INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Cyr

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Cyr
Période d'activité :
IXe siècle - 2017
Commune :
Nevers
Département :
Nievre
Cathédrale Saint-Cyr et Julitte

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Nevers
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Nevers (1801 - 2017)
Ancien: Nevers (517 - 1801)
Paroisse :
Actuelle: Nevers-Centre (1998 - 2017)
Ancienne: Saint-Jean de Nevers (XIIIe siècle - 1998)

Site

Type de site :
Colline
Altitude :
180 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Espace cultivé
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Cours d'eau
Compléments :
Tissu urbain développé autour de la cathédrale.
La ville est à la confluence de la Nièvre et de la Loire qui se situe à 150 mètres en contrebas de la cathédrale.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Cyr (IXe siècle - 2017)
Type de lieu de culte :
Cathédrale
Nom du lieu de culte :
Saint-Cyr
Saints patrons :
  • Cyr (VIIe siècle - 2017)

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Saint Cyr
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Datation de l'objet :
Compléments :
Les reliques furent amenées en deux fois. La première depuis l'abbaye Saint-Savin-sur-Gartempe où plusieurs communautés religieuses placèrent leur trésor à l'abri des invasions. Un évêque de Nevers, peut-être Heriman (c. 841-c. 858) aurait obtenu une portion de saint Cyr. La seconde eut lieu sous le règne du roi Raoul (923-36), quand les corps de saint Cyr et de sa mère saint Julitte furent amenés depuis l'église Saint-Amâtre d'Auxerre où saint Amator les avait déposés après son retour d'Antioche avant 418.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Charlemagne aurait rêvé qu'un enfant le sauvait de l'attaque d'une horde de sangliers. En échange de vêtements, l'enfant délivra Charlemagne de cette mauvaise passe. Jérôme, alors évêque de Nevers, fournit au roi l'interprétation de son rêve : l'enfant incarnait le jeune martyr saint Cyr, patron de la cathédrale de Nevers, et le vêtement offert signifiait la volonté de l'enfant d'avoir une nouvelle église. Charlemagne s'exécuta et fit plusieurs dons fonciers à l'église de Nevers.
Miracles :
Lors de la seconde translation des reliques du saint dans le premier tiers du Xe siècle, des miracles eurent lieu à Nevers, sans que l'on en connaisse le détail.
Type(s) de motivation :
  • Voeu
Recours :
  • Epidémie
  • Grâce particulière
  • Paix
  • Biens de la terre
Jour(s) de fête :
    Type de fréquentation :
    Irrégulier
    Compléments sur les fréquentations :
    Grâce particulière : santé de la famille royale et des comtes de Nevers.
    Après le Xe siècle, les marques de vénération aux reliques de saint Cyr sont moins connues. Elles sont à nouveau signalées au XVe siècle lorsque le chef du saint fut porté à travers la ville de Nevers lors de processions extraordinaires liées à des voeux collectifs. Des pratiques individuelles ne sont pas exclues, mais aucun renseignement n'en fait état.
    Pratiques individuelles :
      Pratiques en présence du clergé :
      • Prières
      • Processions
      Ex voto :
        Confrérie(s) :
          Indulgence(s) :
            Compléments sur le culte :

            L'ÉDIFICE

            Description :
            1-La cathédrale qui s'élève aujourd'hui est un bâtiment singulier présentant deux absides : l'une romane, l'autre gothique. La première correspond au plan primitif du groupe épiscopal, tourné vers l'Ouest, long de 65 m, complété à l'Est par deux bâtiments, un baptistère et une petite église. À l'exception de ces annexes fouillées au XXe siècle, le groupe épiscopal du haut Moyen Âge n'est pas restituable. La cathédrale incendiée au XIIe siècle fut alors modifiée, considérablement agrandie pour atteindre 95 m, les annexes furent arasées et le choeur placé à l'Est dans une abside gothique. Lors de la seconde Guerre mondiale, l'édifice a souffert des bombardements aériens sur la ville.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
              • Crypte (1025-1050)
                Il est possible que les reliques aient été placées dans la petite crypte de la cathédrale. Toutefois, lors de son aménagement, la seconde translation du corps avait eu lieu depuis un siècle environ, et celui-ci avait peut-être déjà gagné sa place définitive dans l'abside occidentale.
              • Autel (XIVe siècle)
                Un autel aux reliques est connu au XVIe s. Il est situé dans l'abside ouest, qui correspond au choeur de l'édifice roman, avant son orientation au XIIIe siècle.

