INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Aré

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Aré
Période d'activité :
? - XIXe siècle
Commune :
Decize
Département :
Nievre
bas-relief provenant de Decize (conservé au National Museum de Munich)

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Decize
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Nevers (1822 - 2017)
Ancien: Nevers (? - 1822)
Paroisse :
Actuelle: Decize (1822 - 2017)
Ancienne: Decize (? - 1822)

Site

Type de site :
Rive de cours d'eau
Altitude :
Compléments :
La Loire arrose la ville de Decize.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Château
Cours d'eau
Prieuré
Remparts
Compléments :
L'église paroissiale de Decize, comme le château, est comprise dans l'enceinte de la ville érigée au XIIe siècle sur une île de la Loire.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Aré (? - XIXe siècle)
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Aré
Saints patrons :
  • Aré (? - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
saint Aré
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Inconnu
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Dans la crypte.
Datation de l'objet :
552-600
Compléments :
Le corps de l'évêque Aré aurait été déposé au VIe siècle dans un oratoire sur le bord de la Loire. L'église paroissiale dotée d'une crypte a été érigée par la suite sur cet oratoire.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Aré monta sur le siège de Nevers, il participa aux conciles d'Orléans en 549 et de Paris en 552. Il souhaita qu'à sa mort son corps soit déposé dans une barque qui voguerait au gré de la Loire. La barque a miraculeusement remonté le courant et s'arrêta à Decize où il fut inhumé. Il n'existe pas de documents contemporains des faits qui confirmeraient cette légende.
Miracles :
Dès sa mort, des foules se seraient pressées à Decize sur le tombeau du saint. Jusqu'au XVe siècle, saint Aré fit l'objet d'un culte classique. L'existence d'offrandes spécialement destinées au saint en 1419 laisserait envisager l'hypothèse d'un pèlerinage. Des huguenots qui tentaient de détruire le reliquaire auraient été miraculeusement immobilisés.
Type(s) de motivation :
  • Piété
Recours :
    Jour(s) de fête :
    • Aré
    Type de fréquentation :
    Irrégulier
    Compléments sur les fréquentations :
    Rien n'indique l'existence d'un pèlerinage organisé et régulier. Toutefois, le corps saint était spécialement honoré dans cette ville. L'indigence des sources ne nous permet pas d'en apprécier les modalités.
    Au XIXe siècle, saint Aré fit l'objet d'une dévotion de la part des mariniers qui lui édifièrent une chapelle au bord de la Loire.
    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
        Ex voto :
          Confrérie(s) :
            Indulgence(s) :
              Compléments sur le culte :

              L'ÉDIFICE

              Description :
              Les parties les plus anciennes de l'église, la crypte et le choeur sont attribuables pour partie au VIIe siècle mais surtout au XIe siècle. Le reste de l'église, notamment les chapelles sont datées du XVe siècle.
              Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
                Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

                  HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                  Origines :
                  Date de première mention : ?
                  Initiative de la fondation :
                    Environnement institutionnel, politique et religieux :
                    L'origine du culte n'est pas clairement établie. Le saint n'apparaît dans les calendriers diocésains qu'au XIIIe siècle.
                    Phases d'évolution :
                    Il est très vraisemblable qu'un culte particulier ait été rendu durant le Moyen Âge. La fête de saint Aré fut élevée en office solennel par Jean Bohier en 1509.
                    Evénements marquants :
                    • Reconnaissance de reliques (?)
                      Hugues III vérifia les reliques à la fin du XIe siècle.
                    • Reconnaissance de reliques (1378)
                      Pierre de Dinteville authentifia les reliques.
                    • Reconnaissance de reliques (1482)
                      Pierre de Fontenay reconnut les reliques à son tour.
                    • Reconnaissance de reliques (1583)
                      Arnaud Sorbin vérifia les reliques.
                    • Pillage (1790)
                      Les reliques du saint furent éparpillées à la Révolution puis en partie restituées en 1875 et placées dans un nouvelle châsse. En 1897, une peinture murale représentant l'évêque accompagnée d'une incitation à la prière fut réalisée. Toutefois cela ne signifie pas la reprise d'un pèlerinage.
                    Rayonnement(s) :
                    • Local (? -> 1850-1900)
                      Le pèlerinage n'est pas signalé hors du diocèse de Nevers.

                    RÉFÉRENCES

                    Source(s) :
                    • Archives (1509)
                      Bibliothèque Sainte-Geneviève, 4 C 328/1 statuts synodaux de Jean Bohier, fol. 18.
                    • Archives (1419)
                      Archives départementales de la Nièvre : fonds de la commune de Decize, CC1, compte de la ville en 1419 (fol. 13).
                    • Acta sanctorum
                      AASS Aug. 16, p. 295-297.
                    Bibliographie :
                    • Crosnier, A.-J., Hagiologie nivernaise ou vies des saints et autres pieux personnages qui ont édifié le diocèse de Nevers, Nevers, Imprimerie I.-M. Fay, 1858, p. 302-307.
                    Etude(s) universitaire(s) :

                    PHOTOGRAPHIES LIÉES

                    Objet de dévotion :
                    • bas-relief provenant de Decize (conservé au National Museum de Munich)
                    Edifice :
                    Autre :

                    À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                    Enquêteur :
                    • CARRON Diane
                    Rédacteur :
                    • CARRON Diane
                    Date de l'enquête :
                    2006
                    Date de rédaction de la fiche :
                    2006
                    Etat de l'enquête :
                    En cours
                    Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Saint-Aré », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                    url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/250/saint-are, version du 04/12/2012, consulté le 14/12/2017