INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Antoine

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Antoine
Période d'activité :
1363 - XVIe siècle
Commune :
Dijon
Département :
Côte d'Or

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Dijon
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Dijon (1731 - 2017)
Ancien: Langres (XIe siècle - 1731)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Pierre (XIe siècle - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
245 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Remparts
Compléments :

L'église était implantée extra muros, dans le faubourg portant son nom, jusqu'au milieu du XIIe siècle. Elle a alors été englobée dans la ville lors de la construction d'une nouvelle enceinte par le duc de Bourgogne Eudes II.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Antoine (1363 - XVIe siècle)
Compléments :
Culte attesté en 1363 par une lettre d'amortissement du roi de France, puis encouragé par plusieurs indulgences durant le XVe siècle et au début du XVIe siècle.
Type de lieu de culte :
Eglise paroissiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Pierre
Saints patrons :
  • Pierre (1001-1050 - 2017)
Compléments :
Depuis le XIe siècle jusqu'à la Révolution, église placée sous la dépendance de l'église Saint-Étienne, devenue abbaye de chanoines réguliers entre 1113 et 1125. Cette abbaye a été sécularisée en 1613 ; elle est devenue cathédrale du nouveau diocèse de Dijon en 1731.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Antoine
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
À l'autel Saint-Antoine de l'église paroissiale Saint-Pierre ?
Datation de l'objet :
Compléments :
Objet : doigt de saint Antoine.
Le culte est sans doute implanté à l'autel Saint-Antoine, dans la chapelle éponyme ; l'autel et la chapelle sont mentionnés en 1363, de même que le culte entourant la relique.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Miracles :
Type(s) de motivation :
    Recours :
      Jour(s) de fête :
      • Antoine abbé
      Type de fréquentation :
      Continu
      Pratiques individuelles :
        Pratiques en présence du clergé :
          Ex voto :
            Confrérie(s) :
            • Saint-Antoine (1382)
              Fondée le 13 février 1382 par Bernard de la Tour dAuvergne, évêque de Langres. La fondation est accompagnée de vingt jours d'indulgences octroyés à ceux qui adhèreront à cette confrérie. Les statuts ont été confirmés à plusieurs reprises par les évêques de Langres, en 1399, 1415 (confirmation s'accompagnant de 30 jours d'indulgences à ceux qui assisteront aux offices de la confrérie ou qui aideront à son augmentation) et 1436 (avec renouvellement des indulgences octroyées précédemment). La fondation, les statuts et certaines des confirmations sont récapitulées dans un document daté du 2 janvier 1454 ; les fêtes de saint Antoine font partie des jours auxquels les fidèles peuvent obtenir ces indulgences. De nouvelles confirmations sont effectuées en 1474, 1481, 1498 et 1511, elles sont accompagnées de 40 jours d'indulgences accordés à ceux qui adhèreront à la confrérie et aux fidèles qui fréquenteront l'église Saint-Pierre à plusieurs fêtes. Parmi ces quatre confirmations, seule celle de 1474 comporte la mention des fêtes de saint Antoine parmi les jours auxquels les indulgences peuvent être obtenues.
            Indulgence(s) :
            • Partielle 40 j. (1416)
              L'indulgence est octroyée par l'évêque de Langres, Charles de Poitiers, à ceux qui fréquenteront l'église aux fêtes de saint Pierre et de saint Antoine et qui aideront aux réparations de l'édifice. Il y est précisé que le doigt de saint Antoine est alors vénéré par une multitude de fidèles.
            • Partielle 30 j. (1454)
              Document qui récapitule la fondation, les statuts et certaines des confirmations accordés à la confrérie ; l'indulgence est accordée à ceux qui adhèreront à la confrérie et aux fidèles qui fréquenteront l'église Saint-Pierre à plusieurs fêtes, dont celles de saint Antoine.
            • Partielle 40 j. (1474)
              Quarante jours d'indulgence accordés à ceux qui adhèrent à la confrérie et aux fidèles qui fréquentent l'église Saint-Pierre à plusieurs fêtes, dont celle de saint Antoine.
            Compléments sur le culte :
            Le trésor de l'église Saint-Pierre conservait en 1548 une statue-reliquaire et un chef-reliquaire contenant des reliques de saint Antoine.

            L'ÉDIFICE

            Description :
            L'église a été entièrement reconstruite par Lassus en 1850.
            Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
              Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
              • Autel (1301-1363)
                En 1363, le roi de France Jean II fonde une chapellenie à l'autel du saint ou à tout autre endroit jugé convenable, en l'honneur de la Trinité, de la Vierge, de saint Antoine et de toute la cour céleste.

              HISTOIRE DU SANCTUAIRE

              Origines :
              Date de première mention : 1363
              Initiative de la fondation :
                Environnement institutionnel, politique et religieux :
                Entre le XIe et la fin du XVIIIe siècle, paroissiale qui dépendait de l'église Saint-Étienne de Dijon, devenue abbaye de chanoines réguliers entre 1113 et 1125, sécularisée en 1613 et enfin cathédrale du nouveau diocèse de Dijon en 1731. À partir de cette date, l'évêque devient collateur de Saint-Pierre, jusqu'à la désaffection de Saint-Étienne en 1790.
                Phases d'évolution :
                Evénements marquants :
                  Rayonnement(s) :
                  • National (XIVe siècle -> XVe siècle)
                    Le roi Jean II a visité l'église Saint-Pierre peu avant 1363 (peut-être à l'occasion de son séjour à Dijon en 1361) pour y vénérer saint Antoine, ce qui a motivé sa fondation d'une chapellenie en l'honneur de saint Pierre. En dehors de ce cas particulier, le rayonnement du culte n'est pas connu (en 1416 une multitude de chrétiens, sans plus de précisions).

                  RÉFÉRENCES

                  Source(s) :
                  • Archives (1363-1548)
                    Archives départementales de la Côte-dOr, E 3521 : confrérie Saint-Antoine (1363-1539) ; et G 3615, comprenant en particulier un inventaire des reliquaires de l'église Saint-Pierre dressé en 1548.
                  Bibliographie :
                  • Fyot de la Marche, Histoire de l'église abbatiale et collégiale de Saint-Étienne de Dijon, Dijon, Jean Ressayre, 1696.
                  Etude(s) universitaire(s) :

                  PHOTOGRAPHIES LIÉES

                  Objet de dévotion :
                  Edifice :
                  Autre :

                  À PROPOS DE L'ENQUÊTE

                  Enquêteur :
                  • DURNECKER Laurent
                  Rédacteur :
                  • DURNECKER Laurent
                  Date de l'enquête :
                  2006
                  Date de rédaction de la fiche :
                  2006
                  Etat de l'enquête :
                  En cours
                  Pour citer cette ficheDURNECKER Laurent, « Saint-Antoine », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
                  url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/169/saint-antoine, version du 03/12/2012, consulté le 11/12/2017