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : IXe siècle
              Initiative de la fondation :
              • Evêque
              Environnement institutionnel, politique et religieux :
              Les évêques de Nevers sont à l'origine du renouveau de la dévotion pour saint Cyr, d'abord l'évêque Jérôme qui obtint les fonds nécessaires pour rebâtir l'église dédiée au jeune martyr en plaidant sa cause auprès de Charlemagne. Puis un évêque du IXe siècle, probablement Heriman, obtint des reliques tangibles du saint en même temps qu'il fonda un chapitre de quarante chanoines. L'évêque et le chapitre organisèrent le développement du culte.
              Phases d'évolution :
              Le Xe siècle marque un autre moment très important de la vénération à saint Cyr. Il correspond à une seconde translation des reliques vers 923-36 et à la rédaction des Miracula sanctorum Quirici et Iulittae, probablement de la main de l'un des chanoines Teterius (c. 956-998). À cette période, on rappelle dans plusieurs chartes la présence du saint dans l'église de Nevers.
              Evénements marquants :
              • Construction (IXe siècle)
                La reconstruction de la cathédrale au IXe siècle est le fruit de l'intervention de saint Cyr auprès de Charlemagne dans un rêve et de la requête de l'évêque Jérôme.
              • Reconnaissance de reliques (1724)
                À cette occasion, les reliques furent placées dans une nouvelle châsse.
              • Pillage (1793)
                Les reliques sont cachées avec beaucoup d'autres dans un reliquaire appelé le Christ aux Reliques dans l'église de Nolay.
              Rayonnement(s) :
              • Local (Xe siècle -> XVe siècle)
                Le pèlerinage intéresse surtout la population de Nevers. Il n'y a pas de signe d'une dévotion plus lointaine. Même quand le chef de saint Cyr est porté en procession au XVe siècle, c'est vers un autre sanctuaire que le cortège se déplaçait.

              RÉFÉRENCES

              Source(s) :
              • Archives (1438)
                Archives communales de Nevers, CC 42 : procession des habitants de la ville avec le chef de saint Cyr et la châsse de l'évêque saint Jérôme à travers la ville.
              • Livres manuscrits (XIIIe siècle)
                Codex Vaticanus Barberinus, 586, f. 206 v. (AASS Maii, I, p. 51-52).
              • Site internet
                Description architecturale et archéologique de la cathédrale Saint-Cyr-Sainte-Julitte : http://care.tge-adonis.fr/care/index.php?title=NEVERS,_cath%C3%A9drale_Saint-Cyr-Sainte-Julitte_et_baptist%C3%A8re
              Bibliographie :
              • in Sapin, C. dir., La Cathédrale de Nevers du baptistère paléochrétien au chevet roman (VIe-XIe siècle), Paris, Société française d'archéologie, 1995, p. 131.
              • Crosnier, A.-J., Notice historique sur saint Cyr et sainte Julitte, martyrs, patrons de l'insigne et royale église de Nevers, Nevers, Bégat, 1868, p. 75.
              • Crosnier, A.-J., Hagiologie nivernaise ou vies des saints et autres pieux personnages qui ont édifié le diocèse de Nevers, Nevers, Imprimerie I.-M. Fay, 1858, p. 132-135.
              Etude(s) universitaire(s) :

              PHOTOGRAPHIES LIÉES

              Objet de dévotion :
              Edifice :
              • Cathédrale Saint-Cyr et Julitte - Aurélia Bully - 2014
              • Cathédrale Saint-Cyr et Julitte - Aurélia Bully - 2014
              Autre :

              À PROPOS DE L'ENQUÊTE

              Enquêteur :
              • CARRON Diane
              Rédacteur :
              • CARRON Diane
              Date de l'enquête :
              2005
              Date de rédaction de la fiche :
              2006
              Etat de l'enquête :
              En cours
              Pour citer cette ficheCARRON Diane, « Saint-Cyr », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
              url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/171/saint-cyr, version du 22/10/2014, consulté le 23/10/2017