INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Père-Etienne-Litaud-de-Nevers

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Père-Etienne-Litaud-de-Nevers
Période d'activité :
1684 - 1700
Commune :
Nevers
Département :
Nievre

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Nevers
Hameau/Lieu-dit :
Hôpital Saint-Didier
Diocèse :
Actuel: Nevers (1822 - ?-1)
Ancien: Nevers (1450-1469 - 1822)
Paroisse :
Actuelle: Nevers-Centre (1822 - 2017)
Ancienne: Nevers (? - 1822)

Site

Type de site :
Rive de cours d'eau
Altitude :
200 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Abbaye
Axe de circulation
Château
Cours d'eau
Prieuré
Remparts
Compléments :
L'ancien hôpital Saint-Didier se dressait au nord-ouest de la cathédrale. Il était compris dans l'enceinte de la ville.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Père-Etienne-Litaud-de-Nevers (1684 - 1700)
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Saint-Joseph
Saints patrons :
  • Joseph (? - ?)
Compléments :
La chapelle Saint-Joseph était construite dans le cimetière de l'hôpital Saint-Didier.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Etienne Litaud
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Tombeau dans la chapelle.
Datation de l'objet :
1590
Compléments :
Après sa mort, la réputation de sainteté se propagea et les oratoriens de Nevers procédèrent à la distribution de ses cheveux, de ses habits et de ses meubles comme ils l'auraient fait de reliques.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Étienne Litaud né en 1590, devint oratorien en 1618, s'occupa de la cure et de l'hôpital Saint-Didier de Nevers, confesseur des ursulines de la ville. Sa vie fut consacrée au service de la charité et de l'amour des pauvres. Il mourut en 1684 et fut inhumé dans le cimetière de l'hôpital Saint-Didier, auprès des pauvres qu'il avait aidés et accompagnés.
Miracles :
On lui prêta de son vivant l'aptitude à faire jaillir la lumière, le don de divination. Après sa mort, un paralytique recouvrit l'usage de ses jambes, deux ursulines de Nevers furent délivrées de leurs maux, ainsi qu'une autre de Bourbon-Lancy. Ces miracles firent de lui un saint dans sa ville.
Type(s) de motivation :
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
  • Voeu
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Irrégulier
    Compléments sur les fréquentations :
    Immédiatement après sa mort, il fut vénéré à Nevers, son tombeau devint un lieu de pèlerinage. Toutefois, cette dévotion s'estompa bien vite.
    Pratiques individuelles :
    • Toucher
    Pratiques en présence du clergé :
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :
            Le père Maillard, jésuite, rédigea en 1687 un ouvrage élogieux sur la ville du père oratorien, dans l'espoir, vain, de le faire béatifier.

            L'ÉDIFICE

            Description :
            La chapelle aujourd'hui démolie est connue dans la seconde moitié du XVe siècle.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

                HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                Origines :
                Date de première mention : 1684
                Initiative de la fondation :
                • Religieux
                Environnement institutionnel, politique et religieux :
                L'entourage religieux de Litaud, notamment les ursulines de Nevers, favorisèrent la dévotion au père oratorien.
                Phases d'évolution :
                Toutefois, le culte fut de courte durée, Litaud cédant la place dans le coeur des fidèles à des saints moins confidentiels.
                Evénements marquants :
                • Acte exceptionnel de dévotion (1684)
                  Des milliers de fidèles auraient suivi ses funérailles et touché son corps par piété.
                Rayonnement(s) :
                • Local (1684 -> 1700)
                  Le culte ne semble pas avoir dépassé la ville de Nevers, même si des religieuses originaires du Bourbonnais connaissaient ses bienfaits.

                RÉFÉRENCES

                Source(s) :
                  Bibliographie :
                  • Thuillier, G., «Deux Prêtres nivernais au XVIIe siècle, Jean Maillard et Etienne Litaud », in Mémoires de la Société Académique du Nivernais, 1996-1997, p. 53-71.
                  • Maillard, La Vie de Monsieur Litaud prêtre modèle des ecclésiastiques et père des Pauvres, s.l., 1687.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  Edifice :
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • CARRON Diane
                  Rédacteur :
                  • CARRON Diane
                  Date de l'enquête :
                  2006
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2007
                  Etat de l'enquête :
                  En cours
                  Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Père-Etienne-Litaud-de-Nevers », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/270/pere-etienne-litaud-de-nevers, version du 03/12/2012, consulté le 12/12/2017