INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Gens

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Gens
Période d'activité :
1127 - 2017
Commune :
Le Beaucet
Département :
Vaucluse
Oratoire

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Le Beaucet
Hameau/Lieu-dit :
Saint-Gens (Valsainte)
Diocèse :
Actuel: Avignon (1801 - 2017)
Ancien: Carpentras (? - 1801)
Paroisse :
Actuelle: Le Beaucet (? - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Vallée
Altitude :
359 m
Compléments :
Le sanctuaire est situé dans une clairière, au fond d'un étroit vallon.

Paysage

Type de couvert végétal :
Forêt
Type de l'habitat :
Lieu isolé
Type de proximités :
Source
Compléments :
Étroit vallon encaissé entre des pentes rocheuses couvertes de chênes et de pins.

LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Gens (1127 - 2017)
Compléments :
Le premier pèlerinage populaire serait le fait des habitants de Monteux, village natal de saint Gens, le jour même de sa mort.
Type de lieu de culte :
Chapelle
Nom du lieu de culte :
Saint-Gens
Saints patrons :
  • Gens

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
Gens
Nature de l'objet :
Relique (= fragment)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
Emplacement :
Chapelle bas-côté gauche.
Datation de l'objet :
XIIe siècle
Compléments :
En 1630, Alexandre Bichi-de-Sienne, nouvel évêque de Carpentras, voulut que le corps de saint Gens fût placé dans une châsse plus convenable et transporté processionnellement de la chapelle de l'ermitage dans l'église paroissiale du Beaucet. Le splendide reliquaire en bois doré contenant les ossements vénérés de saint Gens, réalisé en 1696 par Jacques Bernus, sculpteur à Mazan, a retrouvé sa place en 1972 dans la chapelle de l'ermitage. Il comporte une statue du saint, tenant un aiguillon et reposant sur un socle qui représente la vache et le loup.
Dans la chapelle située dans le bas-côté droit, le saint, veillé par un loup en bronze, est représenté couché dans une châsse de verre.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Saint Gens naquit à Monteux en 1104. Il est le fils de paysans bouviers : son père portait le nom de Bournarel et sa mère se prénommait Imberte. Elle lui donna le nom de Gens, qui signifie "beau" et "gracieux" en provençal. Le voisinage de moines Antonins, chargés de soigner les personnes atteintes du 'Mal des Ardents', également appelé 'Feu de saint Antoine', eut une grande influence sur sa spiritualité et le prépara à sa vocation d'ermite. Lorsque la sécheresse menaçait les récoltes, les habitant de Monteux avaient l'habitude de sortir de la chapelle Saint-Raphaël la statue de l'archange pour la plonger dans le ruisseau du 'Ricaveau'. Un jour, Gens se révolta contre cette pratique, relevant d'une superstition païenne qu'il jugeait blasphématoire, et après avoir brisé la statue, il appela le peuple à faire pénitence. Condamné à trois jours de prison, il fut chassé à coup de pierres par ses camarades. Emportant avec lui deux vaches, une charrue et quelques outils que lui avait donnés son père, il partit en direction du Beaucet, à l'extrémité d'une gorge sauvage et se construisit un abri sur les ruines d'un monastère cassianite. Il y vécut en ermite. Avec ses deux vaches, il entreprit de labourer un lopin de terre pour assurer sa subsistance. Un jour, tandis qu'il était absorbé dans ses méditations, un loup affamé survint et dévora une de ses vaches. Implorant la volonté divine, Gens réprimanda le loup qui, pour se faire pardonner, accepta d'être attelé à la charrue avec la vache survivante. Pendant ce temps, à Monteux, la sécheresse sévissait. Les Montilliens se souvinrent alors des avertissements de Gens et supplièrent sa mère d'intervenir auprès de lui afin d'obtenir la pluie sur leurs terres qui ne produisaient plus de récoltes depuis trois ans. Après s'être rendu à Carpentras prier Notre-Dame-de-Santé, Imberte, accompagnée de deux consuls, eut l'inspiration de se rendre au Beaucet, où elle trouva son fils dans ce désert aride. Elle le supplia de retourner à Monteux mais il lui demanda une nuit de réflexion. Ne le trouvant plus le lendemain matin, elle repartit à sa recherche et le découvrit enfin au pied de la paroi rocheuse surplombant son abri. Épuisée par la chaleur, elle se sentait défaillir et souffrait d'une soif ardente. Pour la désaltérer, Gens, à l'aide de ses doigts, fit jaillir du rocher une source qui ne tarit jamais, même pendant les grandes sècheresses. Sur les instances de sa mère, Gens accepta de retourner à Monteux où, dès son arrivée, une pluie bienfaisante se mit à tomber sur la terre desséchée, lui redonnant sa fertilité et produisant d'abondantes récoltes. Cependant Gens reprit le chemin du désert et retourna dans la solitude pour mener une vie contemplative. Pendant ses méditations et ses prières, il eut plusieurs apparitions des anges, de la Vierge et du Christ. Sentant venir la mort, il se coucha dans la tombe qu'il avait creusée dans le roc où il s'éteignit le 16 mai 1127, à l'âge de vingt-trois ans. Saint Gens avait laissé le loup à Monteux, où il était choyé par toute la population. Un jour, il se mit soudain à gémir et à hurler, puis il s'enfuit du village et au même instant, toutes les cloches se mirent à sonner. Tous les habitants eurent alors le pressentiment de la mort du saint. Une délégation partit sur le champ sur les traces du loup pour se rendre au désert du Beaucet, et durant la nuit "nobles, manants, jeunes et vieux, à pied ou à cheval se mirent en marche". Ce fut le premier pèlerinage, qui depuis cette date, dans la nuit du 16 mai, quitte Monteux pour se rendre sur la tombe de saint Gens, où selon la légende, le loup se laissa mourir.
Miracles :
Type(s) de motivation :
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Sécheresse
  • Thérapie
Jour(s) de fête :
  • Gens
Type de fréquentation :
Annuel (= juste pour une fête)
Compléments sur les fréquentations :
Pèlerinage paroissial de Monteux et de nombreuses paroisses de la région.
Le pèlerinage se déroulait au départ de Monteux, en passant par Carpentras et Saint-Didier. Précédés et suivis par un cavalier, les porteurs de la bannière et les porteurs du reliquaire effectuaient le parcours au pas de course jusqu'au Beaucet. La procession se formait au pied de la grande statue du saint située au dehors des remparts. Les porteurs de la châsse, habillés de blanc et de jaune, couleurs pontificales, devaient effectuer le parcours avec une station devant chaque oratoire.
Pratiques individuelles :
  • Boire
Pratiques en présence du clergé :
  • Processions
Ex voto :
  • Tableau (XIXe siècle)
    Certains ex-votos sont des plaques de marbre. Sur l'une d'entre elles de taille plus importante, il est écrit : "DON DE N.S.P. LE PAPE PIE IX À L'ÉGLISE DE SAINT-GENS"
Confrérie(s) :
  • Confrérie de Saint-Gens-de-Monteux
Indulgence(s) :
    Compléments sur le culte :
    Dans le bas-côté droit de la chapelle se trouve une statue du saint qui de nos jours est portée le jour de la procession. Détails sur les pratiques individuelles : Boire l'eau de la fontaine située sur le parvis du sanctuaire. Boire l'eau de la source que le saint aurait fait jaillir du rocher pour apaiser la soif et la fièvre de sa mère. Se coucher au pied du premier oratoire dans une tombe creusée dans le rocher dénommée 'le lit du saint'.

