INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Grégoire-de-Tallard

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Grégoire-de-Tallard
Période d'activité :
1628 - 2017
Commune :
Tallard
Département :
Hautes Alpes
Vénération des reliques de saint Grégoire en 1742

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Tallard
Hameau/Lieu-dit :
Le village
Diocèse :
Actuel: Gap (? - 1802)
Ancien: Gap (? - 1802)
Paroisse :
Actuelle: Tallard (? - 2017)
Ancienne: Tallard (? - 2017)

Site

Type de site :
Vallée
Altitude :
570 m
Compléments :

Le site domine la vallée de la Durance.


Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Bourg
Type de proximités :
Château
Compléments :

Dans le bourg se dresse l'ancien château des seigneurs de Tallard, fief érigé en comté puis duché au XVIIIe siècle.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Grégoire-de-Tallard (1628 - 2017)
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Grégoire
Saints patrons :
  • Grégoire d'Amnice (? - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saint Grégoire
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Dans le choeur de l'église.
Datation de l'objet :
1701-1742
Compléments :
Au XVIe siècle, les protestants auraient détruit une châsse en argent contenant les reliques de saint Grégoire.
Les reliques du saint sont conservées dans un buste-reliquaire en bois polychrome et doré.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Une importante littérature a été produite au XIXe siècle à partir d'un dossier hagiographique mince. Saint Grégoire de Tallard est identifié avec un évêque d'Amnice en Grande Arménie. Il serait l'un des hommes qui quittèrent l'Arménie chrétienne pour prêcher à travers l'Occident. C'est à la fin du IVe siècle que saint Grégoire serait parti de sa ville natale pour Jérusalem, puis Rome et enfin en Gaule où il aurait rencontré saint Martin de Tours. Sur le chemin du retour, il fut l'hôte de l'évêque de Gap qui lui suggéra de continuer l'évangélisation à Tallard, où il venait de consacrer une nouvelle chapelle. Saint Grégoire mourut quelques années après, le 21 septembre 404 alors qu'il célébrait la messe.
Miracles :
Les récits de miracles ne sont pas signalés avant les années 1640 quand le prieur du lieu rédigea un manuscrit, aujourd'hui perdu, sur ce saint. Entre 1617 et 1682 plusieurs miracles d'ordre thérapeutique sont décrits par les habitants des environs.
Type(s) de motivation :
    Recours :
    • Thérapie
    Jour(s) de fête :
    • Grégoire
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    Il semble que le pèlerinage épisodique au XVIIe siècle ait été ranimé en 1954. C'est depuis cette date qu'a lieu un pèlerinage des communautés chrétiennes arméniennes de France. La "messe" est célébrée selon le rite arménien par le Vicaire général des Arméniens du Midi de la France, en présence du clergé français et sous la présidence de l'Évêque de Gap. Les habitants de Tallard et les pèlerins d'origine arménienne se rassemblent pour une prière commune.

    La fête a lieu le 21 septembre.
    Pratiques individuelles :
    • Prières
    Pratiques en présence du clergé :
    • Messe
    Ex voto :
      Confrérie(s) :
      • Saint-Grégoire (?)
        Il est fait mention d'une confrérie Saint-Grégoire dans la paroisse de Tallard en 1410, date à laquelle Louis de Champsaur donne une pièce de vigne.
      Indulgence(s) :
      • Plénière (1768)
        Clément XIII accorda une indulgence le jour de la fête de saint Grégoire (21 septembre) à ceux qui visiteraient dévotement l'église Saint-Grégoire de Tallard.
      Compléments sur le culte :

      L'ÉDIFICE

      Description :
      L'église actuelle date du XVIIe siècle. La nef est terminée par une abside en cul de four.
      Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
      • Croix (1988)
        Réplique d'une croix du XIIe siècle découverte sur l'île d'Aghtamar sur le lac de Van (Turquie orientale, autrefois en Arménie). Cette croix a été consacrée par Mgr Hagop Vartanian, évêque de Marseille.
      Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
      • Mobilier (1742)
        Six tableaux illustrant la vie de saint Grégoire peints par Silvestro Millesi et Amedeo Grassis Vittorio. On y voit le sacre de saint Grégoire ; saint Grégoire partant pour la Palestine ; saint Grégoire bénissant le mariage d'un prince sarrazin (sous les traits du duc de Tallard) ; saint Grégoire instruisant les habitants de Tallard ; saint Grégoire renversé sur le sol ; la vénération des reliques de saint Grégoire.

      HISTOIRE DU SANCTUAIRE

      Origines :
      Date de première mention : ?
      Initiative de la fondation :
        Environnement institutionnel, politique et religieux :
        L'origine de ce pèlerinage est encore imprécise.
        Phases d'évolution :
        Au XVIIe siècle, le clergé local cherche à promouvoir le culte de saint Grégoire et recueille quelques récits de miracles. Peut-être resté dans l'ombre du sanctuaire voisin de Notre-Dame-de-Laus, dont les miracles survenus à partir de 1664 attirèrent des milliers de pèlerins, ce n'est qu'un siècle plus tard que la cause de saint Grégoire fut portée devant Clément XIII. La famille d'Hostun, dont le fief a été érigé en duché-pairie en 1715 et dont un membre est peint devant la figure de saint Grégoire en 1742, n'est peut-être pas étrangère au renouveau de l'intérêt porté au saint local.
        Evénements marquants :
        • Acte exceptionnel de dévotion (1628)
          Les habitants de Tallard et des villages voisins en proie à une épidémie viennent prier saint Grégoire.
        Rayonnement(s) :
        • Diocésain (1628 -> XIXe siècle)
          Le pèlerinage concerna d'abord les habitants de la région de Gap-Embrun.
        • National (1954 -> 2017)
          Depuis la seconde moitié du XXe siècle, les pèlerins, spécialement des chrétiens d'origine arménienne, viennent de toute la France à Tallard.

        RÉFÉRENCES

        Source(s) :
        • Archives (1410)
          Donation d'une vigne à la confrérie Saint-Grégoire de Tallard par Louis de Champsaur (citée dans Roman, J., « Tableau historique du département des Hautes-Alpes. Inventaire et analyse des documents du Moyen Âge relatifs au haut Dauphiné », 561-1500, Paris, 1890, tome 2, p. 300).
        • Livres manuscrits (XVIIe siècle)
          Le prieur de Tallard, Louis Carré, aurait commencé la rédaction d'un ouvrage sur saint Grégoire de Tallard, manuscrit aujourd'hui perdu.
        Bibliographie :
        • DEPERY, J.-I., Histoire hagiologique du diocèse de Gap, Gap, Delaplace P. & F, 1852.
        • NICOLLET, (abbé), Vie du bien heureux Grégoire, évêque d'Amnice en Arménie, et patron tutélaire de Tallard, suivie d'un panégyrique, Gap, Impr. de J. Allier, 1837.
        Etude(s) universitaire(s) :

        PHOTOGRAPHIES LIÉES

        Objet de dévotion :
        • Vénération des reliques de saint Grégoire en 1742
        Edifice :
        Autre :

        À PROPOS DE L'ENQUÊTE

        Enquêteur :
        • Dieudé Jean
        Rédacteur :
        • CARRON Diane
        Date de l'enquête :
        2006
        Date de rédaction de la fiche :
        2006
        Etat de l'enquête :
        En cours
        Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Saint-Grégoire-de-Tallard », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
        url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/225/saint-gregoire-de-tallard, version du 11/12/2012, consulté le 19/08/2017