INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Mayeul-et-Saint-Odilon

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Mayeul-et-Saint-Odilon
Période d'activité :
1049 - 2017
Commune :
Souvigny
Département :
Allier
Façade Saints-Pierre-et-Paul

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Souvigny
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Moulins (1823 - 2017)
Ancien: Clermont (? - 1823)
Paroisse :
Actuelle: ?
Ancienne: ?

Site

Type de site :
Altitude :
242 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Bourg
Type de proximités :
Compléments :

Le bourg semble avoir été déjà bien développé dès le milieu du XIe siècle.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Mayeul-et-Saint-Odilon (1049 - 2017)
Type de lieu de culte :
Prieuré
Nom du lieu de culte :
Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Saints patrons :
  • Pierre et Paul (915 - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Mayeul
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Dans l'amoire aux reliques.
Datation de l'objet :
994
Compléments :
Autres objets de dévotion :

- Manteau de saint Mayeul (env. 990).
Nature : relique indirecte.
« Les femmes stériles venaient en pèlerinage pour s'en revêtir et devenir fécondes. » (C. GAGNON, p. 100).

- Autel de saint Mayeul.
Matériau : pierre.
On apportait sur l'autel de saint Mayeul les enfants morts sans baptême pour qu'ils reprennent vie le temps du baptême (répit). Pierre le Vénérable (Vita Mayoli) rapporte un tel récit. Néanmoins, dans ce cas-là, il s'agit de plus qu'un répit (il le qualifie de ressuscitatio) puisque l'enfant arrivera à l'âge adulte et sera moine.

- Tombeau des saints Mayeul et Odilon.
Matériau : pierre.
Les deux saints étaient représentés en gisant sur le tombeau, au centre de l'église. En dessous, il y avait un hypogée avec une source, où se rendaient les pèlerins.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Au Xe siècle, la tombe de l'abbé Mayeul de Cluny puis au XIe siècle celle de l'abbé Odilon de Cluny, attirèrent de nombreux pèlerins au prieuré de Souvigny.
Miracles :
Diverses guérisons ont été enregistrées au fil des siècles sur les tombeaux des saints.
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
  • Mayeul
Type de fréquentation :
Annuel (= juste pour une fête)
Compléments sur les fréquentations :
Saint Mayeul est fêté le 11 mai.
Saint Odilon le 01 janvier.
Pratiques individuelles :
    Pratiques en présence du clergé :
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :
            Le pèlerinage, très fréquenté sous l'Ancien Régime, a été rétabli le 13 mai 1894. Il a été poursuivi ensuite jusqu'à nos jours, la paroisse étant tenue par les frères de la congrégation apostolique de Saint-Jean.

            L'ÉDIFICE

            Description :
            « L'église actuelle comprend une nef de six travées, accostée de doubles collatéraux ; un porche la précède, surmonté d'une tribune. Cette nef est reliée au choeur par deux transepts, sans saillie extérieure, séparés par une travée flanquée de doubles collatéraux. Le choeur, comprenant deux travées d'inégale longueur – la travée occidentale étant double de l'autre – est terminé par une abside à pans entourée d'un déambulatoire qui se raccorde avec les collatéraux touchant la nef. Sur ce déambulatoire ouvre, dans la partie tournante, une chapelle d'axe rectangulaire […] jadis accostée de quatre chapelles rayonnantes en hémicycle, dont subsistent seules, dans leur intégrité, les deux centrales ; les deux autres furent transformées ou tronquées lors de la construction de la Chapelle Neuve, au Nord, et de la sacristie, au Sud. » (M. GENERMONT et P. PRADEL, Les Églises de France. Allier, Paris, Letouzey, 1938, p. 246). Dans la chapelle Neuve et dans la chapelle Vieille, sont conservées les sépultures des ducs de Bourbon.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
              • Crypte
                Un premier caveau trapézoïdal réalisé en grès et recouvert d'un enduit peint fut aménagé au milieu de la nef centrale de l'église. Un escalier placé à l'ouest du caveau menait vers le bas au sarcophage contenant les restes des saints. Un ciborium en bois couvrait le tombeau.
              • Mobilier
                Dans le courant du XIIe siècle, le caveau fut remplacé par un autre monument excavé appareillé. Les gisants en pierre polychromée des saints ont été placés au dessus du caveau à l'époque gothique.
              • Autel
                Au nord et au sud du tombeau des saints, on édifia deux autels, l'un sous le vocable de saint Mayeul, l'autre sous celui de saint Odilon. Les châsses contenant les ossements des saints étaient visibles avant le XVe siècle.
              • Mobilier
                Les châsses des saints prirent place au XVe siècle dans l'armoire murale aux reliques en pierre et bois polychromé aménagée dans le bas côté sud de l'église.

