INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Laumer-de-Blois (n°1)

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Laumer-de-Blois
Période d'activité :
1186 - ?
Commune :
Blois
Département :
Loir et Cher

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Blois
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Blois (1697 - 2017)
Ancien: Chartres (1138 - 1697)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Nicolas (1791 - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Coteau
Rive de cours d'eau
Altitude :
135 m
Compléments :

L'abbaye est située hors les murs, jusqu'à la deuxième moitié du XIVe siècle, près de la Loire.


Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Faubourg
Ville
Type de proximités :
Source
Compléments :

Située sur la rive nord de la Loire, l'abbaye se trouve non loin de l'abbaye Notre-Dame de Bourmoyen.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Laumer-de-Blois (1186 - ?)
Compléments :
La date de début est celle de la translation des reliques depuis l'église blésoise Saint-Lubin. Néanmoins, il est possible, mais non prouvé, que les reliques aient attiré des pèlerins dès leur placement dans l'église Saint-Lubin.
Type de lieu de culte :
Abbatiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Laumer
Saints patrons :
  • Laumer (1138 - 1791)
Compléments :
En 1791, Saint-Laumer prend le vocable de Saint-Nicolas et devient église paroissiale Saint-Nicolas du Foix.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Laumer
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Des fragments du corps saint sont exposés dans une châsse couverte d'or et d'argent, ornée et embellie de pierres précieuses, placée au centre de l'autel matutinal. On ne sait pas comment est conservé le reste du corps.
Datation de l'objet :
VIe siècle
Compléments :
Pendant les guerres de Religion, le corps de saint Laumer est détruit. Quelques fragments sont néanmoins sauvés. Louis Chevrier (mort en 1620), grand prieur de l'abbaye, a fait enchâsser presque à neuf ces fragments.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Laumer est, selon la légende, né sous le règne de Clotaire, près de Chartres, de parents chrétiens. De condition modeste, son père lui confie la charge du troupeau familial avant de l'envoyer à Chartres auprès d'un prêtre qui lui enseigne les lettres et la piété chrétienne. A la fin de ses études, il part vivre à Saint-Mesmin. Ce n'est que plus tard qu'il se retire dans la forêt du Perche, où ses miracles attirent à lui de nombreux fidèles. Cherchant toujours plus de solitude et d'austérité, il fonde un monastère, le monastère de Corbion (Perche). Sa réputation de sainteté ne cesse de croître. Il meurt peu de temps après son retour d'une visite auprès de l'évêque de Chartres. Ce dernier fait enterrer saint Laumer dans l'église Saint-Martin-au-Val. S'en suit un conflit avec les moines de Corbion, qui finissent par récupérer le corps de leur saint patron. Au IXe siècle, les moines de Corbion fuient sous la pression des Normands qui envahissent la région. Le corps de saint Laumer entame alors un long périple (Avranches, Le Mans) avant de finir à Blois. En cette ville, le culte du saint se développe. Les moines qui accompagnent la dépouille sont installés dans la chapelle Saint-Calais (873), du château comtal, avant que leur soit attribué l'église Saint Lubin (924) et qu'ils fassent édifier Saint-Laumer (1138). En 1186, les reliques du saint sont transférées en l'église abbatiale, en présence de nombreux personnages.
Miracles :
De nombreux miracles émaillent la vie du saint. Selon Dom Mars, les reliques du saint sont à l'origine de nombreux miracles et prodiges.
Type(s) de motivation :
    Recours :
    • Thérapie
    • Voeu
    Jour(s) de fête :
    • Laumer
    Type de fréquentation :
    Compléments sur les fréquentations :
    Jours de fête : fête de Saint Laumer (19 janvier), fête de la translation des reliques du Mans à Blois (20 octobre).
    La fête de saint Laumer, où elle est célébrée, est commune à toutes les églises du pays chartrain, de la Normandie et du Perche, alors que celle de la translation est spécifique à Blois.
    Pratiques individuelles :
    • Prières
    • Dons
    Pratiques en présence du clergé :
    • Imposition de relique
    • Fondation de messes et d'offices
    • Office liturgique
    Ex voto :
      Confrérie(s) :
        Indulgence(s) :
          Compléments sur le culte :

