INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Joseph-de-la-Délivrance

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Joseph-de-la-Délivrance
Période d'activité :
1867 - 2017
Commune :
Chambérat
Département :
Allier
Eglise de Chambérat

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Chambérat
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Moulins (1823 - 2017)
Ancien: Clermont (1802 - 1823)
Paroisse :
Actuelle: Chambérat (? - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Altitude :
423 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Village
Type de proximités :
Compléments :

Avant d'appartenir au diocèse de Clermont (1802-1823), ce site faisait partie du diocèse de Bourges ( ?-1790).


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Joseph-de-la-Délivrance (1867 - 2017)
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Joseph
Saints patrons :
  • Joseph (1867 - 2017)
Compléments :
Église construite à l'initiative de l'abbé Joseph Durin, desservant, qui déplace le centre de la paroisse, auparavant dans le hameau de Nocq, sur le plateau de Chambérat, au croisement de deux routes où se tenait une foire annuelle. Sa dévotion à saint Joseph, son saint patron, le pousse à développer son culte.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Joseph
Nature de l'objet :
Statue
Matériau de l'objet :
Autre
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Dans une chapelle latérale.
Datation de l'objet :
Compléments :
La statue est en plâtre peint.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Piété
Recours :
  • Fécondité
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    Fête : troisième dimanche après Pâques.
    Pratiques individuelles :
    • Dons
    Pratiques en présence du clergé :
    • Messe
    Ex voto :
    • Texte gravé (XIXe siècle)
      Plaques de marbre.
    Confrérie(s) :
    • Saint-Jospeh (1864)
      « Exciter la dévotion envers ce glorieux époux de l'Immaculée Mère de Dieu ; obtenir par son intercession la grâce d'un généreux amour envers Jésus et Marie ; appeler sa puissante protection sur la personne auguste du Souverain Pontife, sur l'Église, en particulier sur le diocèse de Moulins et son chef spirituel ; procurer à chacun des associés et à leurs familles les grâces du salut les plus abondantes et surtout celle d'une bonne mort. » (Arch. dioc. Moulins, Chambérat, 8P1).
    Indulgence(s) :
      Compléments sur le culte :
      Pratique individuelle : achat d'une statuette du saint. On constate que, tandis que le curé souhaite orienter la dévotion à saint Joseph vers la piété et la préparation à la mort, les pèlerins attendent du saint qu'il favorise leur mariage. « Un pèlerinage s'institua en cette église, le troisième dimanche après Pâques, fête du Patronage de saint Joseph. Les pèlerins demandent à saint Joseph toute sorte de grâces et achètent une petite statue du saint que les jeunes gens invoquent surtout dans le but d'obtenir à brève échéance un sérieux mariage. » (Camille GAGNON, Le Folklore bourbonnais, 1948, rééd., tome 2, Roanne, Horvath, 1979, p. 83)

      L'ÉDIFICE

      Description :
      Édifice de style gothique (architecte Gauguenin, de Metz), comportant clocher de façade, nef, transept saillant et choeur. L'église offre une belle série de vitraux, dont le programme iconographique est centré sur saint Joseph (on trouve même la représentation d'une “Assomption de saint Joseph”, dogme purement imaginaire).
      Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
        Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

          HISTOIRE DU SANCTUAIRE

          Origines :
          Date de première mention : 1864
          Initiative de la fondation :
          • Curé
          Environnement institutionnel, politique et religieux :
          Édifice construit par le curé, sur fonds privés, sans l'accord du préfet, ce qui provoque une légère polémique lors de la bénédiction de celui-ci.
          Phases d'évolution :
          Evénements marquants :
            Rayonnement(s) :
            • Local (1865 -> ?)
              Pas d'information supplémentaire.
            • National (1865 -> ?)
              Le rayonnement national de la dévotion est favorisé par la diffusion d'un petit bulletin, imprimé sur place. Cela s'estompe certainement dans les années 1920, quand l'abbé Salomon qui, après l'abbé Périgaud, a repris l'oeuvre de l'abbé Durin, est nommé curé de Saint-Loup. Il n'a pas été possible de retrouver d'exemplaire de ce bulletin. Les ex-votos témoignent d'un large rayonnement, particulièrement dans le Centre de la France (jusqu'en Touraine).

            RÉFÉRENCES

            Source(s) :
            • Archives (1864)
              Archives diocésaines de Chambérat : 8P1, statuts de l'oeuvre de Saint-Joseph.
            Bibliographie :
            • Missioux, Pierre, «L'Église Saint-Joseph de Chambérat », in Nos églises bourbonnaises, n°1, 1988.
            • Gagnon, Camille, Le Folklore bourbonnais, Roanne, Horvath, reed. 1979, 1948.
            Etude(s) universitaire(s) :

            PHOTOGRAPHIES LIÉES

            Objet de dévotion :
            Edifice :
            • Eglise de Chambérat - carte postale
            Autre :

            À PROPOS DE L'ENQUÊTE

            Enquêteur :
            • MOULINET Daniel
            Rédacteur :
            • MOULINET Daniel
            Date de l'enquête :
            2007
            Date de rédaction de la fiche :
            2007
            Etat de l'enquête :
            Complète
            Pour citer cette ficheMOULINET Daniel, « Saint-Joseph-de-la-Délivrance », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
            url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/215/saint-joseph-de-la-delivrance, version du 01/02/2017, consulté le 14/12/2017