INVENTAIRE DES SANCTUAIRES ET LIEUX DE PÈLERINAGE CHRÉTIENS EN FRANCE

Retour à la liste des sanctuaires

Saint-Bénigne

IDENTITÉ

Nom du pèlerinage :
Saint-Bénigne
Période d'activité :
511 - 2017
Commune :
Dijon
Département :
Côte d'Or
Rotonde de Saint-Bénigne, début XIe s.

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Commune :
Dijon
Hameau/Lieu-dit :
Diocèse :
Actuel: Dijon (1731 - 2017)
Ancien: Langres (511 - 1731)
Paroisse :
Actuelle: Saint-Bénigne (1802 - 2017)
Ancienne:

Site

Type de site :
Plaine
Altitude :
245 m

Paysage

Type de couvert végétal :
Type de l'habitat :
Ville
Type de proximités :
Cours d'eau
Compléments :

L'Ouche, petit cours d'eau, passe à proximité. L'abbaye était située hors les murs jusqu'au milieu du 12e siècle ; elle a alors été incorporée dans la ville par les nouveaux remparts construits par le duc de Bourgogne Eudes II.


LE SANCTUAIRE

Noms du sanctuaire / pèlerinage :
  • Saint-Bénigne (511 - 2017)
Type de lieu de culte :
Abbatiale
Nom du lieu de culte :
Saint-Bénigne
Saints patrons :
  • Bénigne (511 - 2017)
Compléments :
L'église a d'abord été desservie par des clercs. Les moines sont mentionnés pour la première fois en 715.

L'OBJET DE DÉVOTION

Nom de l'objet :
saint Bénigne
Nature de l'objet :
Corps saint (= en entier)
Matériau de l'objet :
Vestige corporel
Dimensions de l'objet :
inconnue
Emplacement :
Dans la crypte
Datation de l'objet :
IIIe siècle
Compléments :
Le corps saint est demeuré dans la crypte jusqu'en 1288, date à laquelle il a été transféré dans le choeur.

LE CULTE

Statut du culte :
Autorisé
Légendaire :
Légende de fondation, narrée par Grégoire de Tours (De gloria martyrum, 51). Vers 511, Grégoire, évêque de Langres, réprouve le culte voué à une sépulture qu'il croit païenne. Saint Bénigne apparaît alors en songe au confesseur et lui ordonne de construire une église sur son tombeau ; l'évêque obéit, édifiant une église dotée d'une crypte, dans laquelle il fait transférer le sarcophage.
Miracles :
Au début du VIe siècle, "de nombreuses grâces" sont obtenues auprès du tombeau, avant que le culte ne soit reconnu par l'évêque de Langres : notamment, un homme vient y déposer un cierge en remerciement. Début du XIe siècle : guérison d'un certain Arnulphus, infirme, qui touche l'une des colonnes du mausolée du saint et guérit. Également, de nombreux malades et infirmes (plus d'une quinzaine recensés) sont guéris en pratiquant le vinage au tombeau. Plusieurs châtiments envers des seigneurs locaux, les voleurs ou les moines tentés par le monde. 1513 : concours des fidèles vers la châsse de saint Bénigne pour implorer la délivrance (siège des Suisses). Sous l'abbatiat de Claude de Charmes (1490-1517), un fou recouvre la santé sous la châsse de saint Bénigne. Miracle similaire vers 1586. Entre 1675 et 1677, dans le cadre de neuvaines, plusieurs "fous" retrouvent la raison en restant assis dans la chaire miraculeuse de saint Bénigne, placée sous le porche ou dans la nef, et en se faisant imposer son chef-reliquaire (les deux gestes sont systématiquement associés).
Type(s) de motivation :
  • Action de grâce
  • Piété
  • Voeu
Recours :
  • Délivrance
  • Grâce particulière
  • Thérapie
  • Voeu
  • Folie
Jour(s) de fête :
  • Pâques
  • Bénigne
  • Bénigne (translation)
Type de fréquentation :
Irrégulier
Pratiques individuelles :
  • Cire
  • Prières
  • Toucher
  • Vinage
  • Incubation
  • Dons
Pratiques en présence du clergé :
  • Prières
  • Processions
  • Imposition de reliquaire
  • Vinage
Ex voto :
  • Cire (501-511)
    Au début du VIe siècle, un homme dépose un cierge au tombeau du martyr, en remerciement.
Confrérie(s) :
  • Saint-Bénigne (1569)
    À cette date, la confrérie est relancée.
Indulgence(s) :
  • Partielle 40 j. (1425)
    L'évêque de Langres accorde 40 jours à ceux qui viendront vénérer les reliques de saint Bénigne le jour de sa translation (24 novembre) ; il condamne la désaffection des fidèles pour cette fête.
Compléments sur le culte :

