INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Potentien-de-Châtel-Censoir

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Potentien-de-Châtel-Censoir
Période d'activité :
1501-1548 - 1740-1800
Commune :
Châtel-Censoir
Département :
Yonne

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Châtel-Censoir
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Sens-Auxerre (1821 - 2017)
Ancien: Autun (? - 1821)
Paroisse :
Actuelle: Châtel-Censoir (? - 2017)
Ancienne: Châtel-Censoir (? - 2017)

Site

Type de site :
Colline
Altitude :
165 m
Compléments :
Le site surplombe la vallée de l'Yonne.

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Bourg
Type de proximités :
Cours d'eau

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Potentien-de-Châtel-Censoir (1501-1548 - 1740-1800)
Type de lieu de culte :
Collégiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Potentien
Saints patrons :
  • Potentien (XIIe siècle - 2017)
Compléments :
La collégiale de Saint-Potentien est connue depuis le XIIe siècle. La crypte bâtie à cette époque a pu accueillir les reliques du saint sénonais, bien qu'il n'y en ait aucune preuve.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
saint Potentien
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
?
Emplacement :
Maître-autel.
Datation de l'objet :
?
Compléments :
A l'époque moderne, une châsse principale était entreposée au-dessus du maître-autel, une autre dans la chapelle Sainte-Madeleine. Dans cette dernière, il y avait un bras-reliquaire et une boîte carrée, tous deux en bois argenté, contenant d'autres restes de saint Potentien. Enfin, une mitre, une chasuble et une étole figuraient dans le trésor.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
La tradition hagiographique élaborée au XIe siècle place le martyre de saint Potentien et celui de ses compagnons missionnaires de l'Église de Sens, Sérotin et Victorin, sous le règne de Néron. D'après le "Chronicon" de Saint-Pierre-le-Vif rédigé par Odoranne dans la première moitié du XIe siècle, les corps de saint Potentien, missionnaire, et saint Savinien, premier évêque, auraient été découverts en 847 dans le polyandre de Sens et transportés à Saint-Pierre-le-Vif. L'auteur de l'"Exerciciuncule de gesti sancti Saviani" rédigée dans la seconde moitié du XIe siècle affirme que les reliques avaient été ôtées de l'abbaye suburbaine pour être déposées vers l'an 937 à la cathédrale par l'abbé Sanson. L'archevêque Léotéric les aurait retrouvées en 1006 et le couple royal aurait alors fait procéder à leur élévation. A cette époque, dans le diocèse de Meaux, à l'abbaye de Jouarre, on reprit la date de la découverte des reliques au IXe siècle pour justifier la possession d'une partie du saint qui aurait été offerte par le moine Wénilon de Saint-Pierre-le-Vif à sa soeur Hermentrude, alors abbesse de Jouarre. La présence des reliques à Châtel-Censoir résulte de cette dernière tradition. En effet, les reliques auraient été cachées dans le courant du IXe siècle à Lucy-sur-Yonne puis à l'évêché d'Autun. En 1168, l'évêque d'Autun en aurait fait don à l'abbé de Châtel-Censoir. Signalons enfin, que les reliques de saint Potentien ne figuraient pas dans l'inventaire du Trésor de Jouarre dressé au IXe siècle, mais qu'un authentique conservé à la collégiale mentionne qu'Étienne, évêque d'Autun en 1168, fit don des reliques.
Miracles :
XIe siècle : apparition des saints Potentien et Savinien au roi Robert et à la reine Constance qui décident une translation solennelle des corps.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Epizootie
  • Pluie
  • Biens de la terre
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Irrégulier
    Compléments sur les fréquentations :
    En 1548, Marie d'Albret, duchesse de Nevers, se voua à saint Potentien pour guérir de sa maladie. Un pèlerin-vicaire fut envoyé à Châtel-Censoir, distant d'une centaine de kilomètres, il fit dire une messe et offrit de la cire.
    En 1552, les paroissiens de 13 lieux voisins convergèrent auprès de saint Potentien pour obtenir la pluie ; en 1555 ce sont 15 paroisses des diocèses d'Autun et d'Auxerre qui s'en remettent au saint pour la même raison. Le fait se renouvela en 1611.
    Pratiques individuelles :
    • Prières
    Pratiques en présence du clergé :
    • Processions
    Ex voto :
      Confrérie(s) :
        Indulgence(s) :
          Compléments sur le culte :
          En 1723, une procession avec port des reliques fut décidée pour conjurer un incendie. En 1725 puis 1730 et 1731, d'autres processions furent menées pour obtenir la pluie. Enfin, en 1740, on signale une dernière procession avec reliques lors d'une épizootie.

          L'ÉDIFICE

          Description :
          Crypte du XIIe siècle contemporaine des premières mentions de la collégiale. Église incendiée en 1470.
          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
            Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 1548
              Initiative de la fondation :
              • Chanoine
              Environnement institutionnel, politique et religieux :
              Le pèlerinage à proprement parler n'est pas signalé avant le XVIe siècle, date de la restauration de l'église incendiée. Les reliques furent inventoriées en 1547. Le bras-reliquaire fut recouvert de feuilles d'argent et un codex contenant l'office du saint fut rédigé la même année. L'année suivante, on signale la dévotion de la duchesse de Nevers à saint Potentien.
              Phases d'évolution :
              Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, le pèlerinage est connu à un niveau régional, dans la vallée de l'Yonne. Il n'est plus signalé après la Révolution alors qu'on note le développement d'un autre petit pèlerinage au même saint à Poilly-sur-Serein dans le courant du XIXe siècle, à la suite d'une guérison miraculeuse.
              Evénements marquants :
              • Voeu collectif (1552)
                13 paroisses convergent à Châtel-Censoir lors d'une sécheresse.
              Rayonnement(s) :
              • Régional (1547 -> 1800)
                Les dévotions intéressent surtout les habitants des paroisses voisines.

              RÉFÉRENCES

              Source(s) :
              • Archives (XVIe siècle)
                Archives départementales de l'Yonne : G 2236, mémoire sur les anciens statuts de la collégiale, 23 f.
              • Archives (1481-1745)
                Archives départementales de l'Yonne : G 2237 à G 2244, délibérations capitulaires, notamment G 2239, f. 15, inventaire des reliques ; f. 69, pluie obtenue par l'intervention de saint Potentien.
              • Archives (1611)
                Archives départementales de Saône-et-Loire : 2 G 125/1, inventaire des reliques, 5 f.
              Bibliographie :
              • PALLIER, M. E., «Recherches sur l'histoire de Châtel-Censoir », in Bulletin de la Société des Sciences de l'Yonne, s.l., 1880.
              Etude(s) universitaire(s) :

              PHOTOGRAPHIES LIÉES

              Objet de dévotion :
              Edifice :
              Autre :

              À PROPOS DE L'ENQUÊTE

              Enquêteur :
              • CARRON Diane
              Rédacteur :
              • CARRON Diane
              Date de l'enquête :
              2006
              Date de rédaction de la fiche :
              2006
              Etat de l'enquête :
              En cours
              Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Saint-Potentien-de-Châtel-Censoir », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
              url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/230/saint-potentien-de-chatel-censoir, version du 14/12/2012, consulté le 20/08/2017