INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Clément-de-Metz

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Clément-de-Metz
Période d'activité :
1090 - 1552
Commune :
Metz
Département :
Moselle

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Metz
Hameau/Lieu-dit :
Le Sablon
Diocèse :
Actuel: Metz (1822 - 2017)
Ancien: Metz (? - 1822)
Paroisse :
Actuelle:
Ancienne:

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
178 m
Compléments :
L'abbaye était bâtie au sud de la ville de Metz, entre la Moselle et la Seille.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Abbaye
Axe de circulation
Compléments :
L'abbaye Saint-Arnoul fondée au VIe siècle se situait à quelques centaines de mètres au nord de Saint-Clément

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Clément-de-Metz (1090 - 1552)
Type de lieu de culte :
Abbatiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Clément
Saints patrons :
  • Clément (XIe siècle - 1552)
Compléments :
L'abbaye a été bâtie vers 945 sur l'oratoire Saint-Félix, au sud de l'enceinte romaine le long de la voie romaine où les premiers évêques de Metz étaient inhumés.
En 1552, lors du siège de Metz par Charles Quint, le duc de Guise fit raser le monastère Saint-Clément ; la communauté s'établit alors en ville.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
saint Clément
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
crypte de Saint-Vincent puis dans l'église supérieure
Datation de l'objet :
826-855
Compléments :
Les reliques ont été transférées au XVIIe siècle dans la nouvelle abbaye Saint-Clément à l'intérieur des remparts de Metz.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Entre 783 et 786, Paul Diacre rédigea le "Libellus de Episcopis Mettensibus" où apparaît pour la première fois Clément, que l'auteur identifie avec le premier évêque de la cité, envoyé par saint Pierre pour évangéliser la cité. L'évêque aurait fait édifier un oratoire Saint-Pierre dans le quartier de l'amphithéâtre romain, et de ce fait il en aurait chassé les serpents. Les bases de la lutte de saint Clément contre le Graoully sont alors jetées. Sa vie fut enrichie par la suite, on lui adjoint des compagnons dont Cyr, Eucaire, Mansuy, etc. qui deviendront évêques dans les provinces de Trèves et Reims. Dans la forêt de Gorze, Clément protégea un cerf contre les hommes du roi Orius gouverneur de Metz. Ce dernier veut tester son courage en l'invitant à prêcher devant le peuple messin. A cette occasion, la fille du roi décède brutalement et saint Clément est prié de la secourir en échange de la conversion du peuple entier. Ensuite, saint Clément sauve la ville d'un monstre vivant dans l'amphithéâtre, en le précipitant dans la rivière Seille. Devenu évêque de Metz, on lui prête l'édification de diverses églises, dont le site de la première cathédrale de Saint-Pierre-le-Vieux.
Miracles :
Au XI siècle, deux recueils de miracles ont été rédigés. Ils consistent en deux nombreuses guérisons d'infirmes ou de possédés.
Type(s) de motivation :
  • Piété
Recours :
  • Epidémie
  • Thérapie
  • Voeu
Jour(s) de fête :
  • Clément
Type de fréquentation :
Irrégulier
Pratiques individuelles :
  • Toucher
Pratiques en présence du clergé :
  • Prières
  • Processions
Ex voto :
    Confrérie(s) :
      Indulgence(s) :
        Compléments sur le culte :
        Au XVe siècle, saint Clément était invoqué contre la peste et les épidémies. Un recueil du prieur de Saint-Clément daté du XVIIe siècle relate la dévotion des pèlerins "jusqu'aux allemands mesme de ces contrées lesquels y viennent fort souvent en pèlerinage nommément ceux qui sont travaillé d'astme ou oppression de poitrine, après avoir fait leurs prières devant la sainte chasse, ils demandent un peu d'huile de la lampe qui brûle devant icelle pour s'en oindre l'estomach, dont ils en reçoivent grand allègement" (...) " d'autres viennent demander de la terre de la fosse aux serpents que l'on bénit au nom de saint Clément pour chasser les couleuvres et vipères de leurs habitages." (Dom d'Armène, BM Metz, ms 1270, f° 20).