L'ÉDIFICE

Description :
Grand édifice. Choeur reconstruit à la fin du 13e siècle. Crypte du 11e siècle (préromane), achevée en 1016 ; en grande partie reconstruite au 19e siècle. Elle constituait avant 1792 le niveau inférieur d'une rotonde à trois niveaux. À l'est de cette crypte, chapelle sans doute antérieure à l''an mil.
Aménagement(s) extérieur(s) lié(s) au culte :
    Aménagement(s) intérieur(s) lié(s) au culte :
    • Crypte (1001-1016)
      En grande partie reconstruite au XIXe siècle.

    HISTOIRE DU SANCTUAIRE

    Origines :
    Date de première mention : 594
    Initiative de la fondation :
    • Evêque
    Environnement institutionnel, politique et religieux :
    Phases d'évolution :
    Grégoire, évêque de Langres, a probablement voulu intégrer ce culte préexistant - païen ou familial - dans un cadre chrétien.
    Evénements marquants :
    • Construction (1016)
      Construction, à l'initiative de l'abbé Guillaume, d'un mausolée de grandes dimensions englobant le sarcophage.
    • Destruction (1270)
      Effondrement d'une tour, qui provoque la destruction d'une partie de la crypte.
    • Translation (1288)
      Corps saint transféré dans le choeur gothique nouvellement construit.
    • Pillage (1792)
      Châsse de saint Bénigne dépouillée, reliques perdues.
    Rayonnement(s) :
    • Local (1001 -> 1016)
      Provenance mal connue, mais mentions de quelques hommes de l'abbaye.
    • Local (1675 -> 1677)
      Un laboureur des environs, une fille de Dijon font des neuvaines à Saint-Bénigne.

    RÉFÉRENCES

    Source(s) :
    • Chronique (1680)
      BNF, coll. Bourgogne, t. 11, fol. 449 v sq, Mémoire sur Saint-Bénigne par un religieux de l'abbaye.
    • Miracles publiés (1001-1030)
      Acta sanctorum, nov., I, p. 134 sq.
    • Miracles publiés (590)
      Grégoire de Tours, « Liber martyrum », 51.
    Bibliographie :
    • Chomton, Louis, Histoire de l'église Saint-Bénigne de Dijon, Dijon, 1900.
    • Bougaud, Émile, «Chronique de Saint-Bénigne de Dijon », in Analecta Divionensia, t. X, Dijon, Émile Bougaud et Joseph Garnier éds., 1875.
    Etude(s) universitaire(s) :

    PHOTOGRAPHIES LIÉES

    Objet de dévotion :
    • Sarcophage de saint Bénigne - Aurélia Bully - 2012
    Edifice :
    • Rotonde de Saint-Bénigne, début XIe s. - Aurélia Bully - 2012
    Autre :

    À PROPOS DE L'ENQUÊTE

    Enquêteur :
    • DURNECKER Laurent
    Rédacteur :
    • DURNECKER Laurent
    Date de l'enquête :
    2003
    Date de rédaction de la fiche :
    2005
    Etat de l'enquête :
    En cours
    Pour citer cette ficheDURNECKER Laurent, « Saint-Bénigne », Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France
    url : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/156/saint-benigne, version du 17/03/2014, consulté le 18/10/2017