    L'ÉDIFICE

    Description :
    La chapelle romane construite au XIIe siècle a été rebâtie en 1884. La travée du choeur est couverte d'une coupole sur trompes.
    Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
    • Oratoire (XIXe siècle)
      Grande statue de saint Gens située à l'extérieur des remparts de la ville. Série de cinq oratoires en pierre de taille jalonnant le chemin de la Valsainte qui depuis le village du Beaucet conduit au sanctuaire. Deux d'entre eux portent la date de 1877.
    Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
    • Mobilier
      Nombreuses bannières de procession des paroisses de la région datant des XIXe et XXe siècles.

    HISTOIRE DU SANCTUAIRE

    Origines :
    Date de première mention : 1127
    Initiative de la fondation :
    • Groupe de fidèles
    Environnement institutionnel, politique et religieux :
    Initiative de la fondation : populaire.
    Phases d'évolution :
    Evénements marquants :
    • Visite exceptionnelle (1846-1878)
      Visite du Pape Pie IX.
    Rayonnement(s) :
    • Régional
      Comme en témoignent les nombreuses bannières de procession suspendues dans le sanctuaire, on vient de toute la région, y compris des diocèses voisins.

    RÉFÉRENCES

    Source(s) :
    • Brochure
      Plaquette office du tourisme de Vénasque.
    • Acta sanctorum (1866)
      AASS, 3 mai, Paris, pages 624-625.
    Bibliographie :
    • ARLAUD, R. M., Le Pays de Vénasque et Le Beaucet, Monaco, Éditions du Boumian Ste Ajax, 1989, p. 44-48.
    • Bibliotheca Sanctorum, 1965.
    Etude(s) universitaire(s) :

    PHOTOGRAPHIES LIÉES

    Objet de dévotion :
    • Reliquaire saint Gens
    • Procession - FRANÇOISE CHAMBAUD - 2000
    • Carte postale procession
    Edifice :
    • Oratoire
    • Source
    Autre :

    À PROPOS DE L'ENQUÊTE

    Enquêteur :
    • Dieudé Jean
    Rédacteur :
    • Dieudé Jean
    Date de l'enquête :
    2005
    Date de rédaction de la fiche :
    2005
    Etat de l'enquête :
    En cours
    Pour citer cette ficheDieudé Jean, « Saint-Gens », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
    url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/162/saint-gens, version du 10/01/2013, consulté le 17/08/2017