        L'ÉDIFICE

        Description :
        L'ancienne abbaye Saint-Clément a été rasée au XVIe siècle.
        Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
          Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

            HISTOIRE DU SANCTUAIRE

            Origines :
            Date de première mention : Xe siècle
            Initiative de la fondation :
            • Religieux
            Environnement institutionnel, politique et religieux :
            Les moines de Saint-Clément ont favorisé le culte du saint en faisant rédiger entre le IXe et le XIe siècle deux vies et deux recueils de miracles. Ils légitimaient ainsi la garde du saint dans leur monastère contre les prérogatives du chapitre cathédral de Metz, notamment des évêques Thierry Ier, collectionneur de reliques au Xe siècle et de Hérimann au XIe siècle.
            Phases d'évolution :
            Entre 826 et 855 sous l'épiscopat de Drogon, on inventa un 20 mars les reliques de Clément dans l'hypogée de Saint-Félix où les tombeaux des premiers évêques reposaient. Dès avant 875, cette translation fut inscrite au martyrologe de la cathédrale. Pour entretenir l'édifice, une communauté de moines est installée vers 945. Aux Xe et XIe siècles, deux vies sont consacrées aux saints, dont les reliques sont élevées dans l'église supérieure en 1090. C'est cette châsse qui était portée en tête du cortège à l'occasion des processions des Rogations. Au cours du Moyen Âge, cinq versions différentes ont complété ces vies, dont un Mystère de saint Clément composé au XVe siècle. A cette époque, un reliquaire de Saint-Clément était porté dans la ville à l'occasion d'épidémies. En outre, le culte de Clément s'est enrichi de pratiques festives à partir du XIIIe siècle, où, lors des fêtes des Rogations les habitants de Woippy, village situé près de Metz, défilaient avec une bannière portant l'effigie du Graoully. Au XIXe siècle, on procéda à une nouvelle édition du dossier littéraire de ce saint ainsi qu'à la composition d'une hymne.
            Evénements marquants :
            • Découverte d'un corps saint (826-855)
              Sous l'épiscopat de Drogon (826-855) le corps de saint Clément est découvert un 20 mars dans l'hypogée de Saint-Félix.
            • Translation (1090)
              Élévation du corps saint de la crypte dans l'église supérieure, à côté du maître-autel, le 2 mai. Le corps reposait dans une châsse en argent sur laquelle 12 épisodes de la vie du saint étaient représentés.
            • Translation (1409)
              Réalisation d'un reliquaire en argent par le prieur Louis Barons pour porter le saint en procession.
            • Destruction (1552)
              L'abbaye est détruite sur l'odre du duc de Guise. La communauté fut transférée dans une auberge du quartier du Pontiffroy à l'intérieur de l'enceinte.
            • Reconstruction (1685-1730)
              Construction de la nouvelle abbaye Saint-Clément par l'architecte Spinga.
            Rayonnement(s) :
            • Local (? -> XVIIe siècle)
              Le culte semble d'abord concerner les messins au XVe siècle. Au XVIIe siècle, des fidèles, y compris germanophones (donc ceux de l'Est du diocèse), venaient invoquer saint Clément.

            RÉFÉRENCES

            Source(s) :
            • Vita (XIIIe siècle)
              Berlin, Bibliothèque Royale, cod. lat 123, Phillipps 1839. Manuscrit de Saint-Vincent.
            • Miracles publiés (XIe siècle)
              Translatio anno 1090 et Miracula recentiora, auct. Hecelino (BHL 1862-1863).
            • Vita (XIe siècle)
              Vita metrica auct. Caro monacho. (BHL 1860 f.).
            • Vita (Xe siècle)
              Codex de Saint-Arnoul, BM Metz ms 494.
            Bibliographie :
            • Wagner, P.-E., «Culte de saint Clément », in Le Chemin des reliques. Témoignages précieux et ordinaires de la vie religieuse à Metz au Moyen-Âge, Metz, Éditions Serpenoise, 2000.
            • Picard, J.-C., «Le Retour aux origines. Les vies de saint Clément, premier évêque de Metz, composées autour de l'an Mil », in Religion et culture autour de l'an Mil. Royaume capétien et Lotharingie, Paris, Picard, 1990.
            • Sauerland, Heinrich Volbert (ed.), Sancti Clementis, primi Mettensis episcopi, vita, translatio ac miracula, Trèves, Paulin, 1896.
            • Hymne en l'honneur de Saint Clément, premier évêque de Metz, s.l., Rousseau Pallez, 1864.
            Etude(s) universitaire(s) :

            PHOTOGRAPHIES LIÉES

            Objet de dévotion :
            Edifice :
            Autre :

            À PROPOS DE L'ENQUÊTE

            Enquêteur :
            • CARRON Diane
            Rédacteur :
            • CARRON Diane
            Date de l'enquête :
            2007
            Date de rédaction de la fiche :
            2007
            Etat de l'enquête :
            En cours
            Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Saint-Clément-de-Metz », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
            url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/239/saint-clement-de-metz, version du 07/12/2012, consulté le 22/10/2017