sanctuaire actuel : l'une représente le monogramme de la Vierge MRA accompagné de deux coeurs renversés et de la phrase : « Si le nom de Marie en ton coeur est gravé, Passant ne manque pas de lui dire un Ave. Mai 1762. Ave Maria ». L'autre fait apparaître le monogramme du Christ IHS agrémenté d'une croix, de trois fleurs de lys, trois clous et un coq, suivi de : « respecte près d'ici l'instrument des bourreaux, Où pour toi Jésus-Christ a souffert tant de maux, Mai 1762 ».
        Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
          • Autel (1873)
            Autel daté de 1873.

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : 1762
          Initiative de la fondation :
            Environnement institutionnel, politique et religieux :
            Initiative de la fondation : Feniotte ou les marins naufragés. Influence des Montfortains qui y viennent en mission dès la construction. Le culte de la Vierge est éclipsé par celui de Feniotte.
            Phases d'évolution :
            Evénements marquants :
            • Mission
              Des prédicateurs Montfortains sont venus en mission en janvier-février 1764, ou en février-mars 1778. Ils observèrent une grande ferveur du peuple malgré la rigueur du temps.
            • Destruction (1793)
              Incendie de la chapelle en 1793 et fermeture pendant la révolution.
            Rayonnement(s) :
            • Local (1762 -> 1975)
              La restauration de 1975 fut réalisée aux frais de la commune.

            RÉFÉRENCES

            Source(s) :
            • Archives
              Archives départementales de Vendée : archives montfortaines, ms 212 /1 pour les missions de 1764, 1778.
            Bibliographie :
            • Galipeau, Nathalie, Inventaire des lieux de pèlerinage en Vendée, Maîtrise ms Rennes 2, 1989, p. 118-120.
            • «Notice sur la chapelle de Notre-Dame de Miséricorde à la Chapelle Palluau », in Semaine catholique du diocèse de Luçon, 14, 21 et 28 mai, Luçon, Imprimeur H. Rezeau, 1932.
            Etude(s) universitaire(s) :

            PHOTOGRAPHIES LIÉES

            Objet de dévotion :
            Edifice :
            Autre :

            À PROPOS DE L'ENQUÊTE

            Enquêteur :
            • NONY-VUISCHARD Claude-Josèphe
            Rédacteur :
            • VINCENT-CASSY Mireille
            Date de l'enquête :
            2008
            Date de rédaction de la fiche :
            2010
            Etat de l'enquête :
            En cours
            Pour citer cette ficheVINCENT-CASSY Mireille, « Notre-Dame-de-Miséricorde », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
            url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/370/notre-dame-de-misericorde, version du 26/11/2012, consulté le 18/10/2017