INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saintes-Reliques-de-Chantelle

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saintes-Reliques-de-Chantelle
Période d'activité :
1150 - 2018
Commune :
Chantelle
Département :
Allier
Église de Chantelle (carte postale Combier Mâcon)

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Chantelle
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Moulins (1823 - 2018)
Ancien: Bourges (1150 - 1790)
Paroisse :
Actuelle: ? (? - ?)
Ancienne: ? (? - ?)

Site

Type de site :
Rive de cours d'eau
Altitude :
324 m
Compléments :

Le château des ducs de Bourbon, où étaient conservées autrefois les reliques, domine les gorges de la Bouble. Avant d'être rattaché au diocèse de Clermont, ce sanctuaire était rattaché à celui de Bourges jusqu'en 1790.


Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Bourg
Type de proximités :
Compléments :

Entre 1802 et 1823, Chantelle a appartenu au diocèse de Clermont.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saintes-Reliques-de-Chantelle (1150 - 2018)
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Nicolas
Saints patrons :
  • Nicolas (? - 2018)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saintes Reliques
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Les reliquaires sont exposés le long des murs des deux bras du transept.
Datation de l'objet :
Compléments :
Les sires de Bourbon ont apporté au prieuré des religieux augustins de Chantelle des reliques, en plusieurs circonstances. Les premières ont été rapportées par Archambaud VII, de la deuxième croisade, en 1149. D'autres ont été rapportées de Rome par Archambaud IX en 1275, notamment celles de saint Vincent, patron du prieuré, données par Guillaume III, abbé de Saint-Benoît de Castres. Les reliques étaient alors renfermées dans vingt-deux châsses sur lesquelles étaient peintes les armes des sires de Bourbon. À la Révolution, les châsses furent détruites, mais une grande partie des reliques est préservée. En 1840, l'abbé Boudant, prêtre érudit et pour lors curé de Chantelle, réorganise l'ensemble des reliques, fait refaire des reliquaires et remet à l'honneur la fête des Saintes reliques qui se célèbre désormais à l'église paroissiale.
Parmi les reliques : restes de la Vraie Croix, de l'éponge du Calvaire, des Saints Innocents, de saint Étienne, sainte Marie-Madeleine, saint Nicolas, sainte Catherine d'Alexandrie, saint Martial et sainte Valérie.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Piété
Recours :
    Jour(s) de fête :
    • Reliques
    Type de fréquentation :
    Compléments sur les fréquentations :
    La fête des saintes Reliques a lieu au moi de mai.
    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
        Ex voto :
          Confrérie(s) :
          • Confrérie des saintes Reliques (1848)
            La confrérie des Saintes Reliques a été fondée le 8 janvier 1848. Statuts aux archives diocésaines : Chantelle 8P1.
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :

            L'ÉDIFICE

            Description :
            Église de style roman, construite de 1877 à 1880 sur les plans de l'abbé Pougnet, prêtre architecte de Marseille et comprenant une nef flanquée de bas-côtés, un transept et une abside à pans. Un clocher carré domine la façade.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

                HISTOIRE DU SANCTUAIRE

                Origines :
                Date de première mention :
                Initiative de la fondation :
                • Seigneur laïc
                Environnement institutionnel, politique et religieux :
                Initiative des sires de Bourbon dont le château de Chantelle était l'une des résidences et places fortes.
                Phases d'évolution :
                Evénements marquants :
                • Destruction (1793)
                  Destruction des reliques et des châsses.
                • Reprise du culte (1840)
                  L'abbé Boudant, curé, fait refaire des châsses et reprend la coutume de la fête annuelle des Saintes Reliques.
                Rayonnement(s) :
                • Régional (? -> 1790)
                  Pas d'information supplémentaire.
                • Local (1840 -> ?)
                  Pas d'information supplémentaire.

                RÉFÉRENCES

                Source(s) :
                  Bibliographie :
                  • Caudron, Simone, «Des reliques de saint Martial et sainte Valérie, un Christ et une châsse de l'oeuvre de Limoges à Chantelle : provenance et destin », in Nos Églises bourbonnaises, n°16, 2003.
                  • Gagnon, Camille, Le Folklore bourbonnais, Roanne, Horvath, reed. 1979, 1948.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  • Reliquaire de la sainte Croix - Daniel Moulinet
                  Edifice :
                  • Église de Chantelle (carte postale Combier Mâcon) - Fonds Boeglin
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • MOULINET Daniel
                  Rédacteur :
                  • MOULINET Daniel
                  Date de l'enquête :
                  2007
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2007
                  Etat de l'enquête :
                  En cours
                  Pour citer cette ficheMOULINET Daniel, « Saintes-Reliques-de-Chantelle », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/226/saintes-reliques-de-chantelle, version du 17/12/2012, consulté le 20/11/2018