INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Notre-Dame-des-Aydes

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Notre-Dame-des-Aydes
Période d'activité :
? - XXe siècle
Commune :
Blois
Département :
Loir et Cher

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Blois
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Blois (1697 - 2017)
Ancien: Chartres (XIe siècle - 1697)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Saturnin (? - 2017)
Ancienne: Saint-Saturnin (XIe siècle - ?)

Site

Type de site :
Plaine
Rive de cours d'eau
Altitude :
100 m
Compléments :

Ce faubourg aurait peut être été primitivement une île.


Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Faubourg
Ville
Type de proximités :
Abbaye
Château
Cours d'eau
Compléments :

Située sur la rive gauche de la Loire, l'église paroissiale Saint-Saturnin appartient au faubourg de Vienne.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Notre-Dame-des-Aydes (? - XXe siècle)
Compléments :
La période d'apparition du nom de Notre-Dame des Aydes ne nous est pas connue. En effet, la légende de l'apparition de la statue de la Vierge n'est pas datée. En revanche, de nouveaux ex-voto lui sont offerts lors des grands conflits du XXe siècle.
Type de lieu de culte :
Prieuré
Nom du lieu de culte :
Saint-Saturnin
Saints patrons :
  • Saturnin (XIe siècle - 2017)
Compléments :
La date de début de patronage est donnée par rapport aux plus anciennes traces architecturales du prieuré-cure.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Notre-Dame des Aydes
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Inconnu
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Autel, dans la chapelle Notre-Dame des Aydes
Datation de l'objet :
Compléments :
La statue originelle a disparu lors de la Révolution. Elle est remplacée en 1803 par la statue de la Vierge à l'Enfant provenant de l'abbaye Notre-Dame de La Guiche (Chouzy-sur-Cisse). Lors du vaste programme de reconstruction des XVe- XVIe siècles, une chapelle dédiée à Notre-Dame des Aydes est construite dans le collatéral nord. On peut penser qu'à partir de cette époque, la statue y est placée sur l'autel. En revanche, on ne sait pas où elle se trouvait auparavant.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Avant la Révolution, la population du faubourg de Vienne est principalement composée de mariniers et de pêcheurs. Une tradition rapporte que ces mariniers découvrirent un jour, dans le lit de la Loire, une statue de la Vierge. Ils la portèrent respectueusement dans l'église de leur paroisse où les nombreux bienfaits obtenus par l'intercession de la Vierge Marie engagèrent les fidèles à donner à cette puissance protectrice le nom de Notre-Dame des Aydes.
Miracles :
Des faits miraculeux sont mentionnés, en même temps que la légende. Mais on ne peut pas dater les origines du culte. En revanche de nombreux miracles prennent place au XVIIe siècle, puis au XIXe siècle.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Délivrance
  • Epidémie
  • Paix
  • Pluie
  • Sécheresse
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
  • Anne
  • Pentecôte
Type de fréquentation :
Continu
Compléments sur les fréquentations :
En 1492, Jeanne d'Arc vient faire bénir sa bannière à Saint- Saturnin, avant de partir pour Orléans. Cette dévotion et la victoire qui s'en suivit auraient donné lieu à une fête le 12 août. De nombreuses paroisses blésoises viennent en pèlerinage à Saint-Saturnin, tout au long du XVIIe siècle, sans qu'une date spécifique soit toujours mentionnée pour ces déplacements.
Pratiques individuelles :
  • Dons
Pratiques en présence du clergé :
    Ex voto :
    • Texte gravé (XIXe siècle)
      On trouve dans l'église de nombreuses plaques de marbre, témoignages de la ferveur du culte à Notre-Dame des Aydes.
    Confrérie(s) :
    • Saint-Sacrement (XIVe siècle)
      Cette congrégation est fondée juste après l'institution de la fête-Dieu. Au cours du XVe siècle, Charles d'Orléans, comte de Blois, confirme les premières donations faites à cette société par un diplôme datée de 1448. Y sont mentionnés une messe chantée chaque matin, une torche qui brûle depuis la consécration du "Corpus Dei" jusqu'à ce qu'elle soit consumée et deux cierges aux extrémités de l'autel. La confrérie du Saint-Sacrement semble être prospère du XVe au XVIIIe siècle.
    • Notre-Dame des Aydes (XVIe siècle)
      Cette confrérie aurait été fondée à l'instigation de Catherine de Médicis (1519-1589) et aurait fleuri tout au long du XVIe siècle.
    Indulgence(s) :
      Compléments sur le culte :
      Saint-Saturnin a également été embelli de plusieurs vitraux et tableaux qui commémorent les miracles de Notre-Dame des Aydes. Ces ouvrages ont été financés, le plus souvent, par les dons des fidèles.

