INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Christophe-de-Barrais-Bussolles

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Christophe-de-Barrais-Bussolles
Période d'activité :
1902 - 2017
Commune :
Barrais-Bussolles
Département :
Allier

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Barrais-Bussolles
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Moulins (1823 - 2017)
Ancien: Clermont (? - 1823)
Paroisse :
Actuelle: Barrais-Bussolles (? - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Altitude :
470 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Type de proximités :

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Christophe-de-Barrais-Bussolles (1902 - 2017)
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Julien
Saints patrons :
  • Julien (? - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Christophe
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Datation de l'objet :

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Piété
  • Voeu
Recours :
    Jour(s) de fête :
    • Christophe
    Type de fréquentation :
    Annuel (= juste pour une fête)
    Compléments sur les fréquentations :
    La fête est fixée le dernier dimanche de juillet. « Le matin, une grand'messe est chantée dans l'église. Le soir, les automobiles, motocyclettes et bicyclettes se groupent dans le parc du château de Mme Campionnet. Un autel est dressé sur la terrasse du château. Les vêpres de saint Christophe sont chantées solennellement avec l'assistance d'un nombreux clergé. Elles sont suivies d'un salut, d'un sermon et de la bénédiction des véhicules. Puis un défilé s'organise sur un parcours de 1500 mètres environ dans un site ravissant. Le célébrant, portant la relique de saint Christophe, prend place ainsi que ses deux assistants dans la première voiture. Il descend en arrivant devant l'église et bénit avec la relique chaque véhicule qui passe. Les pèlerins reviennent en grand nombre dans l'église, vénèrent la relique et prient devant la belle statue en bois de saint Christophe. Des médailles et des fleurs sont vendues pour couvrir les frais du pèlerinage. Les pèlerins en ornent leurs voitures. » (Camille GAGNON, Le Folklore bourbonnais, 1948, rééd., Roanne, Horvath, 1979, tome 2, p. 81)
    Pratiques individuelles :
    • Prières
    Pratiques en présence du clergé :
    • Bénédictions
    • Messe
    Ex voto :
      Confrérie(s) :
        Indulgence(s) :
          Compléments sur le culte :

          L'ÉDIFICE

          Description :
          Dépendant d'un prieuré-cure à la nomination de l'abbé bénédictin de Saint-Rigaud, diocèse de Mâcon, c'est un « petit édifice formé d'une nef romane de deux travées, remaniée au XVe siècle et voûtée d'arêtes postérieurement, et d'un choeur, reconstruit vers 1540 par Christophe de Damas, prieur commendataire de Barrais, dont les armes figurent à la clef de voûte. Ce choeur est voûté d'une croisée d'ogives avec liernes et tiercerons ; les nervures à contre-courbes sont reçues en pénétration dans les angles. Deux chapelles latérales ont été élevées récemment, celle du sud vers 1840, celle du nord en 1921. L'ancien clocher-mur de façade, à deux baies, a été défiguré par l'adjonction d'un campanile de bois moderne. » (Marcel GENERMONT & Pierre PRADEL, Les Églises de France. Allier, Paris, Letouzey, 1938, p. 15)
          Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
            Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 1926
              Initiative de la fondation :
              • Curé
              Environnement institutionnel, politique et religieux :
              Phases d'évolution :
              Culte mis en place à partir de 1902 par l'abbé Debeaud, curé de la paroisse. Mais le pèlerinage ne prend naissance qu'en 1926, avec le développement de l'automobile.
              Evénements marquants :
                Rayonnement(s) :
                • Régional
                  « Dès la première année, une centaine d'automobiles vinrent à Barrais-Bussoles, non seulement de l'Allier, mais aussi de Saône-et-Loire, du Puy-de-Dôme et de plus loin encore. Les années suivantes, ce nombre augmenta jusqu'à trois cents. Devant la multiplication des pèlerinages semblables, il déclina ensuite pour se stabiliser entre cent cinquante et deux cents. Les automobilistes arrivent principalement de Lapalisse, Vichy, Cusset, Jaligny, Le donjon, Montluçon, de Gueugnon en Saône-et-Loire et de Roanne dans la Loire. Dans le cours de l'année, des automobilistes s'arrêtent souvent à l'église de Barrais-Bussoles pour implorer la protection de saint Christophe ou le remercier de les avoir protégés. » (C. GAGNON, op. cit., p. 81)

                RÉFÉRENCES

                Source(s) :
                • Journal régional (1927-1929)
                  Courrier de l'Allier, 20 juillet 1927, 16 juillet 1928, 30 juillet 1928, 17 juillet 1929.
                Bibliographie :
                • Gagnon, Camille, Le Folklore bourbonnais, Roanne, Horvath, reed. 1979, 1948.
                Etude(s) universitaire(s) :

                PHOTOGRAPHIES LIÉES

                Objet de dévotion :
                Edifice :
                Autre :

                À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                Enquêteur :
                • MOULINET Daniel
                Rédacteur :
                • MOULINET Daniel
                Date de l'enquête :
                2007
                Date de rédaction de la fiche :
                2007
                Etat de l'enquête :
                En cours
                Pour citer cette ficheMOULINET Daniel, « Saint-Christophe-de-Barrais-Bussolles », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/210/saint-christophe-de-barrais-bussolles, version du 06/12/2012, consulté le 22/10/2017