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 994
              Initiative de la fondation :
              • Religieux
              Environnement institutionnel, politique et religieux :

              Saint Mayeul († 994) et saint Odilon († 1049) sont respectivement les quatrième et cinquième abbés de Cluny. Tous les deux sont morts au prieuré de Souvigny, fille aînée de Cluny.

              Phases d'évolution :

              Dès la mort de Mayeul en 994, des miracles sont opérés sur son tombeau, Raoul Glaber signalait que l'on pouvait guérir du mal des Ardents par l'intercession du saint. Pierre le Vénérable assura que le saint continuait d'effectuer des miracles 162 ans après sa mort. En 1049, Odilon mourut à Souvigny et accomplit aussi après sa mort des miracles. Les deux saints inhumés d'abord séparément furent vraisemblablement réunis à la fin du XIe siècle dans un sarcophage placé à l'intérieur d'un caveau dans la nef de l'église.

              Evénements marquants :
              • Translation
                Translation des deux abbés et réunion des ossements dans un seul tombeau au milieu de la nef.
              • Destruction
                Le monument funéraire est détruit.
              • Translation (?)
                Les saints ont été placés individuellement dans des châsses, sur les autels saint Mayeul et saint Odilon de part et d'autre du tombeau gothique.
              Rayonnement(s) :
              • Local (? -> 2017)
                Pas d'information supplémentaire.

              RÉFÉRENCES

              Source(s) :
              • Acta sanctorum (IXe siècle)
                Vita Maiolus ab. Cluniacensis, auct. Syro mon., edita ab Aldebaldo (BHL 5177 à 5179). Miracula Maiolus ab. Cluniacensis (BHL 5186), deux livres dont l'un a été composé à la demande d'Odilon de Cluny.
              • Acta sanctorum
                Vita Odilo ab. Cluniacensis auct. Iotsaldo mon. Cluniac., libris 3 (BHL 6281). Vita Odilo ab. Cluniacensis auct. Petro Damiano (BHL 6282). Recognitio reliquiarum anno 1345 (BHL 6284).
              • Site internet
                Description architecturale et archéologique de la priorale Saint-Pierre : http://care.tge-adonis.fr/care/index.php?title=SOUVIGNY,_priorale_Saint-Pierre
              Bibliographie :
              • CHEVALIER, Pascale, «La fouille des tombeaux des saints abbés Mayeul et Odilon et les pèlerinages à Souvigny », in Bulletin Monumental, 162-II, Paris, 2004, p. 87-100.
              • CHEVALIER, P., Des tombeaux, des reliques et des saints (catalogue d'exposition), Souvigny, Ville de Souvigny, 2003.
              • MAQUET, Arlette, «Réseau et pèlerinage à Souvigny autour des saints abbés Mayeul et Odilon », in Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, n°102, 2001.
              • PAILLET, Antoine, «Le Tombeau des saints Mayeul et Odilon à Souvigny », in Nos églises bourbonnaises, n°14, 2001.
              • GAGNON, Camille, Le Folklore bourbonnais, Roanne, Horvath, reed. 1979, 1948.
              • COTE, Léon, Le Saint-Denis bourbonnais. Histoire du prieuré clunisien de Souvigny, Moulins, Crépin-Leblond, 1942.
              • MARCAILLE, Sébastien, Antiquités du prieuré de Souvigny, s.l., 1610.
              Etude(s) universitaire(s) :

              PHOTOGRAPHIES LIÉES

              Objet de dévotion :
              • Armoire aux reliques - D. MOULINET
              • Statue de saint Mayeul - D. DE CHAMANT
              Edifice :
              • Façade Saints-Pierre-et-Paul - A. MARTIN
              • Vue aérienne de l'église et du prieuré
              • Souvigny, façade Nord. - FONDS BOEGLIN
              • Litho de l'ancien Bourbonnais
              Autre :

              À PROPOS DE L'ENQUÊTE

              Enquêteur :
              • MOULINET Daniel
              Rédacteur :
              • MOULINET Daniel
              Date de l'enquête :
              2007
              Date de rédaction de la fiche :
              2007
              Etat de l'enquête :
              En cours
              Pour citer cette ficheMOULINET Daniel, « Saint-Mayeul-et-Saint-Odilon », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
              url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/224/saint-mayeul-et-saint-odilon, version du 13/12/2013, consulté le 20/08/2017