      L'ÉDIFICE

      Description :
      Les traces de maçonnerie les plus anciennes dans l'église Saint-Saturnin remontent au XIe siècle. En effet, le mur sud de la nef présente sur une partie de sa hauteur et sur toute sa longueur un procédé de construction archaïque (moellons à peine équarris, de largeur inégale, noyé dans un épais bain de mortier). Toutefois, l'église a été entièrement rebâtie aux XVe et XVIe siècle, sous l'impulsion de Louis XII (1462-1515) et de sa femme Anne de Bretagne (1477-1514). La nef est alors couverte d'un lambris. Des bas-côtés lui sont adjoints. Une tour centrale de plan barlong est construite, ainsi qu'un choeur voûté d'ogives et terminé par une abside à trois pans. Sous le patronage de Louis XII et de son épouse, seuls sont élevés les trois portails de la façade ouest (restés inachevés) et les deux dernières travées de chaque collatéral. Peu de temps après la construction des bas-cotés, les mariniers font ajouter une chapelle dédiée à Saint-pierre. Des travaux reprennent dans la première moitié du XVIIe siècle.
      Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
        Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
        • Chapelle (XVIe siècle)
          La chapelle Notre-Dame des Aydes est située dans le collatéral nord. On y trouve un autel dédiée à la Vierge, qui accueillait probablement la statue.

        HISTOIRE DU SANCTUAIRE

        Origines :
        Date de première mention : 1492
        Initiative de la fondation :
          Environnement institutionnel, politique et religieux :
          Date de la première mention: En 1492, Jeanne d'Arc vient faire bénir son étendard en l'église Saint-Saturnin, avant d'aller faire le siège à Orléans. Mais Saint-Saturnin est une église paroissiale dès ses origines. Il doit donc y avoir des mentions bien plus anciennes. Environnement institutionnel, politique et religieux: Saint-Saturnin est l'église paroissiale du faubourg de Vienne. De faubourg qui aurait été une île à une période reculée, constitue pendant longtemps une seigneurie indépendante des comtes de Blois. Il n'est, en effet, réuni à Blois qu'en 1606, lors d'un échange de possessions. Avant cette date, il forme une commune à part entière, qui entretient peu de relations avec Blois.
          Phases d'évolution :
          Si la présence d'une église semble remonter au haut Moyen Age, le culte de Notre-Dame des Aydes connaît, lui, un fort développement à partir des XVe et XVIe siècles. Les racines de ce pèlerinage plongent peut être plus loin dans le Moyen Age. Mais, c'est au long de la période moderne que le sanctuaire connaît son expansion la plus importante, attirant les largesses des rois de France.
          Evénements marquants :
          • Acte exceptionnel de dévotion (1429)
            Jeanne d'Arc vient faire bénir son étendard à Saint-Saturnin, avant son départ pour le siège d'Orléans. Elle aurait également ordonné à ses troupes de s'y confesser, afin d'être en état de grâce lors de la bataille.
          • Reconstruction (XVIe siècle)
            Sous l'impulsion d'Anne de Bretagne, puis de Catherine de Médicis, l'église est en grande partie reconstruite et se voit dotée d'une chapelle consacrée à Notre-Dame des Aydes
          • Couronnement de la statue (1859)
            Couronnement de la statue de Notre-Dame des Aydes, lors d'une grande cérémonie. Cette période s'accompagne de nombreuses guérisons miraculeuses.
          Rayonnement(s) :
          • Local (XVe siècle -> XXe siècle)
            Les pèlerinages et autres processions organisées tout au long de la période, surtout au XVIIe siècle et au XIXe siècle, concernent les paroisses autour de Blois. Les miracles rapportés touchent également à des personnages locaux.

          RÉFÉRENCES

          Source(s) :
          • Source publiée (1931)
            Cet ouvrage de J. Chapeau, intitulé les "Gloires de Notre-Dame des Aydes de Vienne-lez-Blois : son histoire, son culte, son pèlerinage" rapporte de nombreux miracles. Il présente les ex-voto, les confréries, reproduit la légende de la découverte de la statue de la Vierge. De plus, il donne des informations qui devraient permettre de retrouver des sources aux Archives départementales du Loir-et-Cher, notamment.
          Bibliographie :
          • CLERC, G., Sanctuaires et pèlerinages, dans le sud du diocèse de Chartres, XIIIe-début XVIe siècle (mémoire de master dirigé par C. Vincent), Université Paris X-Nanterre, 2009.
          • LESUEUR, F., «Saint-Saturnin », in Congrès archéologique de France, LXXXVIIIe session, tenue à Blois en 1925, Paris, Société Générale d'imprimerie et d'édition, 1925, p. 83-93.
          • BERGEVIN, L. et Dupré, Histoire de Blois, Blois, E. Dézairs, 1846.
          Etude(s) universitaire(s) :

          PHOTOGRAPHIES LIÉES

          Objet de dévotion :
          Edifice :
          Autre :

          À PROPOS DE L'ENQUÊTE

          Enquêteur :
          • CLERC Gwenaëlle
          Rédacteur :
          • CLERC Gwenaëlle
          Date de l'enquête :
          2010
          Date de rédaction de la fiche :
          2010
          Etat de l'enquête :
          En cours
          Pour citer cette ficheCLERC Gwenaëlle, « Notre-Dame-des-Aydes », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
          url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/350/notre-dame-des-aydes, version du 19/11/2012, consulté le 20/08/2017