          L'ÉDIFICE

          Description :
          La construction de l'église abbatiale débute au XIIe siècle (pose de la première pierre en 1138). Elle se compose alors d'un choeur, d'un transept et de la dernière travée de la nef. Le choeur à deux travées se termine par une abside semi-circulaire. Il est flanqué de chaque côté de deux collatéraux, l'un se continuant par un déambulatoire à trois chapelles rayonnantes et l'autre par une absidiole. Sur toute cette partie, il y a trois niveaux d'élévation. La chapelle axiale est refaite au XIVe siècle et se voit adjoindre, au XVe siècle, une petite chapelle, dite du gouverneur. Les travaux se poursuivent au XIIIe siècle par la construction des quatre premières travées de la nef, ainsi que des bas-côtés correspondants qui sont directement inspirés (dans une moindre proportion) de la cathédrale de Chartres, mais avec le souci de rester en harmonie avec les constructions antérieures. La façade, sévère, est scandée par quatre contreforts massifs et inégaux.
          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
            Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 1186
              Initiative de la fondation :
              • Seigneur laïc
              Environnement institutionnel, politique et religieux :
              Date de la première mention : 1186. Date à laquelle les reliques sont transférées, lors d'une fastueuse cérémonie, de la petite église Saint-Lubin à l'église abbatiale Saint-Laumer. Initiative de la fondation : une charte, certainement apocryphe, indique qu'en 924, le comte de Blois donne, avec l'aval du roi de France Raoul, aux moines de Corbion l'église Saint-Lubin et le faubourg voisin (appartenant au fisc royal), pour y construire leur monastère. C'est sur cet emplacement qu'est construite par la suite l'abbaye Saint-Laumer. Environnement institutionnel, politique et religieux : dès leur arrivée à Blois, les moines de Corbion et leur précieuse relique attirent la bienveillance des comtes de Blois. La communauté fait l'objet de nombreuses offrandes et libéralités de la part des puissants locaux. De plus, une fois, les moines installés, tous les prieurés, cures et chapelles dépendants de Corbion sont réunis au monastère blésois. En 1224, le pape Honorius III, lui même s'intéresse à l'abbaye et la place sous la protection directe du Saint-Siège. Par une bulle, il garantit de nouveau la possession de ses biens et de ses privilèges. Cette puissante abbaye souffre beaucoup des guerres de Cent ans et des guerres de Religion. Au XVIIe siècle, les bénédictins réformés de la congrégation de Saint-Maur s'efforcent de réparer ces dégâts, en même temps qu'ils entreprennent la reconstruction des bâtiments monastiques. Mais, en 1791, l'abbaye est supprimée.
              Phases d'évolution :
              De nombreux éléments suggèrent qu'il y eut un pèlerinage à Saint-Laumer durant le Moyen Âge. En revanche, on ne connaît ni sa fréquence, ni son évolution. Néanmoins, l'enchâssement à neuf des fragments qui ont traversé les guerres de Religion laisse penser que le saint attirait toujours les fidèles à la fin du XVIe siècle-début du XVIIe siècle. La situation en l'abbaye Saint-Laumer est d'autant plus complexe que celle-ci semble posséder de nombreuses reliques, objet de dévotion des fidèles, sans que l'on puisse véritablement établir lesquelles sont à l'origine d'un véritable pèlerinage.
              Evénements marquants :
              • Translation (1186)
                Les reliques de saint Laumer sont transférées, en grande pompe, dans la nouvelle église paroissiale Saint-Laumer. Cette translation marque vraisemblablement le début du pèlerinage à saint Laumer, dans la ville de Blois.
              Rayonnement(s) :
              • Local (1186 -> ?)
                Aucun document, que ce soit un recueil de miracles ou un acte provenant des moines, ne précise ni l'importance numérique du pèlerinage, ni son rayonnement.

              RÉFÉRENCES

              Source(s) :
              • Source publiée (1869)
                Cet ouvrage de Dom N. Mars, intitulé "Histoire du royal monastère de Sainct-Lomer de Blois" est une étude chronologique de l'histoire de l'abbaye dans laquelle sont reproduits différents actes.
              • Source publiée (1682)
                Cet ouvrage de J. Bernier, intitulé "Histoire de Blois contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois, les éloges de ses comtes et les vies de ses hommes illustres qui sont néz au Pays Blésois" est une large étude contextuelle dans laquelle est reproduite la charte de translation des reliques de saint Laumer (1186).
              • Archives
                Cartulaire de l'abbaye Saint-Lomer. Archives départementales de Loir-et-Cher, 11H 128.
              Bibliographie :
              • Clerc, G., Sanctuaires et pèlerinages, dans le sud du diocèse de Chartres, XIIIe-début XVIe siècle (mémoire de master dirigé par C. Vincent), Université Paris X-Nanterre, 2009.
              • Lesueur, F., «L'église et l'abbaye bénédictine de Saint-Lomer de Blois », in Mémoire de la société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, tome 25, 1924, p. 59-156.
              Etude(s) universitaire(s) :

              PHOTOGRAPHIES LIÉES

              Objet de dévotion :
              Edifice :
              Autre :

              À PROPOS DE L'ENQUÊTE

              Enquêteur :
              • CLERC Gwenaëlle
              Rédacteur :
              • CLERC Gwenaëlle
              Date de l'enquête :
              2010
              Date de rédaction de la fiche :
              2010
              Etat de l'enquête :
              En cours
              Pour citer cette ficheCLERC Gwenaëlle, « Saint-Laumer-de-Blois (n°1) », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
              url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/351/saint-laumer-de-blois, version du 13/12/2012, consulté le 12/12/2017